1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 10 034

L’hiver arrive et vous ne savez pas comment entretenir votre jardin et surtout vos rosiers ? Suivez les conseils de la roseraie Guillot au sujet de l’entretien de vos rosiers pendant la période hivernale : taille, précautions à prendre pour que vos rosiers passent l’hiver, sélections d’arbustes décoratifs pour un beau jardin d’hiver… Toutes les informations sont là, pour un jardin protégé même sous la neige.

DES ARBUSTES À FLEURS EN HIVER

Ils sont un avant goût de printemps. Les arbustes à fleurs en hiver ou simplement les arbustes esthétiques après l’automne méritent une place au jardin.

Ils sont généralement faciles à vivre et très décoratifs au jardin. Aucune raison de se priver de ces arbustes à fleurs ou décoratifs. Voici une petite sélection d’arbustes esthétiques en hiver à découvrir dans la boutique Guillot, spécialisée dans la vente d’arbustes en ligne.

jasmin et cornouillers
Arbustes à fleurs et décoratifs : Jasmin d’hiver, cornouiller ‘Midwinter Fire’ et cornouiller Mâle (cornus mas)

SÉLECTION D’ARBUSTES À FLEURS OU DÉCORATIFS EN HIVER

Le jasmin d’hiver fleurit de décembre à avril. Rustique, il se plaît dans toutes les terres. Il est facile à cultiver à condition de palisser ses branches. Attention, ce n’est pas une variété odorante.

Le cornouiller ‘Midwinter Fire’ est un feu d’artifice au cœur de l’hiver. Remarquable par ses rameaux jaune-orangé puis rouges en hiver. Très esthétique par groupe de 3.

Le cornouiller mâle (cornus mas), arbuste à fleurs qui arbore une floraison jaune d’or en février mars. Puis en août, il se pare de petites baies rouges comestibles.

Les cognassiers, arbustes à fleurs qui sont eux aussi de très jolis arbustes décoratifs qui se couvrent de fleurs roses ou rouges en fin d’hiver début de printemps.

Tous sont rustiques jusqu’à -15°C, peu exigeants sur la nature du sol et très esthétiques en hiver soit par leur écorce ou leur floraison au cœur de l’hiver.

CONSEILS DE PLANTATION DE CES ARBUSTES À FLEURS OU DÉCORATIFS

Lors d’une vente d’arbustes, ces derniers vous sont fournis en conteneurs, ils peuvent être plantés toute l’année hors gel. Faites tremper la motte de votre arbuste dans l’eau pendant une demi-heure. Faites un trou assez large de 40cm sur 40cm, ameublissez bien la terre du fond et y incorporer un engrais de fond à libération lente (de type corne broyée).

Petit rappel : Lors d’un achat d’arbuste, demandez à dépoter l’arbuste à fleurs afin de vérifier le bon état sanitaire des racines.

Découvrez tous les arbustes à vendre chez Guillot.

PLANTES SOUS LA NEIGE: FAUT-IL AVOIR PEUR ?

Au contraire, la neige est un excellent isolant pour les plantes. Elle agit comme un manteau protecteur et nourrissant de vos végétaux. Les rosiers comme les autres plantes sous la neige sont protégés. Découvrez nos conseils d’entretien des rosiers en hiver sous un jardin enneigé !

jardin sous la neige
Sous la neige, les rosiers comme toutes les plantes, ne craignent pas l’action du gel. Crédit photo Wikimedia Commons, Yann.

Un jardin enneigé offre toujours un beau spectacle au jardinier. Ce dernier ne doit pas craindre pour ses plantes et ses rosiers. Une couche de neige fraîche offre bien des avantages :

PLANTES SOUS LA NEIGE, LES BÉNÉFICES :

1. La neige est un excellent isolant car, de par sa structure aérée, elle renferme une grande quantité d’air.

2. Sous un manteau de neige, la température descend rarement en-dessous de zéro. Ceci à condition que la couche soit légère. Si elle se tasse, elle aura tendance à se transformer en glace et perd son pouvoir isolant. Ainsi, au pied de vos rosiers, la neige est une bonne protection du point de greffe et empêche le gel d’atteindre les racines.

3. En traversant l’atmosphère, la neige s’est chargée d’azote. Un bon point pour vos plantes sous la neige ainsi que pour vos rosiers qui apprécient cet engrais naturel ! Au moment du dégel, l’azote sera petit à petit libéré pour apporter de la nourriture à la sortie de l’hiver.

4. La neige est également une réserve d’eau intéressante mise à disposition des plantes et des rosiers dès le dégel. Un aspect non négligeable auquel le jardinier ne pense pas toujours, notamment pour compenser les hivers secs qui font aussi des dégâts sur les plantes.

LE PETIT HIC

1. La neige n’aime pas le tassement au risque de se transformer en glace. (Évitez le piétinement)

2. Le poids de la neige risque de casser les branches des végétaux persistants, qui par leur feuillage, retiennent la neige. Délicatement, avec une balayette, secouez la neige. Il n’y a pas de risque pour vos rosiers.

3. La neige prive un peu plus les oiseaux de nourriture qui peinent à trouver quelque chose à se mettre dans le bec sous la couverture blanche. Pensez à nourrir les oiseaux en hiver.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Certaines plantes alpines résistent mieux en altitude qu’en plaine, quand bien même les températures y sont moins rigoureuses. Tout simplement parce qu’en montagne, elles sont protégées du gel sous leur manteau neigeux. En plaine, la neige n’est pas toujours au rendez-vous. Privée de sa couverture, la plante succombe au gel.

rosier point de greffe
Le point de greffe du rosier doit être protégé l’hiver.

POINT DE GREFFE DES ROSIERS À PROTÉGER L’HIVER

L’hiver, le point de greffe des rosiers doit être protégé du gel.

Les rosiers sont des plantes très résistante au froid. Néanmoins, le point de greffe est la partie la plus délicate à protéger en cas de gelées.

C’est pourquoi, en cas de gelée annoncée l’hiver, il est conseiller de butter le rosier avec une butte de terre de 12cm de haut environ, recouvrant ainsi les branches.

En revanche, ne craignez pas la neige qui est un excellent isolant pour les plantes.

BUTTE DE TERRE ET PAILLAGE DE FEUILLES PROTÈGE LE POINT DE GREFFE

Pour plus d’efficacité, recouvrez cette butte de terre d’un lit de feuilles qui maintiendra la chaleur.

Mais attention, les feuilles doivent être saines, exemptes de toute maladie. De préférence, n’employez pas les feuilles de rosiers souvent malades.

N’oubliez pas dès le printemps, lorsque tout risque de gelée est écarté, de supprimer le paillage de feuilles et cette butte de terre pour laisser de nouveau apparaître le point de greffe. Ce dernier doit affleurer au niveau du sol.

GARE AUX RAMEAUX SAUVAGES ISSUS DU PORTE-GREFFE DU ROSIER

Si vous ne le faites pas, c’est le porte-greffe qui risque de pousser et de développer des rameaux au détriment de la variété greffée. A terme, les rameaux sauvageons issus du porte-greffe souvent vigoureux prennent le dessus et étouffent la variété greffée. D’où, parfois, ces curieux rosiers qui fleurissent avec deux fleurs différentes.

Si c’est le cas, il suffira de supprimer ces rameaux sauvages à ras et de bien dégager le porte greffe.

Lire d’autres conseils de plantation des rosiers à racines nues.

CONSERVER SES ROSIERS EN RACINES NUES EN CAS DE GEL

Il gèle: que faire si je viens de recevoir mes rosiers en racines nues ? Comment les conserver avant de les planter ? Suivez les conseils pour réussir vos plantations.

La période de plantation des végétaux est idéale entre la chute des feuilles et la mi-avril. (relisez l’article complet à ce sujet); mais que faire s’il gèle au moment où je reçois mes rosiers en racines nues ? Voici plusieurs conseils à appliquer :

rosier racines nues
Rosier racines nues parfaitement emballés

3 ASTUCES POUR CONSERVER SES ROSIERS EN RACINES NUES

1. Je laisse mes rosiers en racines nues dans leur emballage d’origine dans une cave ou un garage (une pièce fraîche). Ainsi protégés, ils peuvent rester une semaine avant d’être plantés.

2. Je les place dans un seau de terreau et sable humide dans une pièce fraîche. Là encore, les rosiers en racines nues peuvent être conservés plusieurs semaines à condition que la pièce soit fraîche pour éviter tout dessèchement des rameaux et des racines.

3. Je réalise une jauge (un trou ou une tranchée) dans le jardin dans laquelle j’enterre les uns à côté des autres mes rosiers en racines nues y compris le collet en attendant un redoux. Cette solution permet de les conserver plusieurs semaines avant de les installer à leur place définitive.

  • La profondeur du trou ou de la tranchée correspond à la taille des racines.
  • Par sécurité contre le froid, couvrez-les d’un paillage (broyat). Si la terre est trop lourde et gorgée d’eau, utilisez un terreau de plantation.
  • Réalisez cette tranchée à l’abri du vent (contre un mur, un abri, une haie).
  • Tassez bien la terre pour favoriser le contact avec la terre.
  • Arrosez sauf si des gelées sont prévues ou vous risquez de créer de la glace au contact des racines.

AU REDOUX, PLANTEZ

Ces solutions sont provisoires. Dès qu’une période de redoux est annoncée, procédez à la plantation de vos rosiers en racines nues au bon endroit.

TAILLER LES ROSIERS À LA FIN DE L’HIVER

QUEL QUE SOIT LE TYPE DE ROSIER QUE VOUS AVEZ CHOISI POUR VOTRE JARDIN, ILS DOIVENT TOUS ÊTRE TAILLÉS UNE FOIS PAR AN.

POURQUOI TAILLER À LA FIN DE L’HIVER ?

Généralement, les rosiers sont à tailler à la sortie de l’hiver, lorsque les gelées sont passées, jusqu’en avril. La règle absolue dans la taille des rosiers est celle-ci : il faut absolument éviter les jours de gel pour ne pas causer de traumatisme à vos rosiers.

En revanche, les non-remontants qui ne fleurissent qu’une seule fois au printemps, se taillent après la fin de leur floraison. On se contente de supprimer les fleurs fanées. Ne taillez pas les non-remontants en mars, où vous risquez de supprimer les bourgeons en formation.

Rosier remontant Lord Raglan
Le rosier Lord Raglan est un rosier ancien remontant, ici en pleine floraison

AVANT DE COMMENCER : DES CONSEILS DE TAILLE

Avant de commencer la taille de vos rosiers, désinfectez vos sécateurs, coupe-branches, serpes ou encore sécateurs à deux mains avec de l’alcool à 90°. Cela évitera la transmission de maladies.

Pour une coupe nette qui favorise la cicatrisation, assurez-vous bien de ne pas écraser le rameau à couper : la lame du sécateur doit être du côté du bois restant.

LA TAILLE : TOUT DÉPEND DU ROSIER

  • La taille du rosier tige et buisson

Vous conserverez quelques branches principales : entre 3 et 5. Ces dernières doivent être aérées, et ne pas se croiser. Favorisez le passage de la lumière dans le buisson en taillant le centre du rosier, supprimer les branches frêles et mortes. La taille d’un rosier tige ou buisson doit réduire les pousses ligneuses afin de favoriser les jeunes pousses. Coupez à 3 yeux du point de greffe si le rosier est peu vigoureux, ou à 5 yeux si au contraire il est trop vigoureux.

  • La taille du rosier grimpant remontant

Vous garderez 5 à 6 rameaux principaux, sans y toucher. Ce seront les branches charpentières. Vous pourrez tailler les pousses latérales à 3 ou 5 yeux.

VOILE D’HIVERNAGE, VOTRE ALLIÉ HIVERNAL !

GELÉES, VENTS FROIDS, NEIGES… QUAND VIENT L’HIVER, VOS PLANTES NON RUSTIQUES ET VOS ROSIERS ONT BESOIN D’ÊTRE PROTÉGÉS. TANDIS QUE CERTAINES VARIÉTÉS S’INSTALLERONT SOUS SERRE, D’AUTRES RESTERONT EN EXTÉRIEUR. UNE DES SOLUTIONS LES PLUS SIMPLES POUR LES PROTÉGER : LE VOILE D’HIVERNAGE.

rosier-Decorosiers-Kadora-tige
Le rosier sur tige DECOROSIERS Kadora tige®

LEVONS LE VOILE SUR LE VOILE D’HIVERNAGE

Le voile d’hivernage est un tissu léger, généralement en polypropylène souple, perméable à l’eau et à l’air. L’avantage est qu’il laisse passer la lumière. Résultat : il crée un effet de serre tout autour de la plante, la protégeant du froid et de la déshydratation. Il est préféré à une bâche en plastique qui empêche la plante de respirer.

Le voile d’hivernage est utilisé pour protéger les plantes en pot, les arbres et les arbustes qui craignent le froid, les plantes exotiques tel le bananier, les semis ou jeunes plants, et les rosiers tiges.

COMMENT UTILISER LE VOILE D’HIVERNAGE ?

Dès que les gelées pointent le bout de leur nez, mettez en place le voile d’hivernage sur les cultures sensibles.
Un conseil : l’isolation est plus efficace lorsque le voile ne touche pas le feuillage. Appuyez-le plutôt sur un cadre en bois que vous aurez préalablement installé autour de la plante.

LA PROTECTION DES POINTS DE GREFFE

Une partie du rosier est particulièrement sensible aux gelées, le point de greffe. Si le point de greffe est en hauteur, comme sur un rosier sur tige par exemple, enveloppez la partie aérienne dans un voile d’hivernage. Pour les autres rosiers : griffez le terrain au pied du rosier pour ameublir la terre puis formez une butte de terre pour le recouvrir entièrement. Paillez de feuilles éventuellement la butte. Dès les beaux jours, vous supprimerez cette butte pour libérer le point de greffe qui doit affleurer au niveau du sol.

Èdité par : Roseraie Guillot
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 10 034
10 commentaires
Commentaires
    1. Bonjour,
      la meilleure période pour planter vos rosiers est de mi-octobre à mi-décembre (hors période de gel) puis de février à mi-avril.
      D’une manière générale, plus un végétal est planté tôt, meilleur sera son enracinement donc son développement et sa résistance.
      Bien à vous,
      L’équipe Guillot

      (Répondre)
  1. J’ai planté de nouveaux rosiers (racines nues) mi-octobre, que j’ai buttés. Ceux-ci ont fait des bourgeons sur les extrémités de branches qui sortent de la butte. Maintenant il commence à geler: dois-je ôter ces bourgeons et si oui, comment? Couper? Pincer?

    Merci de vos conseils !
    Serge

    (Répondre)
    1. Bonjour,

      Il n’est pas nécessaire de couper les bourgeons du rosier, si l’hiver est doux peut-être qu’ils s’ouvriront. Le fait de les couper favoriserait le gel des branches et les empêcherait de bien reprendre l’année suivante.

      En espérant vous avoir aidé,
      L’équipe Guillot

      (Répondre)
  2. Bonjour

    Mes rosiers remontants sur tiges et en pot ont toujours des fleurs fin octobre. Faut il les couper avant de les enrouler dans la toile d’hivernage ?
    Plusieurs epaisseurs our la toile ?
    Ils sont sur un balcon en region parisienne.

    Merci pour votre aide je debute

    (Répondre)
    1. Bonjour,
      Il est préférable d’attendre la fin de l’hiver pour tailler vos rosiers car ils doivent lutter contre le froid, notamment dans les régions à climat froid, avec des hivers rigoureux.

      Cordialement,
      L’équipe Guillot.

      (Répondre)
  3. Bonjour,
    Mon rosier, dont j’ignore l’espèce, a conservé ses feuilles en hiver. Est ce normal, alors que nous avons subi le gel? (J’habite en Suisse).
    Merci pour vos conseils et bon futur printemps!

    (Répondre)
    1. Bonjour,
      Si la plupart des rosiers ont un feuillage caduc, certains rosiers sont semi-persistants. Si le votre est bien protégé, cela peut l’aider a garder ses feuilles.
      Auriez-vous une photo pour que l’on puisse se faire une meilleure idée ?
      Merci

      (Répondre)
  4. Bonjour,
    Avec les températures élevées de décembre, mes rosiers ont fait des boutons qui ont gelé début janvier, sans avoir eu le temps de s’ouvrir. Dois-je les couper maintenant? attendre la fin de l’hiver pour les tailler?
    Merci d’avance

    (Répondre)
Laisser un commentaire