L’entretien des rosiers en hiver : que faut-il faire ?

L’hiver arrive et vous ne savez pas comment entretenir votre jardin et surtout vos rosiers ? Suivez les conseils de la roseraie Guillot au sujet de l’entretien de vos rosiers pendant la période hivernale : taille, précautions à prendre pour que vos rosiers passent l’hiver, sélections d’arbustes décoratifs pour un beau jardin d’hiver… Toutes les informations sont là, pour un jardin protégé même sous la neige.

I. PLANTES SOUS LA NEIGE : FAUT-IL AVOIR PEUR ?

Au contraire, la neige est un excellent isolant pour les plantes. Elle agit comme un manteau protecteur et nourrissant de vos végétaux. Les rosiers comme les autres plantes sous la neige sont protégés. Découvrez nos conseils d’entretien des rosiers en hiver sous un jardin enneigé ! Un jardin enneigé offre toujours un beau spectacle au jardinier. Ce dernier ne doit pas craindre pour ses plantes et ses rosiers. Une couche de neige fraîche offre bien des avantages.

Jardin sous la neige – Roses Guillot®

A. Plantes sous la neige, les bénéfices

1. La neige est un excellent isolant car, de par sa structure aérée, elle renferme une grande quantité d’air.

2. Sous un manteau de neige, la température descend rarement en-dessous de zéro. Ceci à condition que la couche soit légère. Si elle se tasse, elle aura tendance à se transformer en glace et perd son pouvoir isolant. Ainsi, au pied de vos rosiers, la neige est une bonne protection du point de greffe et empêche le gel d’atteindre les racines.

3. En traversant l’atmosphère, la neige s’est chargée d’azote. Un bon point pour vos plantes sous la neige ainsi que pour vos rosiers qui apprécient cet engrais naturel ! Au moment du dégel, l’azote sera petit à petit libéré pour apporter de la nourriture à la sortie de l’hiver.

4. La neige est également une réserve d’eau intéressante mise à disposition des plantes et des rosiers dès le dégel. Un aspect non négligeable auquel le jardinier ne pense pas toujours, notamment pour compenser les hivers secs qui font aussi des dégâts sur les plantes.

B. Le petit hic de la neige au jardin

1. La neige n’aime pas le tassement au risque de se transformer en glace. (Évitez le piétinement)

2. Le poids de la neige risque de casser les branches des végétaux persistants, qui par leur feuillage, retiennent la neige. Délicatement, avec une balayette, secouez la neige. Il n’y a pas de risque pour vos rosiers.

3. La neige prive un peu plus les oiseaux de nourriture qui peinent à trouver quelque chose à se mettre dans le bec sous la couverture blanche. Pensez à nourrir les oiseaux en hiver.

Roseraie sous la neige – Roses Guillot®

II. Protéger le point de Greffe. Le saviez-vous ?

Certaines plantes alpines résistent mieux en altitude qu’en plaine, quand bien même les températures y sont moins rigoureuses. Tout simplement parce qu’en montagne, elles sont protégées du gel sous leur manteau neigeux. En plaine, la neige n’est pas toujours au rendez-vous. Privée de sa couverture, la plante succombe au gel.

rosier point de greffe
Le point de greffe du rosier doit être protégé l’hiver.

A. Point de greffe des rosiers à protéger l’hiver

L’hiver, le point de greffe des rosiers doit être protégé du gel. Les rosiers sont des plantes très résistantes au froid. Néanmoins, le point de greffe est la partie la plus délicate à protéger en cas de gelées. C’est pourquoi, en cas de gelée annoncée l’hiver, il est conseiller de butter le rosier avec une butte de terre de 12cm de haut environ, recouvrant ainsi les branches. En revanche, ne craignez pas la neige qui est un excellent isolant pour les plantes.

B. Butte de terre et paillage de feuilles pour protéger le point de greffe

Pour plus d’efficacité, recouvrez cette butte de terre d’un lit de feuilles qui maintiendra la chaleur. Mais attention, les feuilles doivent être saines, exemptes de toute maladie. De préférence, n’employez pas les feuilles de rosiers souvent malades. Vous pouvez aussi utiliser les restes de tontes de votre pelouse.

N’oubliez pas dès le printemps, lorsque tout risque de gelée est écarté, supprimez le paillage de feuilles et cette butte de terre pour laisser de nouveau apparaître le point de greffe. Ce dernier doit affleurer au niveau du sol.

C. Le voile d’hivernage

Si le point de greffe est en hauteur, comme sur un rosier sur tige par exemple, enveloppez la partie aérienne dans un voile d’hivernage. Vous pouvez aussi l’utiliser pour les rosiers en pot ou jardinière (pour les rosiers miniatures) qui sont plus sensibles au gel.

Le voile d’hivernage est un tissu léger, généralement en polypropylène souple, perméable à l’eau et à l’air. L’avantage est qu’il laisse passer la lumière. Résultat : il crée un effet de serre tout autour de la plante, la protégeant du froid et de la déshydratation. Il est préféré à une bâche en plastique qui empêche la plante de respirer.

Dès que les gelées pointent le bout de leur nez, mettez en place le voile d’hivernage sur les cultures sensibles.
Un conseil : l’isolation est plus efficace lorsque le voile ne touche pas le feuillage. Appuyez-le plutôt sur un cadre en bois que vous aurez préalablement installé autour de la plante.

Lire d’autres conseils de plantation des rosiers à racines nues ou un guide de plantation pas à pas 

Voile d’hivernage sur les rosiers tiges – Roses Guillot®

III. CONSERVER SES ROSIERS EN RACINES NUES EN CAS DE GEL

Il gèle : que faire si je viens de recevoir mes rosiers en racines nues ? Comment les conserver avant de les planter ? Suivez les conseils pour réussir vos plantations.

La période de plantation des rosiers racines nues est idéale entre la chute des feuilles et la mi-avril.  Mais que faire s’il gèle au moment où je reçois mes rosiers en racines nues ? Voici plusieurs conseils à appliquer :

Rosiers racines nues- Roses Guillot®

A. Astuces pour conserver ses rosiers racines-nues avant plantation

1. Je laisse mes rosiers en racines nues dans leur emballage d’origine dans une cave ou un garage (une pièce fraîche). Ainsi protégés, ils peuvent rester une semaine avant d’être plantés.

2. Je les place dans un seau de terreau et sable humide dans une pièce fraîche. Là encore, les rosiers en racines nues peuvent être conservés plusieurs semaines à condition que la pièce soit fraîche pour éviter tout dessèchement des rameaux et des racines.

3. Je réalise une jauge (un trou ou une tranchée) dans le jardin dans laquelle j’enterre les uns à côté des autres mes rosiers en racines nues y compris le collet en attendant un redoux. Cette solution permet de les conserver plusieurs semaines avant de les installer à leur place définitive.

  • La profondeur du trou ou de la tranchée correspond à la taille des racines.
  • Par sécurité contre le froid, couvrez-les d’un paillage (broyat). Si la terre est trop lourde et gorgée d’eau, utilisez un terreau de plantation.
  • Réalisez cette tranchée à l’abri du vent (contre un mur, un abri, une haie).
  • Tassez bien la terre pour favoriser le contact avec la terre.
  • Arrosez sauf si des gelées sont prévues ou vous risquez de créer de la glace au contact des racines.

B. Au redoux, plantez vos rosiers

Ces solutions sont provisoires. Dès qu’une période de redoux est annoncée, procédez à la plantation de vos rosiers en racines nues au bon endroit. Et là encore vous pouvez suivre nos conseils sur les articles conseils de plantation des rosiers à racines nues ou un guide de plantation pas à pas 

IV. POURQUOI TAILLER À LA FIN DE L’HIVER ?

Généralement, les rosiers sont à tailler à la sortie de l’hiver, lorsque les gelées sont passées, jusqu’en avril. La règle absolue dans la taille des rosiers est celle-ci : il faut absolument éviter les jours de gel pour ne pas causer de traumatisme à vos rosiers.

En revanche, les non-remontants qui ne fleurissent qu’une seule fois au printemps, se taillent après la fin de leur floraison. On se contente de supprimer les fleurs fanées. Ne taillez pas les non-remontants en mars, où vous risquez de supprimer les bourgeons en formation.

Retrouvez tout les détails sur la taille des rosiers dans nos 2 articles.

Rouge de Chamagnieu® et Chantal Mérieux® – Rosiers Guillot®

30 réponses sur “L’entretien des rosiers en hiver : que faut-il faire ?”

    1. Bonjour,
      la meilleure période pour planter vos rosiers est de mi-octobre à mi-décembre (hors période de gel) puis de février à mi-avril.
      D’une manière générale, plus un végétal est planté tôt, meilleur sera son enracinement donc son développement et sa résistance.
      Bien à vous,
      L’équipe Guillot

  1. J’ai planté de nouveaux rosiers (racines nues) mi-octobre, que j’ai buttés. Ceux-ci ont fait des bourgeons sur les extrémités de branches qui sortent de la butte. Maintenant il commence à geler: dois-je ôter ces bourgeons et si oui, comment? Couper? Pincer?

    Merci de vos conseils !
    Serge

    1. Bonjour,

      Il n’est pas nécessaire de couper les bourgeons du rosier, si l’hiver est doux peut-être qu’ils s’ouvriront. Le fait de les couper favoriserait le gel des branches et les empêcherait de bien reprendre l’année suivante.

      En espérant vous avoir aidé,
      L’équipe Guillot

  2. Bonjour

    Mes rosiers remontants sur tiges et en pot ont toujours des fleurs fin octobre. Faut il les couper avant de les enrouler dans la toile d’hivernage ?
    Plusieurs epaisseurs our la toile ?
    Ils sont sur un balcon en region parisienne.

    Merci pour votre aide je debute

    1. Bonjour,
      Il est préférable d’attendre la fin de l’hiver pour tailler vos rosiers car ils doivent lutter contre le froid, notamment dans les régions à climat froid, avec des hivers rigoureux.

      Cordialement,
      L’équipe Guillot.

  3. Bonjour,
    Mon rosier, dont j’ignore l’espèce, a conservé ses feuilles en hiver. Est ce normal, alors que nous avons subi le gel? (J’habite en Suisse).
    Merci pour vos conseils et bon futur printemps!

    1. Bonjour,
      Si la plupart des rosiers ont un feuillage caduc, certains rosiers sont semi-persistants. Si le votre est bien protégé, cela peut l’aider a garder ses feuilles.
      Auriez-vous une photo pour que l’on puisse se faire une meilleure idée ?
      Merci

  4. Bonjour,
    Avec les températures élevées de décembre, mes rosiers ont fait des boutons qui ont gelé début janvier, sans avoir eu le temps de s’ouvrir. Dois-je les couper maintenant? attendre la fin de l’hiver pour les tailler?
    Merci d’avance

  5. Bonjour
    Je désirerais savoir compte tenue qu’il commence a geler de ce que je peux mettre de la paille au pied d’un rosier,
    Merci à l avance pour vôtre aide

  6. Bonjour

    Un bon traitement de vos rosiers avant la chute des feuilles et après la chute des feuilles (cuivre et souffre ).
    Planter des lavandes à proximité, insecticides naturels et vous rendrez service aux polinisateurs. N’oubliez pas les plantes mélifères qui graînent et se reproduisent seules.
    Pour avoir une belle floraison printanière dense de roses , tailler très légèrement vos rosiers à l’automne pour un rosier arbuste isolé, pensez au regard de la floraison dans un vase (taille dégradée selon les variétés bien sûr )
    Bon jardinage …bio …

  7. Bonjour.
    Vous dites il faut éviter de tailler les rosiers les jours de gel. Peut on les tailler (nettoyage avant hiver) lorsqu il gèle la nuit à env. -5°C ? La T° du jour est de 1° au plus froid.
    Merci pr votre réponse

  8. Bonjour à vous
    J’ai des rosiers miniatures, quand le froid arrive ,je les recouvrent de cônes .
    Lorsque le printemps arrive, je prend bien soin de vérifier l’étât des mes rosiers
    Souvent , les tiges sont très sec et un brun foncés. Pour quoi.
    Pouvez vous m’aider à comprendre SVP

    Je vous remerci à l’avance

    yvan

    1. Bonjour,
      Un rosier perd toujours un peu de tige et les renouvelle. Les tiges en hivers se lignifient et deviennent ainsi du bois.
      Cette étape est délicate et peut échouer.
      Vos rosiers reprennent-ils bien ?
      Pensez bien à leur fournir de l’engrais tous les ans.
      L’équipe Guillot®

  9. Bonjour,
    Dois-je protéger mon rosier Adenia Glauca du froid?il est sur mon balcon.
    De plus beaucoup de ses feuilles jaunissent et tombent .
    Merci pour vos conseils
    Nathalie

    1. Bonjour,
      Il est toujours préférable de protéger les rosiers en pot du froid. En cette saison, il est tout à fait normal que les rosiers perdent leurs feuilles, comme toutes plantes à feuilles caduques. Nous vous conseillons de protéger le porte greffe avec un peu de paillage ou de feuilles mortes par exemple, et de disposer le pot contre le mur de votre maison dans une orientation peu exposée au froid. Cependant, nous vous déconseillons de le mettre à l’intérieur de votre maison où il ferait trop chaud. Un rosier en pot craint le fort gel mais a besoin du froid hivernal.
      En vous souhaitant une belle attente vers le printemps et de nouvelles roses,
      La Maison Guillot®

  10. Merci pour cet historique et typologie des rosiers. Merci pour vos conseils. Passionnant.
    J’ai une centaine de rosiers, quelques uns de chez vous.

  11. Bonjour
    On m a offert une corbeille pour composee de plantes bulbes de jacinthes petites pâquerettes roses primevères un petit buis et un mini rosier je souhaite la mettre sur le rebord de ma fenêtre cependant je souhaite savoir si le mini rosier ne va pas souffrir il peut supporter qu’elle température mini extérieure merci pour vos conseils

    1. Bonjour,
      Les rosiers sont des plantes robustes. En pot, ils sont cependant plus sensibles au gel.
      Contre votre fenêtre et à l’abris du vent cela ne devrait pas poser de problème. Si les températures descendent en dessous de -4/-5°C, nous vous conseillons de mettre un voile d’hivernage.
      Bon jardinage !
      La Maison Guillot

  12. Bonjour,
    J’ai un Rosier depuis le printemps dernier, rosier tige. Comme je pensais déménagé je l’ai mis dans un grand pot.
    En décembre je l’ai rentré dans le garage vers la fenêtre pour le protéger du froid.
    J’habite dans le nord est.
    Le rosier à beaucoup poussé cela m’étonne. Est ce que je dois le rentrer l’hiver? Je ne sais pas comment faire .

    1. Bonjour,
      Rien d’inquiétant! Vous avez très bien fait de le rentrer au garage. Surtout si dans votre région vous avez des semaines de fortes gelées. Vous pouvez aussi lui mettre un voile d’hivernage l’hiver prochain et un petit peu de paille sans son pot.
      Maintenant, vous pouvez attendre un peu pour le sortir jusqu’aux saints de glace s’il a beaucoup repris (surtout s’il a bien de la lumière de la fenêtre). Si non vous pouvez le sortir dès maintenant. Il ne risquera pas de petites gelées. N’oubliez pas de l’arroser et de le nourrir d’un engrais, maintenant qui fait des reprises il dépense plus d’énergie et d’eau.
      En vous souhaitant de belles roses au printemps !
      La Maison Guillot

Répondre à Bonnet Jacques Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *