1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 22 533

Le rosier Polyantha (ou rosier à fleurs groupées) est un petit rosier buisson dont les fleurs, remontantes, forment de petits bouquets.

Histoire du rosier Polyantha

Le rosier polyantha représente une catégorie de rosiers hybrides créés à partir de 1875, issus de croisements effectués par la Roseraie Guillot entre un rosier Rosa multiflora et un rosier Rosa chinensis.

Jean-Baptiste Guillot entreprit, en 1875, la fécondation de graines de Rosa multiflora avec un rosier Rosa chinensis ‘Minima’. De ce jour naquit le premier rosier Polyantha au monde : ‘Pâquerette’ à fleurs blanches. Par la suite, en 1880, il créa ‘Mignonnette’ à fleurs roses et, en 1887, ‘Gloire des Polyanthas’.

A partir de ce moment, les rosiers polyanthas se développèrent considérablement. Ils forment aujourd’hui une des catégories de la classification des rosiers mise au point par la Fédération mondiale des sociétés de roses.

L’étymologie de ce mot, en grec, signifie ‘nombreuses fleurs’. En effet, les rosiers polyanthas sont de petits rosiers buissons (60 à 80 cm de haut) composés de nombreuses petites fleurs remontantes, doubles ou semi-doubles groupées en bouquets. Ces rosiers fleurissent du printemps jusqu’aux première gelées.

De nombreuses variétés de rosier Polyantha

Ce type de rosiers est idéal pour aménager des petits massifs, en association avec d’autres végétaux, ou pour créer des petites haies basses fleuries…

Èdité par : Roseraie Guillot
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 22 533
16 commentaires
Commentaires
    1. Bonjour dupeux,

      Les rosiers de type polyanthas sont des petits rosiers buissons généralement moins de 80 cm, ces derniers sont composés de petites fleurs remontantes, doubles ou semi-doubles groupées. Pour ne vous citer que quelques grandes variétés: Pâquerette, Gloire de Polyanthas et les Décorosiers® couvre-sol.

      (Répondre)
  1. Bonjour

    Je suis à la recherche d’un rosier grimpant polyantha et remontant de couleur rouge.
    Pensez – vous que ces trois caractéristiques puissent être réunies sur un seul rosier ?
    Bien cordialement

    (Répondre)
    1. Bonjour,

      Les rosiers les plus résistants font partis des rosiers polyanthas mais cela n’est pas une généralité.
      De quel type d’arrosage automatique s’agit-il ?

      Cordialement,
      L’équipe Roses Guillot.

      (Répondre)
  2. Bonjour

    Je suis débutante en « jardinage »…. est ce que cette variété de rosiers peut être planté dans une grande jardinière en bois?
    Cordialement

    (Répondre)
    1. Bonjour,
      oui, cette variété peut être planté en jardinière comme de nombreux rosiers mais il lui faut du volume. Le rosier étant un végétal gourmand, ajoutez un bon terreau horticole (contenant un engrais à diffusion lente) et arrosez régulièrement.
      L’équipe Guillot

      (Répondre)
  3. Bonjour,
    Je compte acquérir des polyanthas rouges « stairway to heaven ».
    Pour la plantation, pourriez-vous me dire à quelle époque de l’année et aussi à quelle distance les uns des autres ?
    Merci

    (Répondre)
    1. Bonjour,
      désolé pour ce retour tardif mais nous avons eu des soucis technique avec la boite mail du blog.
      Les rosiers en racines nues se plantent durant toute la saison (octobre à avril) tant que le sol n’est pas gelé, cela dépend donc de votre région et de son climat.
      Le rosier Stairway to heaven est un grimpant et son espacement dépend en partie de la manière dont vous allez le palisser (tout vers le haut ou en éventail). Sachant qu’il peut atteindre 3,5 m de haut, je conseillerai entre 2 et 4 mètres d’espacement pour un effet dense avec chevauchement.
      Cordialement
      L’équipe Guillot

      (Répondre)
    1. Bonjour,
      Si vous voulez savoir combien d’yeux il faut laisser lors de la taille avant le printemps (Février-Mars, après les dernières gelées), 3 yeux la première année, 5 après.
      Supprimer des branches anciennes au profit de celle de l’année dernière. Laisser 3 à 5 branches selon la vigueur du rosier.
      L’équipe Guillot

      (Répondre)
Laisser un commentaire