1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 14 815

Les rosiers sont très costauds mais tombent parfois malade. Cela n’est pas un signe de négligence de votre part ! Il faut avant tout savoir comment repérer les symptômes des maladies des rosiers les plus courantes comme l’oïdium et la maladie des taches noires.

L’oidium du rosier

L’une des maladies du rosier les plus répandues est l’oïdium. Elle est aussi appelée « le blanc du rosier » et se développe en automne et au printemps.

L’oïdium est une maladie cryptogamique (due à un champignon) qui se détecte facilement : il provoque l’apparition d’un feutrage blanc sur les feuilles et les jeunes pousses. Les boutons se dessèchent et les feuilles se déforment. En cas de forte attaque, l’oïdium peut limiter sévèrement le nombre de fleurs et l’aspect général du rosier est fortement déprécié.

L’oïdium du rosier se développe comme tout champignon lorsqu’il y a une alternance de chaud et de fraîcheur, voire de pluie. Les spores de ce champignon véhiculent facilement avec le vent, les contacts des plantes et par les outils de jardinage. Il se répand aussi bien par temps frais que chaud, humide ou sec.

Les moyens de lutter contre l’oidium :

  • Supprimez les parties attaquées dès l’apparition des symptômes
  • Espacez vos plantations
  • Évitez d’humidifier le feuillage le soir; arroser au pied le matin
  • Évitez les environnements trop secs
  • Nettoyez vos outils avec de l’eau javellisée après chaque utilisation
  • Traitez au souffre en dessous de 25°C

La maladie des tâches noires ou marssonina ou marsonia

Comme son nom l’indique, la maladie des taches noires (marssonina ou marsonia) provoque des taches de couleur brune/noirâtre sur la face supérieure des feuilles des rosiers, allant jusqu’à provoquer leur chute. Cette maladie est fréquente mais affaiblit dangereusement les rosiers, les rendant par la même occasion peu esthétiques.

La floraison est alors compromise et le rosier devient chétif, d’un aspect misérable.

Ce champignon apprécie tout particulièrement le cocktail chaleur/humidité, que l’on rencontre souvent au printemps quand les températures montent et que les nuits sont fraîches voire humides.

Il provoque des nécroses irrémédiables sur les tissus des feuilles.

Les moyens de lutter contre la maladie des taches noires :

  • Mieux vaut prévenir que guérir : les rosiers anciens sont beaucoup plus résistants à cette maladie
  • Évitez de planter vos rosiers dans des endroits humides et ombragés

Ramassez et détruisez régulièrement les feuilles tombées (ne laissez pas le champignon hiverner pour mieux ré-attaquer la saison suivante)

Durant l’été, traitez vos rosiers toutes les trois semaines avec de la bouillie bordelaise.

Évitez le confinement, aérez et espacer vos rosiers

  • Arroser au pied le matin
  • Nettoyez vos outils
  • Évitez l’arrosage automatique par aspersion
maladies des rosiers : les taches noires
Le rosier Baronne de Rothschild, rosier ancien en parfaite santé

Enregistrer

Èdité par : Roseraie Guillot
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 14 815
10 commentaires
Commentaires
    1. Bonjour,
      en préventif, le traitement à la bouillie bordelaise est a faire juste avant que les bourgeons éclatent.
      Fin de l’hiver, début du printemps et selon votre climat, surveillez les bourgeons et dès qu’ils gonflent, traitez le rosier.
      L’équipe Guillot

      (Répondre)
  1. bonjour , est il trop tard pour traiter à la bouillie bordelaise en avril mes rosiers ? J’habite dans le sud de la France
    Merci pour votre réponse
    Ade Wodniansky

    (Répondre)
    1. Bonjour,
      vous pouvez traiter à la bouillie bordelaise tant qu’il n’y a pas de bourgeons.
      Attention cependant à ne pas en abuser, ce traitement à base de cuivre est agressif.

      Cordialement
      L’équipe Guillot

      (Répondre)
    1. Bonjour,
      la première chose à faire et d’éliminer les rameaux et les feuilles atteintes puis les brûler.
      En préventif, la bouillie bordelaise reste efficace (pour les rosiers non atteints) sinon c’est inutile.
      Il n’y a pas de traitement radical mais une solution à base de Bacillus Subtilis peut être efficace.
      Cordialement

      (Répondre)
  2. Les feuilles de mon rosier sont trouées, des toiles d’araignée l’entourent.
    A votre avis quel traitement faut il faire ? Merci de me repondre rapidement.
    Cordialement

    (Répondre)
    1. Bonjour,
      Votre problème peut venir de chenilles ou des abeilles coupeuses de feuilles.
      Un traitement contre les insectes s’impose même si vous ne voyez rien.
      Dans un premier temps, un traitement au savon noir peut se révéler très efficace surtout s’il s’agit de chenilles vertes.
      Pulvérisez le savon noir et vous serez très vite fixée.
      L’équipe Guillot

      (Répondre)
    1. Bonjour,
      il faut retirer toutes les feuilles atteintes, les jeter (ou brûler) et tailler (court) le rosier. A cette période, il va repartir sans problème.
      Si cette variété vous parait sensible, n’hésitez pas à traiter en préventif.

      (Répondre)
Laisser un commentaire