Taille des rosiers grimpants et lianes : que faut-il savoir ?

Si vous êtes parfois un peu perdu devant la majesté des rosiers grimpants et lianes, nous proposons ici quelques clés pour savoir comment les tailler pour les rendre encore plus magnifiques. La taille des rosiers grimpants et lianes n’est pas plus compliquée que pour les buissons et arbustes, et même peut-être plus simple.
Comme nous expliquons dans l’article « Taille des rosiers : que faut-il savoir ? » :  Avant de procéder à la taille des rosiers grimpants et lianes, distinguez au jardin les rosiers remontants des non remontants. Les rosiers remontants sont ceux qui fleurissent plusieurs fois de mai à l’automne, voire début hiver. Au contraire, les rosiers non remontants sont ceux qui ne fleurissent qu’une fois au printemps souvent de façon très abondante. C’est le cas très généralement des rosiers lianes.

Cette différence influe directement sur le moment de la taille :

  • Les rosiers remontants : à la fin de l’hiver pour les stimuler avant le printemps.
  • Les rosiers non remontants : juste après la floraison au début de l’été uniquement.

Tailler au bon moment les rosiers non remontants est primordial. Si vous réalisez la taille en même temps que les rosiers remontants en fin d’hiver, vous risquez de ne pas avoir de fleurs ou très peu.

Nous vous proposons ici de quoi favoriser la production des roses, donner une belle forme au rosier, augmenter la vigueur des rameaux, rajeunir le rosier, et palisser les rosiers grimpants selon le plan suivant :

  1. Rappels de quelques conseils généraux sur la taille
  2. La taille des rosiers lianes et grimpants non remontants
  3. La taille des rosiers grimpants remontants.

I. Quelques conseils généraux sur la taille

  • Réalisez toujours vos coupes en biseau de façon opposée au dernier bourgeon avec un bon outil tranchant. Cela permet à l’eau de s’écouler et ne pas rester stagnante sur la coupure.
  • Certains jardiniers conseillent également de désinfecter les lames du sécateur entre chaque rosier avec un peu d’eau javellisée, de l’alcool, ou chauffées sous la flamme d’un briquet pour empêcher tout risque de propagation de maladies.
  • La taille doit se faire par temps sec pour favoriser la cicatrisation. Il pleut ? Reportez ! Et cela est tellement plus agréable sous un beau soleil !

Vous trouverez plus de détails dans notre article « Tailles des rosiers : que faut-il savoir ? »

Coupe en biseau - Roses Guillot®
Coupe en biseau – ©Roses Guillot®

II. La taille d’été des rosiers lianes et grimpants non remontants

En général, le rosier liane comme le rosier grimpant non remontant ne se taille pas ou peu. On se contente de réaliser un petit nettoyage pour le rajeunir un peu et de maîtriser sa vigueur car certains sont capables de pousser de plusieurs mètres en une saison. Vous connaissez sûrement les célèbres Félicité et Pérpetue, Veilchenblau, May Queen,  ou encore Mme Alfred Carrière et Albertine en photo ci-dessous.

Quand ? :  Après la floraison, en été pour les rosiers lianes et pour les rosiers grimpants non remontants.

Quoi tailler ? :

  • Supprimer les branches mortes ou celles n’ayant pas fleuri
  • Aérer le rosier en retirant les rameaux qui s’entrecroisent
  • Rabattre les trop vieilles branches, ou vieux bois pour stimuler la création des nouvelles
  • Couper les fleurs fanées pour éviter de fatiguer le rosier par la formation de fruits chez les jeunes sujets. Si vous voulez des fruits décoratifs n’hésitez pas à les laisser jusqu’à la fin de l’hiver.

Vérifier le support pour les lianes : Vérifier toujours la solidité de votre support. Les rosiers lianes sont très vigoureux. Et de fait, votre support devra être solide. Si c’est une pergola, assurez-vous qu’elle soit suffisamment grande et ancrée dans le sol pour supporter votre rosier liane. Un arbre est un bon support mais encore une fois, assurez-vous qu’il ne s’écroulera pas sous le poids du rosier liane; ceci est d’autant plus vrai pour les arbres morts.

Palisser les rosiers grimpants non remontants : Suivez les même conseils que pour les rosiers grimpants remontants comme décrit dans les paragraphes suivants.

Rosiers lianes Mme Alfred Carrière et Albertine- Roses Guillot®
Rosiers lianes Mme Alfred Carrière et Albertine- ©Roses Guillot®

III. La taille d’hiver des rosiers grimpants remontants

Quand ? : Comme pour les rosiers buissons et arbustes les rosiers grimpants remontants se taillent en fin d’hiver du 15 février au 15 mars période du débourrage, c’est le bon moment pour tailler les rosiers, juste avant la reprise de végétation. Vous le verrez vous même en observant les premiers bourgeons qui se forment : c’est le signal, vous pouvez débuter la taille.

Et si on prenait une petite pause pour découvrir des rosiers grimpants remontants incontournables ? Comme Lace Cascade®, Martine Guillot®, Rose Salma Es-Said®, Phyllis Bide, Sombreuil, Ghislaine de Féligonde, Blush Noisette, ou encore Sénégal et son incroyable rouge profond.

Lace Cascade® et Martine Guillot® - Roses Guillot®
Lace Cascade® et Martine Guillot® – ©Roses Guillot®

Quoi tailler ?

  1. Comme précédemment il faut rafraîchir le rosier : supprimer les branches mortes ou celles n’ayant pas fleuri, aérer le rosier en retirant les rameaux qui s’entrecroisent et couper les fleurs fanées pour éviter de fatiguer le rosier à la formation de fruits.
    Charpentières et jeunes pousses à préserver - ©Roses Guillot®
    Charpentières et jeunes pousses à préserver- ©Roses Guillot®

     

  2. Pour rajeunir le rosier grimpant, on peut rabattre une des branches charpentières anciennes (on les repère par leur couleur marron). Une charpentière est une grande et grosse branche principale d’où se développe les branches à fleurs. En réduisant une ancienne branche, on favorise le démarrage d’une nouvelle branche bien verte. On renouvelle ainsi ses branches charpentières par roulement tous les ans. Les nouvelles charpentières sont en bois jeunes, d’un vert encore tendre, ou parfois rougeoyante à la base du rosier.
    Palissage des charpentières - Roses Guillot®
    Palissage des charpentières – ©Roses Guillot®

     

  3. Après avoir repéré les jeunes charpentières, il est important de réaliser leur palissage le plus à l’horizontal possible. En arquant ainsi les branches charpentières de votre rosier grimpant, vous favorisez le développement des pousses secondaires et donc des fleurs. Pour attacher vos rosiers au support (treillage en bois ou fils de fers tendus sur un mur par exemple), utilisez un fil d’attache souple ou de l’osier sans serrer pour éviter de blesser le rosier. Soyez vigilant, les charpentières peuvent être très fragiles et cette opération délicate doit être faite avec douceur. Ce palissage du rosier peut être fait dans d’autres moments de la saison, comme à la fin du printemps, ou à l’automne selon la pousse des charpentières. A vous de prendre le temps de regarder vos rosiers et leur croissance.
  4. Quand vous avez réalisé ce premier gros nettoyage et réorganisation de votre rosier grimpant, n’hésitez pas à prendre du recul. Observez, et écoutez votre rosier. Plus les rosiers sont taillés sévèrement plus ils vont se fortifier. Libre à vous selon l’effet voulu de tailler plus ou moins fort. Pour un rosier grimpant ce qui compte principalement est son allure sur le support que vous lui offrez.

Et hop vous voilà prêt ! Si vous voulez d’autres conseils n’hésitez pas à consulter notre deuxième article de taille : « Taille des rosiers : que faut-il savoir ? » :  qui vous donnera plus de précisions sur l’aspect technique en général. Et à vos sécateurs !

Phyllis Bide et Rose Salma Es-Said®- Roses Guillot®
Phyllis Bide et Rose Salma Es-Said®- ©Roses Guillot®

 

©Photos tous droits réservés – ©Roses Guillot®

20 réponses sur “Taille des rosiers grimpants et lianes : que faut-il savoir ?”

  1. J’ai acheté 3 rosiers grimpants au printemps chez vous, 2 ont fait des roses et de longues tiges pouvez vous me dire si je dois les tailler et à quelle période? Merci d’avance Mme BROCHOT

  2. Bonjour,il y a un vieux rosier dans mon jardin mais il n’a pas été bien taillé et par conséquent il est devenu églantier,comment faire pour qu’il devienne de nouveaux un beau rosier ?
    est-il trop tard (mai) pour le tailler ?
    Merci beaucoup pour votre réponse et bonne journée
    Marianne

    1. Bonjour,

      Malheureusement, sans voir le rosier, il est difficile de vous conseiller. Avez-vous la possibilité de nous envoyer une photo de votre rosier à l’adresse suivante : contact@roses-guillot.com ?

      N’hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions vous guider.
      L’équipe Guillot

  3. bonjour, je réside dans le Tarn, il y a 4 ans j’ai planter et palisser sur une pergola un rosier Banks, très vigoureux (5 à 6 mètres en tout sens) et florifère, mais depuis l’été dernier il est par endroit couvert de Mildiou, même les jeunes pousses, j’ai choisi un traitement bio 1 litre de lait écrémé pour 9 litres d’eau, essai concluant, mais difficile de traiter tout l’ensemble, et je ne suis pas sûre de la période de traitement ?
    Aussi, comment le tailler? Des branches d’un cm de diamètre placées sur le haut de la pergola (dérangent ma voisine !…), non flexibles peuvent elles être supprimer sans endommager ce superbe rosier aux pompons jaune en mai – juin. Merci pour votre réponse. Cordialement.

    1. Bonjour,
      le rosier, quel qu’il soit, supporte très bien la taille (même sévère) et vous pouvez donc vous en occuper. Couper une vielle branche n’est pas un problème, le rosier produit beaucoup de rameaux qui prendront le relais. Pour les rosiers grimpants, c’est même l’un des points clés de la taille, supprimer les vieilles branches au profit des jeunes rameaux. Pour les vieilles branches qui ne donneraient pas de nouveaux rameaux, il est conseillé de la couper au niveau de la souche. Si votre rosier est vigoureux, il doit produire de nouvelles branches au niveau de la souche et la suppression de vieilles branches dynamisera l’ensemble des branches restantes.

      Cordialement
      L’équipe Guillot

  4. J’ ai fait l’achat de rosiers Cécile Brunner. Tous les jours depuis leur plantation, je leurs dit qu’ils sont très beaux. ils ont droits même à des petites caresses et des compliments tous les matins avant de partir au travail. Et ce matin…. il n’y a plus que des tiges… un chevreuil a du bien se régaler… Hummm!!!!
    Mais moi je suis GGGGGRRRRRRRRRR…… j’en ai pleuré tellement ça me fait de la peine. Est ce que je dois couper les tiges qu’il reste. qui sont bien entendu mâchouiller. est ce que je dois mettre un filet tant qu’ils sont jeunes ou un grillage OU Je ne sais quoi!!!! par contre mes clématites d’armant n’ont pas été mangé….

    1. Bonjour,
      nous sommes bien désolé pour vos rosiers et étant donné ce qui s’est passé je ne peux que vous inviter à les protéger.
      Une taille me parait nécessaire mais sans photo, je ne peux pas m’avancer sur le niveau de taille nécessaire ni sur la possible reprise des rosiers.
      Cordialement
      L’équipe Guillot

  5. Bonjour,
    J ai deux rosiers grimpants non remontants qui forment un arceau de fleurs.
    Chaque rosier comporte au moins 7 à 8 tiges et se rejoignent sur le sommet.
    Je voudrai leur faire une taille très sévère. À quelle hauteur du sol puisse je les couper.
    Au fil des années, cela fait un peu fouillis et les fleurs moins belles.
    Merci de me renseigner.

    1. Bonjour,
      vous pouvez parfaitement couper à la base certaines des anciennes branches (1 ou 2) et en réduire d’autres pour laisser la place aux jeunes rameaux ce qui leur donnera un coup de pep’s au printemps prochain.
      Cette taille sévère est à effectuer en février-mars.
      L’équipe Guillot

  6. Bonjour
    En achetant ma maison j’y ai trouvé un grand rosier qui ne fait de fleurs très parfumées que tout en haut, donc nous n’en profiterons pas.
    Il est fait de très grosses tiges pleines d’épines.
    Je l’ai taillé une première fois (avec appréhension,).
    Cela a produit deux tiges de plusieurs m plus une (que j’ai éliminée par la suite) en dessous du point de coupe. Les fleurs ne sont à nouveau que tout en haut, hors d’atteinte. Je dois préciser que le rosier est tout le temps à l’ombre… Sauf les fleurs !
    Je ne fais qu’éliminer les fruits pour favoriser la remontée.
    Est ce que j’aurais pu continuer à couper chaque année à 20cm de la dernière coupe les nouvelles tiges ?
    Est ce que j’aurais du laisser la tige partant de plus bas, voire commencer la taille général dans le secteur ou elle démarre ?
    Est ce que je peut recommencer la première taille de la tige unique a 50 cm du sol ?
    Merci d’avance de votre aide !
    Cordialement
    Sab

    1. Bonjour,

      Il est clair que si le rosier est toujours à l’ombre, les fleurs vont plutôt apparaitre là où elles trouvent du soleil.
      Vous pouvez essayer une taille beaucoup plus sévère : vous n’avez pas grand chose à perdre ! Comme vous le dîtes, vous pouvez tailler à 50cm du sol. Si ça marche, vous aurez des fleurs à hauteur d’homme.
      Il se peut que votre rosier soit un rosier liane si les branches sont de plusieurs mètre. Après la taille sévère, essayez de la palisser pour qu’il reste à votre hauteur et ne parte pas trop vers le ciel !
      Tout ce qui part en dessous de point de greffe ne sera pas la variété, mais l’expression du porte-greffe (généralement un églantier) – c’est à supprimer.

      L’Equipe Guillot®

  7. BJR JAI UN ROSIER TRES TRES FATIGUER IL A 10 ANS ET CETTE ANNEE PAS UNE ROSE TOUTE LES BRANCHES SONT MARON JE VOUDRAIS LE COUPER A 50CM DU SOL DONNER MOI VOTRE AVIS SVP CORDIALEMENT

    1. Bonjour,

      Avez-vous apporté de l’engrais ?
      Vous pouvez tenter une taille radicale mais c’es tassez risquer car s’il n’y a plus de bourgeons sur les vieilles branches, il risque de ne pas repartir.

      Il semble que vous n’ayez plus grand chose à perdre pour tenter de le sauver/ressusciter.

      Bon courage 🙂

  8. Bonjour,
    Merci pour votre article très formateur !
    Je viens vous demander de l’aide car je viens d’acquérir plusieurs rosiers grimpants remontants donc les charpentieres ont toutes été coupées (à environ 10cm du sol), elles se sont chacune ramifiée en branches secondes sous le point de coupe, et ces branches secondaires sont elles aussi coupées !
    Il n’y a aucune branche non coupée, que faire ? Peut on espérer tout de même un rosier grimpant malgré l’absence de charpentiere ? 
    Je vous remercie d’avance,
    Marie

    1. Bonjour,
      Si cela est leur première année, il faut leur laisser le temps de se développer. A ce stade rien d’alarmant.
      Il faut être patients tout simplement. 😉
      Bien à vous.
      L’équipe Guillot®

  9. Bonjour , nous avons un rosier grimpant d’environ 8ans dont les roses flétrissent 1 jour ou deux après leur éclosion ! Que pourrions nous faire pour éviter cela ?
    Merci d’avance pour votre aide en la matière 😊Cordialement

    1. Bonjour,
      Certaines roses ont une durée de vie très éphémère comme le décrit si bien Pierre de Ronsard dans ses poèmes. Cela fait partie de leur charme.
      D’autres variétés ont des roses qui restent fraiches plus longtemps. En grimpant c’est le cas de Martine Guillot®, Cybelle, Dream Weaver.
      Mais cela peut aussi être due à la sécheresse.
      Bien à vous,
      l’équipe Guillot®

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *