1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 3 400

Guide de plantation des rosiers en racines nues

 

La plantation de vos rosiers en racines nues à l’automne ou hors période de gel en hiver offre bien des avantages :

  1. Planter doit se faire à la bonne époque : en automne et hiver (hors période de gel), les racines ont le temps bien s’ancrer dans le sol pour survivre à l’été qui peut s’avérer très chaud, voire caniculaire depuis ces dernières années.
  2. Une plantation en racines nues correctement effectuée grâce aux conseils de Guillot peut s’avérer bien supérieure à la plantation de rosier en pots dans lesquels les racines ne cessent de tourner sur elles-mêmes et peuvent former un chignon compact qui mourra plus rapidement qu’un système racinaire bien espacé et poussant sans contrainte.
  3. Les rosiers en racines nues sont bien moins chers que les rosiers vendus en pot (plus légers, il coutent moins chers à l’expédition et nécessitent moins de main d’oeuvre à l’entretien jusqu’à la vente.)

I. Préparer le sol

Il convient d’avoir une terre au pH neutre, pour cela, privilégier un terreau horticole classique, et éviter à tout prix des terreaux acides tels que la terre de bruyère.

Les rosiers sont très gourmands : penser à renouveler la terre dans le cas d’une plantation sur un ancien emplacement de rosier.

Plantation : préparer le sol

II. Creuser

Votre rosier a besoin d’une profondeur d’au moins 40 cm pour s’implanter sans contrarier les racines. Le trou est à moduler selon la taille des rosiers.

Plantation : creuser

III. Enrichir le sol

Pour mettre toutes les chances de votre côté, ajouter du terreau, du fumier ou du compost bien mûr dans le trou fraichement creusé.

Plantation : enrichir le sol

Lors de cette étape, préparer le tuteur nécessaire aux rosiers tiges ou grimpants.

IV. Rafraichir

Pour stimuler la pousse racinaire, il convient de rafraîchir les racines en coupant leurs extrémités avec un sécateur. Enlever les racines mortes, malades ou sèches. Si l’une des racines est bien plus longue que les autres, la couper sans hésiter.

Plantation : rafraichir les racines

V. Inonder

Remplir le trou d’eau en obtenant ainsi un mélange de terreau et d’eau, qui va servir à l’étape du pralinage.

Plantation : arroser

VI. Implanter

Avant l’implantation définitive, laisser tremper quelques heures (voire toute une journée – 24h) les racines du rosier dans ce mélange terreau+eau(+bouse, pour ceux qui ont la possibilité d’en trouver). Cette étape est primordiale car elle limite le dessèchement des racines – il est tout à fait possible de réaliser cette étape dans un sceau en attendant la plantation définitive du rosier (2-3 jours maximum) et la création du trou de plantation. Le pralin protège les racine et favorise la cicatrisation des racines après l’étape de la taille de celles-ci et empêche l’installation de maladie. Enfin, cette action permet un meilleur contact des racines avec la terre, créant un environnement favorable à la pousse des radicelles qui absorberont eau et éléments nutritifs.

VII. Tasser

Tasser à la main ou du bout du pied permet de mettre étroitement les racines en contact avec la terre.

En cas d’hiver rigoureux, pailler le point de greffe pour l’isoler du froid et assurer sa bonne reprise au printemps.

DSC04791

VIII. ARROSER

Maintenir toute la première année une légère et constante humidité.

DSC04795

Au bout de quelques temps de pousse, profitez de beaux et majestueux rosiers pleins de vie !

Toute les commandes de rosiers Guillot® sont envoyées avec un petit guide de plantation pour vous assurer une bonne reprise : Voir les rosiers disponibles

Mme de Staël5rosier Madame de Staël®

Èdité par : Roseraie Guillot
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 3 400
12 commentaires
Commentaires
  1. Le colis d’un rosier racines nues Chantal Baudron est arrivé par poste mardi 5. Nous sommes absents et le facteur l’a déposé chez un voisin. Combien de temps peut-il rester dans son emballage avant plantation, sans être abîmé ?
    Merci de votre réponse.
    Jean Dupuy
    06 31 59 38 09

    (Répondre)
    1. Bonjour Monsieur Dupuy,

      Il convient de sortir le rosier de son emballage dès reception et de le faire patienter jusqu’à la plantation, les racines dans un sceau d’eau, au frais dans votre garage par exemple. Il faut le réhydrater après ce voyage ! Si vous ne pouvez pas le sortir de son emballage dès reception, ne gardez pas le carton dans un endroit surchauffé mais plutôt au frais, pour que le rosier ne se dessèche pas.

      L’Equipe Guillot®

      (Répondre)
  2. Bonjour, j’ai vu sur des magazines le rosier Mozart. Je souhaite m’en procurer mais je n’en trouve pas dans mes magasins de proximité, la jardinerie m’a dit de vous contacter. Donc, je souhaite en acheter deux, n’est-ce pas trop tard dans la saison ? Je voudrais les placer côte à côte sur une bordure de 4 mètres. Avez-vous des informations ou conseils à me donner par rapport à ce rosier.
    Merci par avance de votre réponse.
    Cordialement
    Catherine Lanet

    (Répondre)
  3. Bonjour,
    Il m’a été offert 2 rosiers qui sont restés dans leur pot dans mon garage pendant l’hiver car je n’avais pas la possibilité de les planter, le jardinier m’a fait faux bond.
    Ils ont fait des feuilles et paraissent en bonne santé. Cependant, compte-tenu de la conjoncture actuelle, je ne peux pas recevoir de visite et je n’ai pas, non plus, la possibilité de les planter moi-même. Comment puis-je faire ?
    Merci

    (Répondre)
    1. Bonjour Madame,

      S’ils sont en pots, laissez-les donc dans leur pot, ils ne sont pas à quelques semaines près.
      Par contre, sortez-les de votre garage et exposez-les au soleil : le rosier est une plante de plein soleil, vos plantes dépériront si vous les laissez à l’ombre …
      Si vous avez la possibilité de les faire patienter en les plantant dans des pots plus gros, c’est l’idéal. Toujours en extérieur.

      (Répondre)
      1. Merci pour votre réponse.
        J’hésitais à les mettre au soleil, la terrasse étant située plein sud. Mais d’après ce que vous me dites, ils ne craignent pas le soleil. C’est donc ce que je vais faire.
        Cordialement.

        (Répondre)
  4. Aujourd’hui premier avril 2020 je viens de recevoir onze rosiers en racines nues des roseraies Guillot. Ils étaient parfaitement conditionnés et réceptionnés à la pointe Bretonne dans un délai relativement court compte tenu de la période de confinement et surtout des problèmes de réorganisation des services postaux. Guillot fonctionne et fonctionne bien alors qu’à la concurrence certains producteurs ont fermé boutique.
    Pour ceux qui ont la chance d’avoir un jardin c’est le moments de se jeter sur l’achat de rosiers, la fleur reine des parterres. Parfums, couleurs, formes, finesses voici de quoi reprendre un petit sourire en coin dans une période plutôt morose ( mot rose en deux mots c’est plus beau) et ce petit sourire au coin des lèvres nommons le: « le coronaRictus »
    Chaque jour ou je poserai mon regard sur ces roses j’aurai une pensée pour les personnels soignants.
    MP

    (Répondre)
  5. Les feuilles de mon rosier ont tendance à se recroqueviller et le dessous prend une couleur lié de vin claire.MERCI POUR VOTREReponse

    (Répondre)
    1. Bonjour,
      Peut être est-ce l’œuvre d’un insecte. Vous pouvez retirer les feuilles atteintes pour aider votre rosier à repartir.
      Ne laissez pas les feuilles au pied du rosier et mettez les bien dans une poubelle.
      Bien à vous,
      L’équipe Guillot

      (Répondre)
  6. Bonjour, j’ai reçu un rosier Brocéliande racines nues vers le 20 avril (un poil tard à cause du confinement mais bon.). Je l’ai planté dans un pot géant rectangulaire avec un mélange terreau rosiers + terreau classique additionné d’un peu de sang desséché.
    Mais cela fait un mois et demi et il ne pousse pas, les branches sont de coloris vert (quand on gratte l écorce l intérieur est vert aussi). Les bourgeons de ‘futures’ tiges avaient séché à cause du transport donc j avais taillé
    Je ne sais pas si je dois lui laisser sa chance ou considérer qu’il est mort ?

    Merci

    (Répondre)
Laisser un commentaire