1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 4 378

A cette période de l’année, la vente des rosiers en racines nues laisse la place à celle des rosiers en pots. Feuillus et déjà bien développés, les rosiers en pot n’attendent qu’à être plantés pour fleurir !

Rosiers en pot Georges Denjean, en pot de 3 ou 5.5 litres.
Le rosier Générosa® Georges Denjean® vendu en pot de 3 et 5,5 litres.

L’avantage des rosiers en pots plantés au printemps, c’est qu’ils sont déjà bien développés, plutôt feuillus et n’attendent plus qu’à fleurir ! On ne perd donc pas de temps à cette période de l’année où la floraison est tant attendue.

Rosier en pot de 3 litres, 4 litres ou 5,5 litres

Rosiers en pot ancien, Baronne Prévost
Le rosier ancien Baronne Prevost est vendu en pot de 3 litres.

Les rosiers en pot (aussi appelés rosier en conteneur) sont produits par Guillot sur le site même de l’exploitation à Chamagnieu, en Isère.

Des rosiers en pot parfaitement emballés et livrés chez vous

Le rosier en pot que vous aurez choisi vous sera parfaitement emballé par nos soins dans un carton bien approprié assurant une sécurité et une fraîcheur optimum ! Il est ensuite envoyé par correspondance jusqu’à chez vous.

Emballage des rosiers en pot ou rosier en conteneur
Un rosier en pot et son conditionnement dédié

Une fois votre sélection effectuée sur notre site, il ne vous reste qu’à préparer l’emplacement dans votre jardin et planter votre rosier dès réception, sans oublier de bien préparer le trou : ameublissez bien la terre, apportez du terreau et de l’engrais organique, et arrosez abondamment, chaque semaine la première année, voire d’avantage en cas de sécheresse.

Conseils de plantation de rosiers en conteneur

Rosier Bossuet Aigle de Meaux en pot de 3 litres.
Rosier Bossuet Aigle de Meaux en pot de 3 litres.

Dès réception, sortez votre rosier et trempez le dans une bassine d’eau. Laissez-le tremper 15 minutes. Si vous ne pouvez pas le planter tout de suite, laissez-le dehors (s’il ne gèle pas) et humidifier régulièrement la terre.

Si vous le pouvez, procédez à la plantation du rosier. Préparez bien le trou de plantation comme pour n’importe quelle plante en pot ou en racines nues;  creusez un trou d’environ 40cm en tout sens, ameublissez la terre dans le fond pour aider les racines à s’implanter. Mélangez dans le fond un peu de terreau ou de compost bien décomposé. Ajoutez un peu d’engrais organique à libération.

Ne pas enterrer le point de greffe du rosier

Dépotez délicatement votre rosier de son pot en prenant soin de ne pas casser les racines et le placer dans le trou de plantation. Le point de greffe doit affleurer au niveau du sol. Ne l’enterrez surtout pas où le porte greffe risque de pousser au détriment de la variété greffée ! Pour information, le point de greffe peut-être enterré en hiver pour le protéger du froid.

Rebouchez le trou, tasser, former avec la terre une petite cuvette autour du rosier pour maintenir l’eau de pluie ou d’arrosage.

Arrosez copieusement, 10l d’eau, et renouveler l’opération chaque semaine, surtout en période estivale. En cas de sécheresse, pensez à pailler votre rosier avec de la matière végétale sèche (gazon séché, compost à demi-mûr, copeaux de bois…).

Un conseil, évitez de mettre en contact le paillage avec le tronc du rosier. Si le paillage monte en température, il existe un risque de maladies cryptogamiques (champignon).

Bon jardinage !

Èdité par : Roseraie Guillot
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 4 378
0 commentaire
Laisser un commentaire