1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 75 468

Avant la reprise de végétation et après la taille, pensez à traiter vos rosiers contre les champignons et autres maladies. En traitement préventif, nous vous recommandons la bouillie bordelaise.

Pourquoi un traitement à la bouillie bordelaise ?

Durant la période de végétation, les rosiers, arbres, arbustes et fruitiers peuvent souffrir de maladies causées par des champignons : tâches noires, oïdium, rouille, mildiou (plus rare). Ces maladies répétées peuvent endommager la santé de vos rosiers. Raison pour laquelle vous devez les entretenir et les traiter à la bouillie bordelaise.

Rosier Générosa traités à la bouillie bordelaise
Rosier Générosa parfumé Guy Darmet, résistant aux maladies

Les champignons responsables des maladies se développent avec l’alternance des chaleurs et les nuits fraîches assorties de pluies. C’est le cocktail chaleur et humidité qui favorise l’arrivée des champignons.

Extrêmement contagieuses, ces maladies cryptogamiques (dues aux champignons) se transmettent notamment avec le vent qui véhicule les spores des champignons. Le traitement à la bouillie bordelaise, un fongicide à base de cuivre, est donc à utiliser en prévention. Il n’a pas d’action en curatif.

Et si je ne traite pas mes rosiers ?

Si vous laissez la maladie s’installer, il ne sera plus possible par la suite d’en venir à bout avec l’utilisation de la bouillie bordelaise, à moins d’opter pour des solutions chimiques plus nocives pour vous et l’environnement. Vous avez donc tout intérêt à agir dès les premiers symptômes de la maladie.

Si toutefois, vous n’intervenez pas, vos rosiers ne risquent pas la mort mais un affaiblissement et une floraison moins importante. Le rosier va perdre ses feuilles le rendant encore plus vulnérable et surtout moins esthétique.

Quand traiter vos rosiers à la bouillie bordelaise ?

En intervenant juste après la taille et dès le développement des premières feuilles, vous protégez les rosiers des champignons en dormance.

Composée de sulfate de cuivre, neutralisé à la chaux, la bouillie bordelaise assure une bonne défense contre les maladies dues aux champignons (les maladies cryptogamiques).

Application de la bouillie bordelaise

Comme le traitement n’a pas d’effet sur les maladies déjà installées sur vos rosiers (au mieux, elle le ralentit) appliquez donc la bouillie bordelaise à titre préventif avant la végétation : en automne, après que les feuilles soient tombées, et au début du printemps. Pensez à bien choisir le jour de traitement : un jour sans pluie, lorsque les bourgeons commencent à gonfler.

Répartissez la bouillie bordelaise à l’aide d’un vaporisateur sur le tronc, les charpentes, les jeunes pousses ainsi que sur les branches de votre rosier. Traitement efficace aussi sur les arbres, arbustes et fruitiers !

Attention au surdosage ! Il ne sert à rien de mettre d’avantage de produit. Il ne sera pas plus efficace pour autant. Au contraire, bien que toléré en agriculture bio, l’accumulation répétée du cuivre dans les sols peut nuire à la micro faune du sol. Or, un sol vivant, et le premier gage de santé de votre rosier. Pas plus de 2 à 3 applications à 15 jours d’intervalle.

Comment agir en prévention contre les maladies des rosiers ?

Suivez ces quelques conseils préventifs aux maladies :

– Aérez bien le centre du rosier pour faire circuler l’air et éviter le confinement propice aux maladies. Les branches ne doivent pas se croiser ou être en surnombre. Éliminez ce qui est gênant ou en trop.

– Désinfectez le sécateur qui peut véhiculer les maladies.

– Ramassez au pied du rosier les feuilles dans lesquels des champignons peuvent loger. Brûlez les ou évacuez-les. Les feuilles du rosiers qui passent l’hiver au pied du rosier contamineront les sols et les champignons se propageront de nouveau dès le printemps.

– Évitez de mouiller le feuillage. N’oubliez pas que l’humidité et la chaleur sont le cocktail préféré des champignons !

– Arrosez plus tôt le matin que le soir. Encore une fois, pour éviter l’humidité stagnante.

Les rosiers Générosa® et couvre-sol Décorosiers® sont très résistants aux maladies.

Èdité par : Roseraie Guillot
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 75 468
16 commentaires
Commentaires
  1. j’aimerai savoir la dose pour préparer bouillibordelai puvez vous m’explique s’il plait car je vais traiter mes rosier
    Mme MAUMET

    (Répondre)
  2. Comment traiter un rosier grimpant très important, atteint de marsonia, et qui infeste tous les autres rosiers… Il y a tellement de feuilles, qu’il paraît impossible de s’en débarrasser !! Merci…

    (Répondre)
    1. Madame, monsieur,
      Bonjour.

      Pour lutter contre les tâches noires sur votre rosier, il faut enlever toutes les feuilles atteintes que vous voyez et ramasser toutes les feuilles tombées.
      De plus, il est nécessaire de laver tous les outils que vous utilisez habituellement pour jardiner afin de ne pas favoriser le développement de la maladie.
      Vous pouvez également pulvériser de la bouillie bordelaise.

      Vous trouverez d’autres conseils sur cet article : http://blog.roses-guillot.com/les-maladies-les-plus-courantes-des-rosiers-12/

      Nous restons à votre entière disposition pour plus de renseignements.

      L’équipe Guillot

      (Répondre)
  3. Bonjour
    Je ne plante que des rosiers réputés résistant aux maladies : Eméra , Yann Arthus bertrand ; Anisade ,Line Renaud , Swany …. Depuis l »année dernière , d’abord chez Eméra puis se propageant aux autres rosiers est apparue une maladie responsable d’une coloration rougeatre des jeunes tiges , le déperissement des hampes florales avec des boutons tres petits et se desséchant , alors que le feuillage reste apparemment sain sur les tiges non porteuses de fleurs. Mon rosiériste de Doué la Fontaine me parle de mildiou , mais cela n’y ressemble pas , que faire ? J’ai deja arraché les Line Renaud , presque morts et coupé au ras du sol les Eméras. Avec quoi traiter ? La bouillie Bordelaise ne serait pas efficace en curatif ….
    Je vous remercie

    (Répondre)
  4. Bonjour je pense traiter mes rosiers avec de la bouillie mais j attends que les grosses chaleurs se terminent. Ils sont tachetés de noirs et parfois jaunâtres, depuis janvier. Est ce trop tard ? La maladie partira t elle avec le traitement ou sont ils définitivement malades?
    Merci d’avance. Bonne journée. Erwan

    (Répondre)
    1. Bonjour,
      la maladie des taches noires se traite bien avec la bouillie, faites-en l’expérience. Retirer les feuilles tombées, traiter à la bouillie bordelaise, pulvériser du purin d’ortie ou de prêle toutes les 2 semaines.
      Attention car elle se conserve l’hiver, dans le sol, sur les feuilles mortes et au printemps les spores assurent une 1ere contamination avec l’humidité. En été, avec une humidité élevée et la température de 18 à 25°, les contaminations reprennent et la maladie se développe.
      Cordialement
      L’équipe Guillot

      (Répondre)
  5. Bonjour
    J’ai planté un jeune rosier en novembre.
    Je viens de m’apercevoir que certaines tiges sont marrons. Je ne sais quelle est la maladie. Je vais couper les tiges marrons et traiter bouillie bordelaise.
    Merci de vos conseils
    E. Vergeot

    (Répondre)
  6. j’ai des beaux rosiers que je n’ai pas traiter cet hivert.ils sont magniphiques de volume et de verdure est ce qu’il faut apporter un traitement vue le temps chaud qu’il fait actuellement merci de vos bons conseils

    (Répondre)
    1. Bonjour,
      En préventif, vous pouvez utiliser un fongicide pour rosier afin d’éviter les maladies en cas de pluies après cette période chaude.
      Cordialement

      (Répondre)
  7. J ai une bordure de rosiers a ma maison de campagne mais je n y vais que debut mai est ce trop tard pour traiter a la bouillie bordelaise. Merci de votre reponse.net p

    (Répondre)
    1. Bonjour,
      le traitement à la bouillie bordelaise est possible tant qu’il n’y a pas de bourgeons.
      Fragiles, il ne résisteraient pas à ce traitement qui reste assez agressif (mais efficace).

      Cordialement
      L’équipe Guillot

      (Répondre)
Laisser un commentaire