Maladies des rosiers : quels traitements pour prendre soin de son jardin ?

« Je suis responsable de ma rose » Le petit prince – Antoine de Saint Exupéry.

Les rosiers sont des plantes que nous chérissons. Au jardin, ils sont des stars, du printemps au début d’hiver, l’explosion de couleurs et de parfum nous éblouit. Nous allons vous révéler ici nos astuces : comment prévenir les maladies et ravageurs et lutter quand ils sont là tout en respectant l’environnement ?

Vous trouverez donc ici des recettes faciles de traitements des rosiers maison et des petits gestes à faire pour lutter contre les maladies : taches noires, rouilles, oïdium… Mais aussi lutter contre les ravageurs : pucerons, araignées rouges, cochenilles… en protégeant le biotope de votre jardin.

Schéma des différentes maladies et ravageurs - Roses Guillot®.
Schéma des différentes maladies et ravageurs dont les numéros sont repris et légendés dans notre article de – ©Roses Guillot®.

I. Les maladies et champignons – préventions et traitements ?

3 maladies principales : tache noire, oïdium et rouille - Roses Guillot®
3 maladies principales : tache noire, oïdium et rouille – ©Roses Guillot®

A. Les maladies les plus fréquentes

  1. La pourriture grise : ces champignons touchent les boutons de roses. Ils pourrissent et deviennent complètement marron à noir. 
  2. L’oïdium : (ou pourriture blanche ou maladie du blanc) ces champignons forment une poudre ou feutrage blanc sur les boutons ou feuilles de rosier. 
  3. La rouille : ces champignons forment des petits points orange intense au dos des feuilles du rosier 
  4. La tache noire ou le marsonia : ces champignons, comme leur nom l’indique, forment des taches noires rondes à l’aspect ramifié sur les feuilles de rosiers. Souvent un point plus clair se distingue au centre. 
  5. Maladie virale : à ne pas confondre avec une carence, les feuilles atteintes de maladie virale présentent des nervures s’éclaircissant. 
  6. Le chancre du rosier : ces champignons provoquent une moisissure des branches des rosiers
  7. Le verticillium : ces champignons touchent principalement les rosiers déjà fragilisés par une autre maladie et rendent les bouts des feuilles jaunes, puis marrons avant de noircir et tomber. Cette coloration est bien reconnaissable par sa forme en « V ».

B. Quelques astuces de prévention contre les maladies des rosiers. 

Mieux vaut prévenir que guérir  ! Nous vous proposons des petites astuces et petits gestes simples pour que vos rosiers ne subissent pas ou peu la pression des maladies. 

  • Des rosiers résistants : faites votre choix dans nos rosiers résistants et vigoureux, qui même atteints, repartiront facilement sans grands efforts de jardinage. Nous proposons par exemple Guillot N°1®, Laurent Cabrol®, Chantal Mérieux®, Martine Guillot®, Prix PJ Redouté® et plein d’autres encore à retrouver en boutique en ligne !  
  • Choisir préférentiellement des rosiers greffés plutôt que des rosiers bouturés. Les rosiers greffés profitent de leur porte-greffe pour une plus grande vigueur. Ils sont alors généralement plus résistants aux maladies. 
  • Des massifs aérés : organisez vos massifs de façon à ne pas trop serrer vos rosiers. N’hésitez pas à supprimer les rameaux dirigés vers l’intérieur pour aérer vos buissons et arbustes. 
  • Une bonne taille et un bon nettoyage : Pendant toute la saison, mais particulièrement à l’automne, faites une bonne taille des bois morts, des branches atteintes par exemple de chancre ou de pourritures grises. Retirer au maximum les feuilles malades sur le rosier et au sol. Ne faites pas ces nettoyages par temps de pluie où l’humidité privilégie l’entrée des maladies sur les coupes fraiches. Faites également des coupes en biseaux pour que l’eau ne stagne pas, avec des outils propres (ou même désinfectés). Retrouvez tous ces conseils dans notre article de conseils sur la taille des rosiers.
  • Un sol propre : ne laissez pas les feuilles malades sur le sol et ne les mettez pas dans votre compost. Les champignons s’y multiplient et restent au chaud l’hiver avant de s’attaquer aux jeunes pousses et feuilles de vos rosiers. Veillez également à bien désherber pour ne pas faire concurrence et ne pas faire nid à champignons ou autres ravageurs. Dans ce sens pensez à bien gratter la terre sans abimer les racines du rosiers pour garder une aération. Un paillage peut également maintenir un bon équilibre pour la plante. 
  • Nourrir vos rosiers : les rosiers sont gourmands. Au début de la saison, lorsque les premières feuilles commencent à pointer le bout de leur nez, donnez une poignée « d’engrais rapide » à vos rosiers (se trouve facilement en jardinerie) pour les aider dans leur développement. Ils n’en seront que plus forts pour se défendre contre les champignons . Pour un bon équilibre ayez la main légère. De même à l’automne, vous pouvez donner de l’engrais à diffusion lente comme du fumier de cheval bien mûr ou de la corne séchée pour ne pas griller les racines. Pendant l’hiver, ils vont développer leurs racines pour être plus fort à l’arrivée des beaux jours. 
  • Un bon arrosage : les rosiers ont besoin de beaucoup d’eau mais avec espacement entre les arrosages. Il faut compter 10L d’eau pour un rosier une fois par semaine. Cet arrosage doit se faire bien au pied du rosier sans mouiller les feuilles de préférence tôt le matin ou dans la soirée. Les systèmes par aspersion sont à éviter car mouiller les feuilles favorise le développement de certains champignons comme l’oïdium. De plus, en cas de chaleur et de soleil, les feuilles peuvent griller avec l’effet loupe des gouttes d’eau. 
  • Des plantes en association : pour repousser les maladies, vous pouvez intégrer des plantes à vos massifs comme l’ail ou la ciboulettes. Ces plantes agissent comme des répulsifs : des désinfectants naturels.

C. Dès les premiers symptômes : des traitements adaptés contre les maladies

Lorsque la maladie est là et même en préventif, après un nettoyage du rosier et du sol comme décrit précédemment, vous pouvez utiliser des traitements faits maison ou traitements procurés en jardinerie. 

En jardinerie, vous trouverez des produits et traitements naturels adaptés et des conseils auprès des phytopharmaciens. 

Pour les plus créatifs, vous pouvez aussi faire des décoctions maisons à la prêle ou encore à l’ail. Vous pouvez aussi réaliser vous même un traitement à la bouillie bordelaise. Ces recettes sont des bons fongicides à appliquer souvent plusieurs fois, pour la plupart tous les 15 jours jusqu’à disparition des symptômes.

Contre l’oïdium, vous pouvez réaliser un mélange d’eau et de lait. En plus de faire fuir les lapins, le lait est un bon fongicide naturel.

Retrouvez toutes nos recettes et conseils dans notre article « recettes de grand-mère contre maladies et ravageurs des rosiers » 

Contre la rouille, évitez au jardin d’associer la rose trémière et le rosier. 

II. Les ravageurs, insectes et acariens – comment lutter ?

Pr. Plantefolle face aux ravageurs - Roses Guillot®
Pr. Plantefolle face aux ravageurs – ©Roses Guillot®

A. Les insectes et ravageurs les plus fréquents 

8 et 11. Le thrips : ces tout petits insectes ailés mangent les fleurs et les bordures des feuilles. 

9. Les hannetons ou les coléoptères : ces insectes nocturnes viennent manger les tout jeunes pétales empêchant l’épanouissement des roses. 

10. Les pucerons verts (ou noirs ou encore roses) : ces petits insectes viennent se nourrir de la sève principalement au printemps. Ils sont souvent associés et favorisés par les fourmis. 

12. Les araignées rouges (acariens) : favorisées par la chaleur et l’humidité, elles viennent s’installer et forment parfois des toiles comme un voile blanc. Elles piquent les feuilles de rosier les jaunissant ou même les desséchant.

13. La tordeuse (pyrale) : ces chenilles voraces laissent des traces reconnaissables par des toiles qui protègent les oeufs avant leur éclosion en chenille.

14. Les otiorhynques : ces insectes du type coléoptères s’attaquent aux feuilles en les grignotant en perforations rondes. Ils laissent de petites crottes noires sur les feuilles.

15. La tenthrède des feuilles : ces fausses chenilles vertes aux points noirs grignotent les feuilles en laissant la dernière couche de tissus formant ainsi des cercles transparents. Pas de panique, après une première attaque ces larves ne reviennent pas pendant la saison.  

16. La larve baveuse : autrement nommée « crachat de coucou », l’insecte forme une sorte de mousse autour des tiges et feuilles comme isolant thermique pour ses larves. Cela ne fait pas de gros dégâts sauf si l’attaque est forte. Ce n’est juste pas très joli. 

17. La cochenille : ces insectes hémiptères de couleur blanche se nourrissent de sève et peuvent faire de gros dégâts et affaiblir la plante la rendant plus sensible à l’attaque de champignons. 

18. La galle en couronne : Elle est provoquée par les larves d’un cynips, un petit héménoptère. Cela n’est pas très néfaste mais pas très esthétique non plus.

19. Les hylotomes : Les larves de ces insectes héménoptère se nourrissent de feuilles de rosiers. 

B. En préventif : un bon équilibre au jardin

  • La présence d’insectes auxiliaires : pour favoriser un bon équilibre au jardin et ne pas subir les ravageurs, vous pouvez stimuler la présence d’insectes comme les syrphes ou les larves de coccinelles qui se nourrissent de pucerons. Ces insectes auxiliaires se trouvent souvent naturellement dans les jardins mais vous pouvez aussi en trouver en jardinerie. Pour favoriser l’installation de ces petites bêtes vous pouvez fabriquer (ou trouver en jardinerie) des maisons à insectes. Place à votre imagination ! Le rosier est mellifère et favorise ainsi la présence du syrphe.
  • La présence d’oiseaux : les oiseaux sont essentiels à votre jardin. En se nourrissant des insectes ravageurs et d’autres parasites tels que les chenilles, ils limitent les maladies de vos plantes et de vos rosiers. Enfin, pas d’inquiétude si votre nichoir n’est pas occupé par une nichée; il faut parfois plusieurs années avant d’avoir le plaisir d’observer discrètement ses occupants. Derniers conseils, installez-le en hauteur à l’abri des pluies, du passage, du bruit… et du chat ! Favorisez la nidification des oiseaux, et vous augmenterez vos chances de profiter d’un beau jardin ! 
  • L’installation de plantes répulsives ou attirantes : pour éloigner les insectes et notamment les pucerons vous pouvez installer des plantes odorantes comme, le basilique, le thym, les œillets d’Inde, la menthe, la tanaisie, la lavande ou encore la tagette. Non seulement ces plantes ont un effet répulsif mais cela embellira aussi vos massifs. Et quel bonheur pour la confection de beaux bouquets ! Vous pouvez aussi mettre des capucines pour attirer chenilles et pucerons loin de vos rosiers. Et pour les gourmands, n’hésitez pas, les capucines peuvent même se retrouver dans les assiettes !  

C. Comment se débarrasser des pucerons et autres ravageurs ?

  • Dès les premières apparitions vous pouvez réaliser de petites actions à la mains très efficaces : retirer les feuilles grignotées, écraser les insectes ou les asperger, sans les laisser au sol, avec un jet d’eau, désherber et gratter le sol sans abimer les racines pour les déloger. 
  • Pour éviter leur propagation, vous pouvez utiliser de l’eau tiède et encore mieux de l’eau savonneuse. Glissante, l’eau va les empêcher de s’installer sur le rosier. L’une des méthodes les plus simples et naturels. Sur les rosiers encore en bourgeons, utilisez le tuyau d’arrosage pour chasser à coup de jeu d’eau les pucerons. Si le rosier est en fleurs, il est bien sûr impossible de faire appel à cette méthode.
  • Pour les déranger au sol, vous pouvez aussi mettre du marc de café ou des bandes adhésives (mais cela est moins esthétique dans vos massifs de roses). Cela sera notamment efficace contre les fourmis qui combinent avec les pucerons.
  • Vous pouvez encore utiliser des traitements naturels comme le purin d’ortie, ou le purin de rhubarbe. Pour les faire chez vous RDV sur notre articles « recettes de grand-mère contre maladies et ravageurs des rosiers ». Ou tout simplement vous trouverez des traitements adaptés à vos ravageurs dans les rayons phytosanitaires de votre jardinerie. Des conseillers sont là pour vous apporter leur lumière. 
  • Contre les otiorhynques : ces petites bêtes nocturnes retournent vers la terre au petit matin pour se camoufler du jour. Notre astuce est de disposer du papier journal au pied du rosier touché. Les otiorhynques sont ainsi capturés, vous n’avez plus qu’à brûler le journal. Reproduisez l’expérience jusqu’à leur disparition !

III. Les carences et stress comment les différencier des maladies et que faire ? 

A. Les carences 

Pour prévenir des carences, il est important de bien nourrir vos rosiers avec de bons engrais adaptés comme conseillé précédemment. 

20. Le manque de magnésium : il provoque le jaunissement des feuilles entre les nervures. 

21. Le manque de potasse : il provoque le noircissement des bouts des feuilles.

En cas de repérage de ces symptômes, nourrissez vos rosiers en conséquence. En jardinerie, vous trouverez des engrais spécifiques. 

B. Les stress 

22. Il peut arriver de repérer sur les feuilles l’apparition de taches grises à noires en stries. Pas de panique ! Rien de grave votre rosier a sûrement subi un moment de stress lié à un chaud-froid ou un petit stress hydrique. Vérifiez simplement que votre rosier ne manque pas d’eau (sol humide). 

En début de saison, des boutons peuvent avorter. C’est souvent lié à un coup de gel tardif. Pour stimuler la formation de nouveaux boutons de roses et aider le rosier à cicatriser, coupez tous les boutons touchés par le gel. 

Et hop ! Vous voilà parés avec toutes nos astuces ! Et pas de panique : toutes ces maladies ne vous attaqueront pas d’un coup ! Bien souvent, nos rosiers savent se défendre seuls. Choisissez des rosiers résistants et vigoureux de la Maison Guillot® et prenez plaisir en savourant votre beau jardin ! Un dernier conseil : parlez à vos rosiers et regardez les avec l’œil expert que vous avez maintenant !

Jardin fleuri - Roses Guillot®
Jardin fleuri – ©Roses Guillot®

©Photos tous droits réservés – ©Roses Guillot®

89 réponses sur “Maladies des rosiers : quels traitements pour prendre soin de son jardin ?”

  1. bonjour. J’ai près de soixante rosiers dont nombre d’anciens.Certains ont déjà 10 ans et sont donc à maturité, superbes de mai à septembre .Mais d’autres restent chétifs, surtout les premières années. je vous ai acheté agnès schillinger,rose de rescht, mme Bravy , en novembre 2014. Ils ont fleuri mais je les trouve un peu malingres actuellement et me demande s’il faut les tailler malgré tout. Quant à la décoction de prêle j’ai essayé (car en Bretagne, il pleut, hélas et dès fin juillet le marsonia arrive !) mais je n’ai pas trouvé cela efficace. J’essaye la bouillie bordelaise aussi mais bof! donc que faire ? quant à ramasser les feuilles de 60 individus ! pas possible! d’autant qu’il y a des vivaces tout autour.
    j’ai entendu parler de rosiers très résistants aux maladies, en avez-vous?
    Merci si vous prenez le temps de répondre à toutes ces questions !

    1. Bonjour Mme Jean,
      Afin de répondre précisément à l’ensemble de vos questions n’hésitez pas à nous les faire parvenir par email à l’adresse : guillot@roses-guillot.com
      Par ce biais l’équipe Guillot pourra revenir en détail sur chacun des problèmes que vous rencontrez.
      Cordialement,
      L’équipe Guillot,

  2. Bonjour ,
    J’ai un rosier qui était très beau dans son petit pot dans lequel je l’ai acheter , je l’ai rempoter dans un grand pot , j’ai mis un peu d’engrais pour les rosiers et depuis il a les feuille qui deviennent blanches alors qu’elles étaient bien verte dans son petit pot.
    Que dois-je faire?
    Par avance je vous remercie
    Cordialement

  3. Certains de mes rosiers sont attaqués par de petites chenilles vertes qui les dévorent à toutes vitesse…
    Certains autres commencnet à avoir des feuilles tachetées noires et jaunes..
    Un autre semble avoir de l’ odium..
    Puis je employer du souffre pour lutter contre ces 3 fleaux???
    Ou bien de la bouillie bordelaise, mais qu’ y. at il dedans ? Estce bio?
    Mes rosiers sont dans le sud de la Turquie et j’ étais venue chez vous il y a quelques années pour en prendre.
    Merci et bonne soirée
    Marie

    1. Bonjour,

      La bouillie bordelaise peut vous aider à lutter contre les tâches noires et l’oïdium. Il s’agit d’un pesticide. Il ne s’agit pas d’un produit bio.
      Cependant, vous pouvez effectivement utiliser du souffre pour lutter contre ces deux maladies. Concernant les chenilles, en traitement naturel, vous pouvez utiliser du marc de café ou encore du vinaigre dilué dans de l’eau.

      Bon jardinage,
      L’équipe Guillot

      1. Maladie des rosiers :
        – Bouillie bordelaise : oui mais loin d’être complètement efficace
        – Vinaigre ménager (existe de 12° à 24°) ou vinaigre de vin? . Mélanger avec de l’eau, oui, mais dans quelle proportion ?
        Merci d’avance de bien vouloir préciser ce traitement simple à réaliser.
        Alain

  4. Comme nouveau retraité et néophyte du jardinage, je viens de découvrir votre site . A ce que j’ai pu en lire, il est très clair et de compréhension aisée. Bravo à votre équipe qui oriente les «  » débutants » » et même les aguerris .
    Uns petite question pour débuter : Etant résident permanent en Espagne, faites vous des envois jusque dans la région de Malaga ?
    Merci à vous.
    Au plaisir de vous lire .
    Cordialement.
    Michel

    1. Bonjour Michel,
      merci pour votre retour d’informations sur notre site.
      Oui, nous livrons partout en Europe et même plus loin encore !
      Pour info, nous mettons les rosiers en conteneur à la vente dès demain.
      Cordialement
      Stéphane

  5. Bonjour j’ai un grand problème avec mes rosiers des l’arrivée de printemps les feuilles commence à avoir des tâches brunette et après elle sèche et tombe et sa propage à tous les rosiers à une vetesse incroyable j’ai besoin de conseils et d informations si possible des solutions naturelles merci d’avance

    1. Bonjour,
      selon vos indications, je pense à un parasite presque invisible à l’œil nu qui se regroupe au dos des feuilles (acarien appelé araignée rouge).
      La solution : arroser régulièrement, désherbez au pied des rosiers, coupez le feuilles atteintes et brûlez-les immédiatement.
      Enfin, pulvérisez un produit acaricide en insistant sous les feuilles.
      Si vous avez un doute, envoyez-nous une photo des feuilles à guillot@roses-guillot.com
      Cordialement

    1. Bonjour,
      il s’agit sans doute des chenilles Pyrales, coupez les feuilles atteintes et jetez-les. Pulvérisez un produit naturel très efficace contre les chenilles (à base de Bacillus thuringiensis par exemple) que vous trouverez en jardinerie.
      L’équipe Guillot

  6. bonjour mes rosiers ont deux majadies que je n’identifie pas
    les feuilles s’enroulent sur elles-mêmes
    et des taches gris argent apparaissent aussi
    je voudrais traiter bio!!
    merci beaucoup pour votre réponse

    1. Bonjour,
      les feuilles qui s’enroulent sur elles-mêmes sont attaquées par une chenille (Pyrale). Coupez les feuilles et utiliser un traitement bio contre les chenilles.
      Les tâches argent correspondent à l’oïdium, un champignon qui apparaît en conditions chaudes et humides. Coupez les feuilles atteintes et pulvérisez un produit anti-oïdium (existe en Bio).
      L’équipe Guillot

  7. 2 rosiers non grimpants en pleine terre exposés plus soleil levant les feuilles depuis la base et en montant sont jaunes et sèches
    J’ai mis engrais complet + sequestrene a la plantation
    depuis la pousse je traite cuivre + purin d’orties et anti puceron ( il n’y en a pas )
    De plus j’ai arrosé la terre avec un peut se sequestrene + dose purin d’ortie
    Rien n’y fait les dégâts continuent jour après jour Que faire ??? Merci , cordialement H D
    j’enlève suivant les feuilles qui sèchent…..

    1. Bonjour,
      les feuilles jaunes sont le symptôme de la chlorose, maladie qui résulte d’un sol trop pauvre, lourd et calcaire qui empêche le rosier de puiser le fer dont il a besoin.
      Il faut un engrais riche en fer et un traitement anti-chlorose (pour aider l’assimilation du fer).
      L’équipe Guillot

  8. Trois de mes rosiers sont attaqués coup sur coup par une maladie qui rend leurs feuilles jaunâtres-grisâtres et un aspect fané aux fleurs…
    De quoi s’agit-il et que faire SVP ?
    Merci.

    1. Bonjour,
      les feuilles qui jaunissent sont souvent dû à une carence (magnésium, potassium, azote, zinc ou phosphore). Apportez un engrais spécial rosiers riche en oligo-éléments et ne négligez pas l’arrosage surtout en cette saison.
      L’équipe Guillot

  9. Bonjour, j’ai récupéré un rosier (âgée ?) (racine uniquement) préalablement déterré et replanté dans du terreau et un grand pot, exposé plein sud sur un balcon. Il pousse beaucoup, 1 m en 1 mois, mais ses feuilles se recroquevillent au fur et à mesure, sans tâches, sans parasites visible. Pourquoi? Un autre de variété différente stoker dans de l’eau vaseuse quelques jour à eu des vers rouge de vase dessus mais ne montre aucun signe de maladie et est dans le même pot. Que faire?

    1. Bonjour,
      il semblerait que votre rosier soit attaqué par des Pyrales, chenilles d’un petit papillon (problème très répandu).
      Coupez les feuilles atteintes et pulvérisez un produit naturel contre toutes les chenilles.
      L’équipe Guillot

      1. Bonjour, j’ai bien observé chaques feuilles, je n’y ai trouvé aucune chenille, juste un pince oreille et deux micro araignées jaune.
        Je vais néanmoins faire ce que vous me conseillé… Merci beaucoup.

  10. Bonjour,
    Plusieurs de mes rosiers (3 rugosa et un autre) ont une espèce de couronne de ~2 cm, à 20cm de hauteur. L’aspect est comme de l’écume, un peu fibreux (pas comme la mousse de la cicadelle), grisâtre, ça s’enlève en frottant, ça a une odeur de champignon. J’aurais tendance à vouloir tailler dessous, et brûler les tiges coupées, mais ce n’est pas la saison, je crains de les affaiblir. Et je n’arrive pas à trouver de quoi il peut s’agir, mais ça gagné vite mes autres rosiers, certes proches.
    Merci pour l’aide que vous pourrez apporter
    Céline CB

  11. Bonjour,
    J’ai planté un rosier en pleine terre sur la tombe de mon père en juillet 2017.
    Le premier été le rosier était magnifique, l’année dernière c’etait très moyen malgré les traitements conseillés en jardinerie. Cette année c’est catastrophique, après avoir lu tous les commentaires, je pense que mon rosier à toutes les maladies. Il pousse pourtant très bien, il mesure plus d’un mètre. Est-ce possible de le récupérer ?
    Merci de votre réponse

  12. Bonjour, j’ai une pergola avec un rosier grimpant (salita rose) de chaque côté. L’un atteint facilement deux mètres en une saison et l’autre ‘stagne’ à cinquante centimètres. Les feuilles ne présentent pas d’anomalies, c’est apparemment la terre…Que se passe-t-il et comment y remédier?

    1. Bonjour,

      Une même variété de rosier peut avoir une vitesse de développement différente d’un pied à l’autre… En toute honnêteté nous connaissons assez peu ce rosier, nous ne le commercialisons pas chez Guillot.

      L’équipe Guillot

  13. Bonjour

    Les feuilles de mes rosiers sont vertes et jaunes pâles, elles ne tombent pas. Les roses sont très nombreuses. Ce sont des rosiers remontants.
    Merci pour vos bons conseils

    1. Bonjour,

      Les rosiers avec énormément de boutons sont anonciateurs d’une carence (ils fleurissent au maximum pour perpétuer leur espèce avant de mourir). Cela peut-être une carence en fer, en azote, en magnésium …
      Savez-vous sur quel type de sol est implanté votre rosier ? Est-ce un sol calcaire ?
      Nous vous conseillons de vous rapprocher d’une jardinerie ou pépinière de votre région pour vous renseigner sur le type de sol.
      En fonction de cette information, nous pourrons vous renseigner sur la marche à suivre pour corriger cette carence.

      L’équipe Guillot

  14. Bonjour
    Mon rosier Pierre de Ronsard n’a plus aucune feuille , elles ont jaunies et tombées la plupart des branches se sont asséchées.
    Est t -il vraiment mort faut -il couper les branches .
    Merci pour votre réponse

    1. Bonjour,

      Une partie de vos tiges est-elle encore verte ? Si oui, il y a de l’espoir !
      Vous pouvez tout à fait couper les branches : vous verrez instantanément si le bois est mort ou bien vivant. Une taille va le revigorer.

      L’équipe Guillot

  15. Bonjour,

    J’ai des rosiers grimpants qui ont bien fleuris la première fois que je l’ai ait planté. Maintenant, ils perdent les feuilles et surtout les tiges deviennent très secs et faut couper. Merci de votre aide.
    Barbara

    1. Votre rosier pourrait être attaqué parce qu’on appelle blennocampa pusilla, une espèce de petite guêpe noire, qui dépose ses oeufs sur l’envers de la feuille tout en piquant la feuille, qui s’enroule ensuite, en réaction à cette attaque.
      De ces oeufs vont éclore de petites chenilles vertes à tête noire qui vont grignoter les feuilles.

      Les feuilles enroulée peuvent ou non contenir des oeufs car il arrive que cette guêpe pique simplement la feuille sans y déposer d’oeufs.

      Le meilleur moyen consiste à ôter ces feuilles et les jeter (ou les bruler) avant que les chenilles ne voient le jour.
      Cela éviter qu’elle redescende dans le sol, forment des cocons, et attendent la saison prochaine …

      Mais nous aurions besoin de voir une photo pour confirmer ce diagnostic.

  16. Bonjour,
    J’ai un rosier en pot sur ma terrasse dont les feuilles sont vertes et bien brillantes. Il est plein de bourgeons. Mais depuis hier il apparait ça et là des feuilles jaunes (sans taches noires). Déjà l’an dernier les bourgeons séchaient avant de s’ouvrir. J’ai l’impression qu’il y a un nid dans le pot car je vois de la terre ultra fine, comme passée au tamis, sortir par en bas. Des fourmis ? Des cloportes ?
    Que faire, surtout en ce temps de confinement où les jardineries sont fermées ?
    D’avance merci pour votre réponse !

  17. Bonjour,
    Je vous remercie j’ai trouvé la réponse des feuilles marrons sur mon rosier Versigny, le gel.
    Ce rosier que j’ai acheté à Versigny il y a 20 ans est un plaisir pour les yeux et pour mes ami(e)s qui chaque année attendent avec impatience les bouquets que je leur offre. C’est un rosier tellement fleuri que cela ne gâche en rien sa floraison. Une création qui a pris 8 ou 10 ans mais qui depuis 20 ans me comble. Merci.
    Nathalie

  18. Bonjour
    Sur certains rosiers de mon jardin des taches blanches sont apparues, sur les autres se sont des taches noires (les feuilles deviennent jaunes), quel traitement dois-je utiliser pour remédier à ces problèmes. Merci d’avance pour vos conseils. Cordialement JC DUMOULINS

  19. Mon rosier Yolande d’Aragon, transplanté en fin d’hiver ne démarre pas.
    Lors de la transplantation le rosier a été légèrement taillé, mais depuis rien ne bouge.
    Ce rosier a trois ans.
    Il était bien parti avant d’être transplanté.
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse
    Diane Lehec

    1. Bonjour Madame Lehec,

      Vous pouvez essayé de tailler très légerement le bout des tiges pour stimuler sa pousse.
      Sinon il faudra attendre l’hiver pour le tailler plus sévèrement
      Avez-vous bien mis de l’engrais lors de la transplantation ?

      L’Equipe GUILLOT

  20. Bonjour j’ai mon rosier qui est rempli de pucerons avec dessus des fourmi et maintenant les roses qui apparaissent deviennent blanches par-dessus et des feuilles aussi que dois-je faire pour enlever tout ça merci

  21. Bonjour,
    Mon rosier a des taches brunes sur les branches? Pourrai-je vous envoyer par mail pour avoir votre conseil pour le soin? Merci beaucoup
    Cordialement,

  22. bonjour,
    pourquoi les feuilles de mes rosiers , jaunissent , noircissent et tombent?
    que faire ?
    PS: je pense que s’est la terre glaise quand elle sèche elle est très dure , je suis du 65 htes Pyrénées
    peut Etre que quelqu’un a une solution

    1. Bonjour,
      Cela peut en effet être lié à un stress de la plante, par exemple lié à l’eau.
      Nous vous conseillons, d’apporter un arrosage régulier en maintenant la terre humide.
      Si la terre est sèche et durcie, nous vous conseillons de gratter la terre avant arrosage (ou pluie). Il est souvent rappelé que « biner c’est arroser deux fois ». Cela permet à l’eau de bien s’infiltrer et ne pas rester en surface, bloquée par une terre dure et sèche. (et par la même occasion cela désherbe les pieds des rosiers, les plantes se font concurrence en eau).
      Pour aider vos rosiers, pensez à leur donner un petit coup de pouce avec de l’engrais. Les rosiers sont gourmands (préconisation d’une à deux fois par an). Cela les aide à surmonter ces coups de stresses et à bien se développer.
      En espérant que vos rosiers vont reprendre tout leur bel éclat !
      L’équipe Guillot®

  23. Bonjour,
    Les pétales de mes rosiers, achetés dernièrement, pour lesquels j’ai changé des pots, ont des pétales qui sont devenues brunes, ont l’air séchées. Que puis-je faire pour les guérir et éviter cette situation dans l’avenir? Merci d’avance.

    1. Bonjour,
      Quelle variété est-ce ? Il peut s’agir d’un coup de chaud, de l’action de la pluie avant le soleil, ou d’un autre stress.
      Certaines variétés ont plus ou moins ce phénomène. Il semble que vous décrivez un phénomène de « momification ».
      Bien à vous,
      l’équipe Guillot®

  24. Bonjour,Equipe Roseraie Guillot,
    Je suis très désemparée: j’ai 2 ràsiers qui ont donné desfleurs magnifiques, puis a en quelques jours ont perdu toutes leursfeuilles..je craint que cela sepropage aux autres
    rosiers quisont magnifiques ;Que dois-jefaire?j’espèreque vous pourrez m’aider merci beaucoup.

    1. Bonjour,
      Il est difficile de dire sans visu sur vos rosiers. Peut-être un coup de chaud ? Ou autre coup de stress ?
      Les feuilles tombantes ont-elles un signe distinctif de maladie ou de ravageur ? Taches noirs, taches jaunes, taches de rouille, grignotages, avec une pellicule blanche ? Ce diagnostique vous permettrait de procéder au bon traitement.
      Pour limiter les propagations si c’est une maladie ou un ravageur, nous vous conseillons de retirer les feuilles tombées au sol ou en « mauvais état ».
      Pensez à bien arroser par ce temps très sec (en tous les cas dans beaucoup de régions). Si cette saison vous n’avez pas donné d’engrais, pensez à nourrir votre rosier qui va avoir besoin d’énergie pour re démarrer.
      Bien à vous,
      L’équipe Guillot®

  25. mon rosier tres vieux a des fleurs parfumees mais depuis quelques jours les feuilles sont malades comme une poussiere orange au dos des feuilles elles deviennes jaune et marron
    que faire
    merci de votre reponse

  26. Bonjour, j’ai les feuilles de mes rosiers qui brillent comme si on avait passé du vernis dessus jamais je n’ai eu cela Est-ce une maladie et comment puis je la traiter SVP

  27. Bonjour
    Mon rosier est en pleine terre, il a été taillé récemment et ces feuilles poussent de couleur rouge marron. Que dois-je faire ?
    Merci.

  28. Bonjour j ai un rosier en pot qui donne de belles petites roses rouges Depuis quelques jours les feuilles présentes des trous. avec des petites taches marron puis elles jaunissent
    Les roses se sont fanées
    Merci de me donner des conseils pour les traiter

    1. Bonjour,

      Il faut couper et jeter les feuilles abimées pour éviter la propagation de la maladie.
      Votre rosier se portera mieux !

      Si vos feuilles a des trous, peut-être y a-t-il des insectes présents ? Il faudrait savoir lesquels …

      l’Equipe Guillot®

  29. Bonjour,mon rosier a perdu beaucoup de feuilles qui ont jaunis juste après la plantation ( je l ai plantéil y 2 mois), il a fait des bourgeons mais certains ont flétris sur place. Il n est vraiment pas en forme, mais a coté de cela il fait des pousses timides. Merci pour votre aide.

  30. J’ai un vieux rosier grimpant contre un mur blanc qui donne de nombreuses roses et cette année je l’ai trouvé avec des pucerons et des branches toutes noires et collantes
    Je ne l entretiens qu une fois par an car il pousse sur le mur de ma maison de vacances
    Donnez moi des conseils pour pouvoir le sauver
    Merci
    Je lui ai mis de l engrais en juin et je devrai faire un traitement contre les pucerons
    Quoi de plus??

    1. Bonjour,

      Vous pouvez, en plus, couper les branches qui sont trop atteintes par les pucerons et qui ne semblent pas pouvoir être sauvées. ainsi que les branches noires et collantes.

      L’engrais et le traitement prendront le relai pour remettre votre rosier sur pied.

      L’Equipe Guillot®

  31. Bonjour,
    L’an passé un de mes rosiers buisson s’est desséché petit à petit, branche par branche. Les feuilles ont bruni en partant du haut de la tige et le mal s’est propagé de tige en tige bien que j’aie rabattu au fur et à mesure celles qui étaient attaquées. On l’aurait dit brulé. Il n’en est plus rien resté, même les racines étaient sèches. Cette année deux autres sont malades. Les variétés, âges, emplacements et expositions sont différents. J’ai peur pour mes autres bébés. Pourtant ils ont eu tous les soins nécessaires, engrais et traitement. Avez vous une idée du mal qui les ronge ? Merci d’avance.

    1. Bonjour,
      Excusez-nous pour la réponse tardive.
      Il peut s’agir d’un champignon s’attaquant aux racines et bouchant les vaisseaux conducteurs de sève. Son action est en effet, le plus souvent assez radicale.
      En rayon phytopharmacie de votre jardinerie, les pharmaciens sauront peut être vous aiguiller sur un produit adéquat des champignons du sol ?
      En espérant que vous trouverez une solution,
      Bien à vous,
      La Maison Guillot

  32. Bonjour,
    J’ai un rosier qui a développé une maladie après sa floraison au printemps. Les feuilles sont toutes trouées. La maladie s’est étendue a tout le rosier, même les nouvelles pousses qu’il fait commencent à se dégrader. Il n’y a aucun insecte sur le rosier, puceron ou chenille. Est-ce que c’est l’oïdium ? Comment le traiter ? Merci.

  33. Bonjour,
    J’ai 2 rosiers qui ont les feuilles avec des tâches blanches comme de la peinture et elles sont trouées aussi.
    Pour les trous je pense à des gastéropodes mais les petites tâches blanches je ne sais pas comment les traiter en bio et par contre les feuilles nouvelles sont saines..
    Quels traitements bio me conseillez-vous.
    Merci d’avance, Cordialement.

    1. Bonjour,
      Les taches blanches pourraient être une attaque d’insectes également ou un manque ?
      Nous vous conseillons de retirer les feuilles (ou morceaux de feuilles) touchées pour éviter la propagation de l’attaque. Avez-vous essayé le savons noir ou le liquide vaisselles le soir venu (éviter l’effet loupe du soleil) pour limiter l’attaque des ravageurs? A la fin de la saison (octobre/novembre) et au début de la saison prochaine (mars/avril) n’hésitez pas à faire un apport d’engrais pour aider vos rosiers à tenir le choc des attaques et toutes autres maladies. Les rosiers sont des plantes gourmandes.
      Bien à vous
      La Maison Guillot

  34. Bonjour. Depuis maintenant un an, j’ai constaté que certaines branches de mes rosiers prennent une coloration jaune/orangée, puis noircissent comme du charbon ! Cela part généralement du haut de la branche et descend jusqu’à sa base… cela semble tenace. Je désinfecte la lame du sécateur avec de l’alcool à brûler à chaque coupe, je mets une touche de javel sur la coupe, je vaporise de la bouillies bordelaise : parfois cela stoppe le phénomène parfois non ! jusqu’à la destruction. Il semblerait que ce soit un champignon ? comment lutter ? Merci.

    1. Bonjour,
      En effet, il s’agit d’un champignon. Le moyen le plus efficace est d’aller en rayon phytopharmacie de votre jardinerie. Ils sauront vous conseiller pour stopper ce champignon foudroyant…
      En espérant que vous trouverez le produit adéquat,
      Bon jardinage,
      La Maison Guillot.

  35. Cet article est très intéressant et les illustrations incroyables ! J’ai appris plein de choses.
    Il suffit de peu pour mener son jardin à un beau résultat, finalement ! Vivement le printemps !!

  36. Bonjour,
    J’ai acheté un rosier à grandes fleurs il y a deux ans. Les floraisons qui ont suivi son achat n’ont donné que de toutes petits fleurs flétries. Parfois, les bourgeons tombent avant même de s’ouvrir. Savez vous à quoi cela peut être du? Merci

    1. Bonjour,
      Cela peut être lié à beaucoup de choses : le gel ou variation de température, le manque d’eau ou l’excès d’eau, des tenthredes ou autres insectes…
      Mettez de l’engrais, coupez les fleurs abimées et soyez patients.
      Et n’hésitez pas à suivre nos conseils de traitements en prévention.
      En vous souhaitant de belles roses cette année,
      La Maison Guillot®

Répondre à Marie de Thoisy Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *