1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 4 787

Pour des rosiers en pleine santé et florifères, mettez toutes les chances de votre côté. Voici quelques secrets de jardiniers, pour un résultat optimal. 

Quand planter les rosiers ?

secrets de jardinier pour vos rosiers
La plantation des rosiers pour des massifs magnifiques

Dans les régions très froides, comme en montagne, mieux vaut attendre la fin des grands froids avant de planter ses rosiers.

Dans les autres régions, la meilleure période de plantation est l’automne, de la chute des feuilles (souvent assimilée à la Sainte-Catherine du 25 novembre) à la mi-avril. La Sainte-Catherine est en effet la date repère de nombreux jardiniers: elle indique le début des plantations qui se poursuivent tout l’hiver tant que la terre n’est pas gelée, et jusqu’à mi-avril.

Si, lorsque vous recevez vos rosiers, le temps n’est pas bénéfique à la plantation (gel, pluie intense…), voici 3 conseils de jardinage pour conserver dans de bonnes conditions vos rosiers à racines nues :

conseils de jardinage
Les rosiers à racines nues de la roseraie Guillot emballés avec soin

1. Conservez vos rosiers en racines nues dans leur emballage d’origine dans une pièce fraîche.

2. Installez vos rosiers dans un seau de terreau et sable humide, dans une pièce fraîche.

3. Installez-les en jauge dans le jardin: réaliser un trou ou une tranchée et enterrez-les, les uns à côté des autres jusqu’au point de greffe inclus.

Plantation de rosiers sans maladies

Dans l’idéal, il est conseillé de ne pas planter un rosier à la place d’un autre, tout simplement pour ne pas véhiculer les maladies des rosiers, notamment les maladies cryptogamiques, c’est-à-dire issues des champignons. En effet, les spores des champignons peuvent rester longtemps dans la terre, ou les feuilles, avant de se réveiller la saison suivante.

Si toutefois, il n’était pas possible pour vous de planter votre rosier ailleurs, ramassez bien toutes les feuilles, brûlez-les et changer la terre du trou de plantation.

Enfin, faites des pulvérisations de prêle, un moyen naturel de lutter en prévention contre les maladies cryptogamiques. Utilisez 1l de décoction de prêle dans 4l d’eau. Pulvériser 2 fois en avril, à une semaine d’intervalle, la terre pour l’assainir ainsi que le rosier. Renouveler l’expérience en mai et une seule pulvérisation en juin. Attention, par temps chaud, le traitement est moins efficace.

Si l’hiver est sec et votre terre pas suffisamment humide, ne négligez pas les arrosages de votre rosier (10l d’eau). En revanche, n’arrosez surtout pas si la terre est humide; sinon, le gel descendra jusqu’au racines du rosier et il sera perdu.

Protection des rosiers contre le froid

conseils de jardinage, l'hiver
Sous la neige, les rosiers comme toutes les plantes, ne craignent pas l’action du gel. Crédit photo Wikimedia Commons, Yann.

Si vous craignez des gelées après avoir planté vos rosiers, n’hésitez pas à les couvrir d’un lit de paille ou de toute autre matière végétale. Le broyat, par exemple, est un excellent paillage écologique, surtout si vous pouvez le faire vous-même à l’aide d’un broyeur. Au printemps, il est conseillé en revanche de dégager le point de point de greffe et éviter ainsi tout confinement propice aux maladies.

conseils de jardinage, le point de greffe
Protéger le point de greffe du rosier, sensible au froid.

Cette protection a pour objectif de protéger le point de greffe du rosier des grands froids.

Il est également possible de protéger le point de greffe du rosier en le recouvrant de terre. Mais attention, il est impératif de supprimer la terre à la sortie de l’hiver, lorsque les gelées sont derrière vous; sinon, le porte-greffe risque de reprendre au détriment de la variété.

Enfin, ne craignez pas la neige pour vos rosiers, c’est un excellent isolant contre le froid. Le manteau neigeux est la meilleure couverture pour protéger les plantes du gel.

Exposition des rosiers

Certaines variétés acceptent la mi-ombre : le rosier ancien ‘Albertine‘, le rosier ancien ‘Buff Beauty’, le rosier ancien ‘Ghislaine de Féligonde’, le rosier ancien ‘Mme Alfred Carrière’, le rosier ancien ‘Félicité Perpetue’.

En d’autres circonstances, les rosiers sont des plantes de soleil qui ont besoin d’un minimum de 5h de soleil par jour. Cependant, éviter d’installer un rosier sensible à l’oïdium contre un mur exposé plein sud. Il arrive aussi que les boutons floraux cuisent sous le soleil trop chaud.

La sécheresse de l’air favorise le développement d’un duvet blanc (une maladie cryptogamique) sur le feuillage du rosier.

Les bonnes associations

conseils de jardinage, associer les rosiers
Scene-jardin-rosiers-vivaces

Les rosiers se marient particulièrement avec des vivaces et notamment des graminées qui allègent les massifs.

Pour créer un phénomène de masse pour attirer l’œil, installer par 3 des rosiers couvre-sol, ou rosiers à fleurs groupées, qui se couvrent de roses pendant longtemps. C’est le moyen de profiter de fleurs tout l’été.

Pour les haies, essayer les rosiers arbustifs, à l’aspect naturel. Le rosier Rugosa est un bon exemple de rosier qui a sa place dans une haie car il est compact, semi persistant et couvert de grosses fleurs parfumées.

Pour une haie équilibrée, mélangez les rosiers en fonction de leur époque de floraison et des arbustes variés.

Les formes de fleurs, les couleurs, les floraisons

Rosier Générosa Gene Tierney
Rosier Générosa Gene Tierney

Alterner les fleurs simples et doubles; encore une fois, vous mettrez en valeur chacune des variétés sans écraser l’autre. Du côté des couleurs, respecter les belles harmonies: le jaune se marie très bien avec le bleu ou le violet. Ou bien partez du jaune vers l’orange et le rouge, pour un résultat très chaleureux et tonique. Les camaïeux, pour les ambiances douces, sont aussi une valeur sûre: un dégradé de roses est toujours très joli.

Dans tous les cas, intercalez des fleurs blanches dans votre massif pour mettre en valeur les autres végétaux et apporter de la lumière.

Dans le fond du jardin, les teintes claires attireront davantage l’œil.

Les erreurs à éviter dans tous les cas sont le mélange des couleurs, les contrastes violents et la monotonie.

 

Èdité par : Roseraie Guillot
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 4 787
4 commentaires
Commentaires
  1. 1. Conservez vos rosiers en racines nues dans leur emballage d’origine dans une pièce fraîche. :
    Combien de temps maximum ?
    Merci

    vos rosiers dans un seau de terreau et sable humide, dans une pièce fraîche.

    3. Installez-les en jauge dans le jardin: réaliser un trou ou une tranchée et enterrez-les, les uns à côté des autres jusqu’au point de greffe inclus.

    (Répondre)
    1. Bonjour,
      Oui, sauf à quelques exceptions, le porte greffe est un Laxa qui s’accommode de tous les sols dont les sols calcaires.
      Cordialement
      L’équipe Guillot

      (Répondre)