Taille des rosiers : que faut-il savoir ?

Vous avez envie de rosiers pour votre jardin, ou vous en avez déjà, mais vous ne savez pas bien comment les entretenir, comment les tailler ? Nous prenons un peu de temps ensemble pour vous expliquer. Rien de sorcier ! La taille des rosiers c’est avant tout prendre le temps d’observer son rosier. Parler aux plantes n’est pas une légende !

Les 4 objectifs de la taille des rosiers :

  • stimuler la production des roses
  • donner une belle forme au rosier
  • augmenter la vigueur des rameaux
  • rajeunir le rosier

Avant de procéder à la taille des rosiers, distinguer au jardin les rosiers remontants des non remontants, le plus souvent des rosiers anciens. Les rosiers remontants sont ceux qui fleurissent plusieurs fois de mai à l’automne (voire début hiver). Au contraire, les rosiers non remontants sont ceux qui ne fleurissent qu’une fois au printemps souvent de façon très abondante.

Cette différence influe directement sur le moment de la taille :

  • Les rosiers remontants : à la fin de l’hiver pour les stimuler avant le printemps.
  • Les rosiers non remontants : juste après la floraison au début de l’été uniquement.

Tailler au bon moment les rosiers non remontants est primordial. Si vous réalisez la taille en même temps que les rosiers remontants en fin d’hiver, vous risquez de ne pas avoir de fleurs ou très peu.

Nous vous détaillons 3 moments clés pour prendre soin de vos rosiers pendant la saison :

  • I. La taille de l’hiver (ou de l’été pour les rosiers non remontants)
  • II. La coupe des fleurs fanées en été pour les rosiers remontants
  • III. Un petit nettoyage automnal pour les rosiers remontants comme non remontants.

Pour des conseils plus spécifiques aux rosiers grimpants et rosiers lianes c’est par ici !

Les rosiers remontants tout juste plantés en racines nues cet hiver n’ont pas besoin de taille cette année.

I. Taille d’hiver : stimuler le rosier et l’homogénéiser

A. Rosiers remontants : une taille de fin d’hiver

C’est la fin de l’hiver et nous mettons tout en œuvre pour préparer le printemps. C’est le moment de tailler vos rosiers remontants pour leur donner une jolie forme au jardin.

Quels sont les rosiers concernés ? : Les rosiers remontants sont les rosiers qui fleurissent plusieurs fois dans la saison de mai jusqu’aux premières gelées. Ils fleurissent par vagues ou de façon continue, nous offrant de belles roses pendant longtemps. Il s’agit par exemple de nos rosiers Générosa®, ou encore Terre de Roses® et Hybrides de Thé Guillot®.

Elodie Gossuin®, Francis Blaise® et Honey Bouquet® - Roses Guillot® remontants
Elodie Gossuin®, Francis Blaise® et Honey Bouquet® – ©Roses Guillot® remontants

Quand tailler ? : 15 février au 15 mars période du débourrage, c’est le bon moment pour tailler les rosiers, juste avant la reprise de végétation. Vous le verrez vous même en observant les premiers bourgeons qui se forment : c’est le signal, vous pouvez débuter la taille.

Trop tôt, vous risquez de rencontrer encore des périodes de gel avec quelques dégâts. En effet, le geste de tailler incite le rosier à former ses jeunes pousses. Si ces dernières rencontraient une gelée, elles seraient grillées car trop tendres.

Trop tard, le rosier aura déjà bien démarré, il aura puisé de l’énergie pour fabriquer ses jeunes pousses. Si vous les coupez, vous lui demandez de redonner encore de l’énergie et de recommencer le travail déjà accompli. Le rosier prend également un peu de retard dans la formation de ses premières fleurs.

Taille des rosiers : retirer le bois mort et les dards, et favoriser les bourgeons extérieurs - Roses Guillot®
Taille des rosiers : retirer le bois mort et les dards, et favoriser les bourgeons extérieurs – ©Roses Guillot®

Quoi tailler ? :

  • Le bois mort. Il fait de l’ombre aux autres branches, prend de la place et peut moisir et apporter des maladies au rosier.
  • Les petites branches chétives, desséchées ou les toutes petites branches en forme de dard comme sur la photo ci-dessus.
  • Les branches qui s’emmêlent et s’entrecroisent, les branches au centre du buisson ou arbuste. Aérer le coeur du rosier est important pour apporter de la lumière et laisser l’air circuler. C’est un des premiers moyens pour éviter la propagation de maladies. Ainsi vous favorisez les bourgeons se dirigeant vers l’extérieur comme sur la photo ci-dessus. Les bourgeons entourés en rouges sont à retirer au profit des bourgeons entourés en verts.
  • Les gourmands. Ce sont des branches souvent plus claires que celles du rosiers venant du porte greffe avec des feuilles à 7 pétioles.
  • A savoir : plus les rosiers sont taillés sévèrement plus ils vont se fortifier. Libre à vous selon l’effet voulu de tailler plus ou moins fort. Ainsi, plus Martine Guillot® est taillé, plus ses branches se fortifient et se développent, et cela même au mois de juillet pour favoriser une nouvelle floraison.
Coupe en biseau - Roses Guillot®
Coupe en biseau – ©Roses Guillot®

Comment tailler ? :

  • Réalisez toujours vos coupes en biseau de façon opposée au dernier bourgeon (comme ci-dessus) avec un bon outil tranchant. Cela permet à l’eau de s’écouler et ne pas rester stagnante sur la coupure.
  • Certains jardiniers conseillent également de désinfecter les lames du sécateur entre chaque rosier avec un peu d’eau javellisée, de l’alcool, ou chauffées sous la flamme d’un briquet pour empêcher tout risque de propagation de maladies.
  • La taille doit se faire par temps sec pour favoriser la cicatrisation. Il pleut ? Reportez ! Et cela est tellement plus agréable sous un beau soleil !

B. Après la taille et au moment de la taille 

  • Après votre taille profitez de votre passage au jardin pour mettre une poignée d’engrais à diffusion rapide qui permettra de stimuler la croissance de vos rosiers et leur fleuraison et de les rendre plus combatifs contre les éventuelles maladies.
  • De même un traitement à la bouillie bordelaise ou avec un autre antifongique en préventif peut permettre un bon démarrage pour un beau printemps si cela a été un problème l’année précédente.
  • N’oubliez pas de dégager le point de greffe du rosier si vous l’avait butté pour le protéger du froid.

II. Taille de l’été : non remontants et remontants

A. Taille des rosiers non remontants

Quand tailler? : Pour les rosiers non remontants, le moment de la taille n’est pas le même. Si vous taillez à la fin de l’hiver, vous risquez de ne pas avoir de fleurs. Cela serait tellement dommage ! La grande majorité de ces rosiers fleurissent sur les rameaux de l’année précédente formés pendant l’été et l’automne. Alors après la floraison printanière : à vos sécateurs !

Quels sont les rosiers concernés ? : Les rosiers non remontants sont des rosiers qui ne fleuriront qu’une seule fois de mai à juin et parfois un peu plus tardivement en juillet.

Parmi eux, il y a les rosiers anciens Gallicanae comme les célèbres Cuisse de Nymphe et Cuisse de Nymphe émue rosiers Alba. Dans cette famille on inclut aussi les rosiers légèrement ou moyennement remontants comme Jacques Cartier ou encore Quatre Saisons Blanc Mousseux. Nous pouvons aussi ajouter certains rosiers Botaniques comme Pink Grootendorst, bien que légèrement remontant, il demande une taille légère. Et enfin on peut ajouter à cette liste les rosiers Bourbons.

Attention, dans d’autres familles, il existe aussi des rosiers non remontants comme le rosier liane Veilchenblau qui doivent impérativement être retravaillé en été après la fleuraison et non en fin d’hiver. Nous vous aidons plus précisément dans l’article « La taille du rosier grimpant et liane ».

Veilchenbleau, Cuisse de Nymphe Emue et Pink Grootendorst - Roses Guillot®
Veilchenbleau, Cuisse de Nymphe Emue et Pink Grootendorst – ©Roses Guillot®

Quoi tailler ? :

Les rosiers non remontants nécessitent une taille légère après la floraison du printemps. Il faut se contenter de :

  • Nettoyer le bois mort, les petites branches chétives et les fleurs fanées.
  • Alléger le rosier de ses vieux bois qui ne donnent plus beaucoup de fleurs. Vous favoriserez la formation de branches plus jeunes.

Comment  tailler ? :

Ici les conseils seront les mêmes que précédemment. 

  • Réalisez toujours vos coupes en biseau de façon opposée au dernier bourgeon avec un bon outil tranchant. Cela permet à l’eau de s’écouler et ne pas rester stagnante sur la coupure.
  • Certains jardiniers conseillent également de désinfecter les lames du sécateur entre chaque rosier avec un peu d’eau javellisée, de l’alcool, ou chauffées sous la flamme d’un briquet pour empêcher tout risque de propagation de maladies.
  • La taille doit se faire par temps sec pour favoriser la cicatrisation. Il pleut ? Reportez ! Et cela est tellement plus agréable sous un beau soleil !

B. Taille des rosiers remontants, retirer les fleurs fanées en été

Quels sont les rosiers concernés ? : Cette taille concerne tous les rosiers remontants. Les non remontants subissent eux un nettoyage un peu plus complet comme décrit précédemment. Si vous taillez régulièrement vos rosiers, en enlevant les fleurs fanées, vous évitez la formation de fruits et de graines pour favoriser la formation de nouvelles fleurs. Vos rosiers refleuriront encore plus et plus longtemps. En cas de sécheresse, ils seront plus à même de résister. Nous vous en parlons ici

Quand tailler ? : A là fin de chaque vague de floraison, c’est à dire principalement en début juillet, et fin aout à début septembre. Plus vous coupez régulièrement ces fleurs fanées plus votre massif restera resplendissant.

Couper les fleurs fanées - Roses Guillot®
Couper les fleurs fanées – ©Roses Guillot®

 

Quoi tailler ? : L’objectif est de stimuler la re floraison rapide et abondante pendant toute la saison. Vous pouvez donc couper toutes les fleurs fanées au ras de la fleurs ou avec un peu de tige comme pour faire un bouquet. D’ailleurs vous pouvez même réaliser cette taille avant que les roses soient fanées. Vous profiterez ainsi de vos fleurs chez vous avec de belles compositions florales.

Bouquet de roses du jardin - Roses Guillot®
Bouquet de roses du jardin – ©Roses Guillot®

III. Taille de l’automne : éviter les maladies

A. Remontant et non Remontant : nettoyage automnal

La taille automnale permet de réaliser un nettoyage des rosiers sans chercher à stimuler leur développement. Ce nettoyage est fait pour éviter au maximum l’installation et la dormance des maladies avant le printemps suivant.

Quels sont les rosiers concernés ? : Tous les rosiers, rosiers remontants, non remontants, rosiers buissons, rosiers arbustes, rosiers lianes comme rosiers grimpants…

Quand : octobre à novembre (hors gel)

Quoi tailler ? : Il s’agit uniquement de retirer le bois mort et les feuilles malades sans les laisser au pied du rosier. Vous pouvez aussi retirer au maximum les feuilles déjà tombées. Sinon les maladies, champignons et ravageurs s’installent dans le sol pour mieux revenir au printemps. Pour éviter les maladies vous trouverez encore d’autres conseils dans l’article : « Maladies des rosiers : quels traitements pour prendre soin de son jardin ? »

Comment? : Là encore, rendez-vous sur nos conseils précédents : coupe en biseau, sécateur tranchant et propre, et par temps sec.

B. Après la taille

La taille automnale est aussi le moment de préparer le rosier à passer l’hiver. A cette saison le rosier a besoin d’un engrais à diffusion lente comme par exemple du fumier bien mûr pour ne pas brûler les racines, ou un engrais de type corne séchée. Pour éviter que le rosier ne prenne froid, vous pouvez protéger du gel le porte greffe par une petite buttée. Attention à bien la retirer à la fin de l’hiver, pourquoi pas après la taille hivernale.

Vous trouverez un peu plus de détails dans notre article « l’entretien du rosier en hiver ».

En résumé, ce qu’il faut retenir pour tailler ses rosiers   

Le moment de la taille est un moment de dialogue avec votre rosier. Le jardinage doit rester un plaisir alors :

  • Utilisez un outil tranchant, propre et qui convienne bien à votre main avec de bons gants qui vous éviteront les blessures. Faites des coupes toujours en biseau.
  • Ne faites pas ce travail sous la pluie mais par temps sec, pour vous, mais aussi pour vos rosiers. Le bonheur de jardiner c’est le bonheur de profiter du grand air dans de bonnes conditions.
  • Vous n’avez pas eu le temps cette année ? Pas de panique, ce n’est pas grave. Tailler chaque année n’est pas un impératif pour vos rosiers. C’est simplement la meilleure façon de prendre soin d’eux et d’avoir un maximum de fleurs.
  • Il n’y a pas de taille dangereuse pour le rosier, sauf si vous le tronçonnez ! Simplement, n’oubliez pas : plus vous taillez sévèrement plus vous stimulez les rosiers, et moins vous taillez plus le rosier gardera son développement actuel.
  • Les rosiers tout juste plantés en racines nues cet hiver n’ont pas besoin de taille cette année.
Rouge de Chamagnieu® et Chantal Mérieux® - Roses Guillot®
Rouge de Chamagnieu® et Chantal Mérieux® – ©Roses Guillot®

©Photos tous droits réservés – ©Roses Guillot®

60 réponses sur “Taille des rosiers : que faut-il savoir ?”

  1. Merci pour ces conseils. Je connais les choses mais j’apprends sans cesse des précisions précieuses. Par exemple ici sur les rosiers non remontants, ou bien sur les grimpants.

  2. Excellentes explications. Merci beaucoup.
    Une question: comment tailler mon rosier remontant après le passage de chevreuils plusieurs fois!chaque jeune pousse est broutée.Mes rosiers sont épuisés !

    1. Bonjour,
      Le rosier se taille a trois périodes: fortement avant le printemps, les fleurs fanées pendant la floraison et la taille de nettoyage en hiver.
      Une taille en dehors de ses périodes affectera le développement du rosier et, de toute façon, ce sont les jeunes rameaux qui donneront les nouvelles fleurs.
      Le seul conseil que je puisse vous donner est de trouver un moyen de protéger les rosiers des chevreuils (j’imagine bien la complexité)

      Bien cordialement
      L’équipe Guillot

    1. Bonjour Marie Claude,
      pour l’instant, nous donnons nos conseils sur les rosiers au travers du blog mais nous ferons bientôt des vidéos « tutos » pour une approche plus ludique.

      Cordialement
      L’équipe Guillot

    1. Bonjour,
      Si votre rosier n’est pas sujet à une maladie particulière, respecter simplement un arrosage mesuré au pied du rosier, un engrais a diffusion lente deux fois par an (fin hiver, juillet) et une protection contre le froid en hiver (paillage, voile d’hivernage pour les tiges).
      Pour l’engrais, nous proposons un produit exceptionnel, 100% naturel et compatible agriculture BIO fait à partir de crottin de cheval, le Tonnerre d’engrais

      Cordialement
      L’équipe Guillot

  3. Je ne savai’i pas qu il fallait taller les rosters apres l hi er .j ai taille severement un rosier grim pant mi ostobre unrosier Pierre de ronsard et de Le voir denude me fait vrai crandre la fin de sa floraison .merci de me rassurer .

    1. Bonjour,
      désolé pour ce retour tardif mais nous avons eu des soucis technique avec la boite mail du blog.
      Une taille sévère en octobre n’est en effet pas très appropriée mais le rosier est une plante résistante.
      En mars, il va falloir (encore) tailler les bois abîmés par l’hiver et attendre le printemps pour voir si il reprend.
      Cordialement
      L’équipe Guillot

  4. Bonjour,
    J’ai acheté il y a de nombreuse années des rosiers chez vous dont trois rosiers Pénélope. Malgré des tailles annuelles, ils sont devenus très hauts et j’aimerais les diminuer beaucoup en hauteur. Puis- je le faire et à quelle période? L’un d’eux a un énorme tronc, puis le couper à environ 50 cm de haut?
    Bien cordialement,
    Annie EL BAHRI

    1. Bonjour Madame El Bahri,

      Si vous taillez, il faut le faire en Mars, lorsque la sève est bien descendue dans le pied mais pas encore remontée.
      Couper à 50 cm un énorme rosier est risqué… Il faut s’assurer qu’il y a bien de potentiels bourgeons qui vont repartir sur le bois – même si on n’en voit pas, les rosiers sont étonnants et peuvent nous faire la bonne surprise de repartir de plus belle.
      Une grosse taille va le forcer à refaire des grandes branches à la base.

      L’Equipe Guillot®

  5. Bonjour,

    J’ai planté il y a 30 ans , 3 rosiers anciens « Felicia » magnifiques formant un massif au milieu de mon jardin.
    J’ai taillé chaque année peut être pas suffisamment. Ces trois rosiers sont montés assez haut malgré la taille si bien que sur 1 mètre de haut en partant du sol, il n’y a que des grosses branches d’au moins 4 ou 5 cm de diamètre.
    Les départs de nouvelles pousses à partir des vieilles branches sont à 1 mètre du sol.
    Comment faire pour le rabattre sans l’abîmer ?
    Merci pour votre réponse.
    Martine.

    1. Bonjour Madame Giugni,

      30 ans ! Belle durée de vie pour des rosiers ! Bravo ! Vous devez en prendre grand soin.
      Félicia ne nécessite pas une taille systématique tous les ans.
      Nous vous conseillons de bien aérer le centre du buisson, couper une ou deux très vieilles branches et couper à 1/3 les quelques autres branches.
      Il faut bien faire attention que le buisson reste équilibré.
      Attendez le mois de mars pour le tailler, il ne convient pas de tailler en automne ou par grand froid en hiver.
      Pensez à bien remettre de l’engrais après une taille sévère : votre rosier va avoir besoin d’énergie !

      Equipe Guillot

    1. Madame Greiner,

      1. Il faut aiguiser uniquement la lame supérieure (la contre lame n’est pas coupante)
      2. Tenez fermement votre sécateur en position ouverte dans une main, pointe vers le bas, et la pierre à aiguiser dans l’autre main.
      Passez 5 ou 6 fois la pierre à aiguiser (partie plate de la pierre contre partie large de la lame), en la faisant glisser à plat sur la large partie biseautée de la lame, de la base vers la pointe de la lame. (Ne pas faire de va et vient, affûter exclusivement de l’intérieur de la lame vers l’extérieur.)
      3. Avec la partie étroite de la pierre, répétez le mouvement sur la fine tranche coupante de la lame.
      4. Renouveler n’opération n°2 de l’autre côté plat de la lame

      Et pensez à désinfecter régulièrement votre sécateur 😉

      L’Equipe Guillot®

  6. Merci pour vos précieux conseils.
    En particulier celui donné à Madame Giugni le 20 janvier dernier : j’ai le même problème avec un rosier buisson planté par mon grand père dans les années 60-70 : le Lancôme. Il est très haut et j’hésitais à scier les très vieilles branches et surtout à enlever deux tiers de ce qui restait ! Ce rosier donne des fleurs encore magnifiques, depuis que je le taille (50%max) il n’arrête pas de fleurir tout l’été jusqu’aux gelées, et je n’aimerais pas l’abîmer ou le faire souffrir ! Vos conseils me donnent le courage d’essayer une coupe un peu plus sévère !
    Merci et à bientôt

  7. Bjr
    J’ai dû faire des travaux dans mon jardin et mes rosiers remontants ont été transplantés. Ils ont été taillés modérément en hiver à 70 cm. Aujourd’hui je voudrais les retailler mais étant donné les températures qui grimpent, ils se sont couverts de nouvelles feuilles et de bourgeons de futures fleurs.
    Est-ce trop tard pour une dernière taille cette année ? Ou dois-je les laisser fleurir (région Aquitaine)
    Merci

  8. je suis très en retard pour tailler : un rosier a déjà des bourgeons avancés et même certains commencent à éclore. puis-je encore tailler ?

  9. Bonjour,

    J’ai un rosier qui a environ 15 ans. Il fleuri chaque année avec de belles roses blanches très parfumées et remontantes, mais il n’y a en a pas beaucoup et ils poussent en hauteur sur des vieilles tiges, donc les fluers se trouvent à environ 1,5 du sol. Les vieilles tiges qui sortent de la base on l’air mortes et pourtant le rosier reste en vie. Est-ce qu’en rabattant ce rosier en coupant les vieilles tiges jusqu’à une trentaine de centimetres du sol je risque de tuer le rosier? Merci de votre réponse

    1. Bonjour,

      Laissez tout de même quelques bouts de branches vertes (avec 2 ou 3 yeux) au cas où les vieilles branches ne donnent pas de bourgeons, mais vous pouvez tout à fait le rabattre, vous pourriez avoir une bonne surprise de voir ces vieilles branches donner quelques pousses !

  10. Bonjour
    à tout hasard mais j’imagine que c’est trop tard là aujourd’hui ou demain de faire une taille…
    merci de votre réponse.

  11. Bonjour Mr Guillot,
    J’ai lu avec intérêt les réponses que vous apportez aux internautes.
    Je me permets moi aussi de venir prendre conseils près de vous.
    J’ai un rosier grimpant Brownie de Meilland depuis 6 ans environ. Or, il est chétif et ne produit que peu de roses chaque année. Je suis déçue car j’aime beaucoup la couleur originale de cette rose.
    J’avoue ne pas trop bien savoir tailler.
    Est il trop tard, nous sommes fin avril, de le tailler ? À moins de le deplacer ?
    Merci pour les conseils que vous m’apportez.
    Bien cordialement.
    Martine B

    1. Bonjour,
      En fin avril il est un peu tard pour tailler. Déplacer un rosier est toujours très risqué et même déconseillé et à ne pas faire dans cette période de l’année (plutôt en septembre octobre).
      Vous pouvez l’aider en mettant un peu d’engrais, et en coupant bien au fur et à mesure les fleurs fanées au ras de la fleur (surtout si c’est un rosier remontant).
      Bien à vous,
      l’équipe Guillot

  12. Bonjour j ai un rosier sur pied qu y a fleuri l l’année dernière mes que je n es pas encore taillé et je n es pas de rose depuis la sortie de l hiver il es en pot pouvez vous m aider svp

    1. Bonjour,
      Rien d’alarmant pour la mi-mai !
      Il faut patienter un peu et veiller à ce qu’il ne manque pas d’eau ! Avez-vous pensé à lui donner un peu d’engrais cette saison ?
      Bien à vous,
      l’Equipe Guillot

  13. En faisant des recherches sur le net et en lisant votre article, je réalise que le magnifique rosier dans le jardin de notre toute nouvelle maison est un « May Queen ». Il croule sous les fruits en formation, je vais donc de ce pas l’aider à respirer un peu mieux 🙂
    Je suis totalement néophyte en la matière….
    Merci beaucoup !

  14. Bonjour, mon rosier grimpant a été trop taillé (taille importante normalement à faire en mars …. si j ai bien compris à la sortie de l hiver) en cette fin juillet…. est ce embêtant pour la suite ? Merci à vous pour votre réponse.

  15. Bonjour,
    Mes rosiers grimpants donnaient beaucoup de fleurs mais sur de très hautes tiges chétives obstruant des fenêtres… sur un coup de tête, je les ai taillés très sévèrement mi octobre ( quasi au raz du sol ) pour tout dégager.
    Pensez vous qu’ils puissent reprendre ou dois je penser à les remplacer ?
    Merci pour vos conseils . Bien à vous

    1. Bonjour,
      Une taille sévère peut souvent aider ! Nous vous conseillons de bien les nourrir avec de l’engrais à l’arrivée du printemps pour les aider à repartir sur de bonnes bases. Avant de les remplacer attendez la saison prochaine. S’ils ne repartent pas comme vous l’espérez, cela sera en effet à envisager.
      Bien à vous et vivement le printemps !
      La Maison Guillot

  16. Bonsoir en novembre, rosiers Baden Baden
    Stephanie’s Wish
    En pots tailler nov 2019 ,Proteger dans 1 fourni replanté mars , dans gd pots
    Bien fleuri ,
    Automne 2020 puis je les tailler à 3noeux, pailler plus tard avec quoi ,
    Supportent ils les – 15
    Grand merci
    MW

    1. Bonjour,

      Pour l’entretient des rosiers en hiver voilà un article qui pourrait vous intéresser :
      https://blog.roses-guillot.com/entretenir-rosiers-hiver/
      – Pour la taille nous vous conseillons d’attendre fin février plutôt que maintenant. Les zones coupées pourront ainsi cicatriser sans subir de risque de froid trop sévère.
      – Pour protéger vos rosiers vous trouverez plusieurs conseils dans l’article ci-dessus.

      En vous souhaitant un bon jardinage,
      La Maison Guillot®

  17. Bonjour
    mes rosiers grimpants Iceberg, palissés sur arceau, partent dans tous les sens et émettent des rameaux très longs sur les branches principales. Je suis en Bretagne Sud (Auray) et ce désordre me dérange. Est-il possible de tailler ces branches maintenant hors gel ?
    D’avance merci de votre réponse.

    1. Bonjour,
      Cette région est peu sujet au gel, cela est donc possible. Même si cela reste préférable à la fin de l’hiver car la taille stimule le développement et la reprise. Mais c’est le moment pour attacher les branches encore souples avant la lignification de l’hiver. Et laisser celles non attachables à couper de préférence en mars.
      En vous souhaitant un bon jardinage,
      L’équipe Guillot.

  18. Bonjour,
    J’ai des Décorosiers Emera en bacs sur ma terrasse, je suppose que ce sont des remontants ? Vu qu’ils fleurissent de mai à oct/nov… Comment dois je les tailler et quand ? Cet espèce peut-elle aussi avoir des gourmands ? Sans tuto, Je n’arrive pas à savoir ou couper ! L’année dernière de grandes branches bien vertes ont poussé d’un coup, env 70/80cm ! Et elles ont fleurie, cette année pour le moment elles ont de nouvelles feuilles en haut sur 15cm mais c’est tout. Que faire ? merci pour votre réponse….
    Et merci pour ce blog très instructif !

    1. Bonjour,
      Oui tout à fait, Emera est remontant, vous pouvez suivre les indications des rosiers remontants. Soit, une taille en ce moment.
      Les rosiers Emera sont des rosiers vigoureux, vous pouvez bien tailler en coupant environ les 2/3. Ce qui compte est surtout l’allure que vous voulez qu’ils prennent. Et plus vous taillez pour leur développement sera harmonieux et vigoureux et plus ils fleuriront.
      En cette période de l’année, il est tout à fait normal de n’avoir qu’un début de feuilles et sans boutons. Ils ne se développeront que le mois prochain voir en mai.
      En vous souhaitant un bon jardinage !
      La Maison Guillot®

  19. Bonjour,

    D’abord, merci pour vos précieux conseils et le temps que vous accordez aux passionnés de roses. Le chevreuil est revenu comme tous les ans. C’est insupportable, moi qui avait si bien taillé et bichonné les 70 rosiers! Nous voilà au 24 mars et je me demande s’il est encore temps de recouper les parties grignotées? Il ne me reste plus qu’à les protéger de tiges métalliques autour, en espérant que la floraison ne soit pas trop compromise…Merci d’avance pour votre réponse.

    1. Bonjour,
      En effet, les lièvres et les chevreuils peuvent faire quelques dégâts.
      Il n’est pas trop tard pour couper les parties grignotées. Bien sûr et comme vous le dites, cela retarde un peu le développement des rosiers.
      Si les tiges ne sont que faiblement grignotées par endroit, vous pouvez les laisser et couper simplement les extrémités de façon nette comme expliqué dans l’article. Les rosiers nous surprennent parfois en repartant de plus belle et en cicatrisant. Si elles ne repartent pas ou mal, vous pourrez très bien les couper plus tard dans la saison.
      Il ne reste plus qu’a les protéger d’une éventuelle autre attaque et à leur dire des mots doux…
      En vous souhaitant de beaux rosiers !
      Bien à vous,
      La Maison Guillot®

Répondre à BONNET Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *