1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 21 499

Plantes potagères, vignes, rosiers : le mildiou s’attaque à beaucoup de plantes. Il lui suffit d’un peu d’humidité pour se propager. Découvrez aujourd’hui des astuces naturelles pour stopper sa progression.

Connaître son ennemi : le mildiou

Le mildiou est une maladie des plantes due à un champignon pathogène qui se développe par temps humide. On parle de peronospora sparsa pour le mildiou des rosiers. Il s’attaque essentiellement aux rosiers en atteignant l’intérieur de la plante.

Comment reconnaître le mildiou ?

On reconnait le mildiou par les petites taches jaunes et le feutrage blanchâtre qui se forment sur le dessus et le dessous des feuilles du rosier.

Ce champignon pénètre dans les cellules des feuilles des rosiers et cause des dégâts irrémédiables dans les tissus.

mildiou, traitement naturel
Protégez vos plus beaux rosiers du Mildiou, ici la rosa Générosa® Agnès Schilliger®

Astuces naturelles

Inutile de sortir les produits toxiques. Des techniques et astuces issues du jardinage biologique existent, à la fois efficaces contre le mildiou et bonnes pour votre jardin.

  • Évitez de mouiller le feuillage du rosier. Favorisez un arrosage le matin, pour éviter l’excès d’humidité du soir, aux pieds des rosiers.
  • Le cuivre, présent dans la bouillie bordelaise, est un fongicide préventif : il forme un film qui empêche les spores des champignons de pénétrer la plante.
  • Certaines préparations à base de plantes telles que le purin d’ortie peuvent également faire barrière.
  • Plus efficace, la décoction de prêle soigne la plante infectée par le mildiou. La prêle est riche en silice, et reminéralise la plante, l’aidant à mieux lutter contre les maladie.

La décoction de prêle

La prêle est une plante sauvage aussi appelée queue-de-cheval et reconnue pour son efficacité contre cette maladie du rosier. 

Notre recette : 
Après avoir récolté la prêle en coupant ses tiges, mettez-la à sécher. Transvasez-la dans un grand récipient rempli d’eau : 50 g. de prêle pour 1 l. d’eau. Laissez macérer pendant 2 ou 3 heures. Posez-la sur le feu et portez à ébullition pendant 20 minutes environ puis laissez refroidir. Dernière étape : filtrez la préparation pour enlever toutes les impuretés. Appliquez votre décoction de prêle par pulvérisation sur les rosiers.
A renouveler une fois par semaine.

Èdité par : Roseraie Guillot
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 21 499
2 commentaires
Commentaires
  1. Bonjour,

    J’ai un très grand très ancien rosier grimpant (d’après photos il a presque 100 ans). il a eu un problème de mildiou, je crois aussi oïdium, puçérons l’année passée. Il a été bien taillé à l’automne, toutes les feuilles tombés détruites et au début du printemps traité avec purin de prêle et solabiol Maladies des rosiers en alternance avec 2-3 semaines d’écart. Il est situé coté sud/est contre la maison, reçoit pas trop de pluie, arrosé par le pied. Je l’ai nourrie avec purin d’ortie et engrais rosier. Et voilà le même problème. Mildiou, puçerons commencent, feuilles tombent. Ceci en quelques jours.
    Ma question: est-ce que je peux encore traiter avec la bouillie bordelaise, ce que j’ai voulu éviter dans le passé. Merci de votre conseil.

    (Répondre)
    1. Bonjour,

      OUi vous pouvez le traiter avec de la bouillie bordelaise.
      Toutes ces maladies sont des maladies très courantes et récurrentes sur les rosiers. Malheureusement il n’y a pas de remède miracle pour s’en débarrasser une bonne fois pour toute…
      Le meilleur moyen consiste à enlever les feuilles malades au fur et à mesure pour éviter que la maladie s’étende (il faut pour ça les surveiller de près ce qui n’est pas toujours évident!)

      (Répondre)
Laisser un commentaire