1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 83 583

Les rosiers grimpants sont un atout de charme pour la maison, la rendant plus accueillante et plus jolie. Comment procéder pour planter un rosier contre un mur de la maison ? 

Planter un rosier grimpant contre un mur
Rosier grimpant parfumé et ancien « Albertine », un rosier non remontant

Des rosiers grimpants, remontants ou non

Qu’il soit rosier grimpant remontant (il fleurit plusieurs fois pendant la saison jusqu’aux gelées à condition de supprimer les fleurs fanées) ou non remontant (il fleurit une seule fois généreusement au printemps), le rosier grimpant habille sans aucun doute un vieux mur de maison. A condition de bien le planter, bien le nourrir et bien le guider. Pour planter un rosier grimpant, c’est simple, suivez ces quelques conseils !

Si vous avez un large mur, installez plusieurs rosiers grimpants tous les 2,5 m à 3 m. Ainsi vous pourrez mélanger les rosiers grimpants remontants et non remontants, les rosiers parfumés aussi. Intercalez quelques clématites entre les rosiers grimpants.

Des rosiers grimpants pas trop envahissants

Attention aux rosiers lianes tels rosier liane Rosa Filipes Kiftsgate pouvant atteindre les 10 mètres de haut. L’encombrement est tel, qu’il faut être certain d’avoir le support adéquat : un large mur, mais aussi une armature solide pour accrocher le rosier.

Préférez davantage les rosiers grimpants à moyen développement (3-4m) qui seront plus faciles à guider. Certains de ces rosiers sont des rosiers grimpants parfumés ou des rosiers grimpants anciens.

Veillez au support du rosier grimpant

Le support sur lequel vous allez attacher les branches charpentières de votre rosier doit être solide. Il peut s’agir d’un treillage accroché au mur à l’aide de tasseaux et de visses, ou des fils solidement attachés et tendus sur lesquels vous viendrez attacher vos branches charpentières.

Dans tous les cas, fils ou treillage ne doivent pas être collés au mur de manière à laisser circuler l’air.

Le support va servir à palisser les branches charpentières, en les arquant le long des fils ou du support pour favoriser la floraison. Suivez nos conseils pour palisser vos rosiers grimpants.

Quelle couleur pour mon rosier grimpant?

Faites attention aussi aux couleurs que vous allez associer. Partez sur un camaïeu de rose par exemple ou 2 teintes pas plus (rosier grimpant rose et rosier grimpant blanc ou rosier grimpant rouge et rosier grimpant blanc). Le rosier grimpant blanc est toujours très chic et sa couleur se mariera forcément avec les autres végétaux et notamment les buis.

Le rosier grimpant rose est lui aussi très joli avec sa teinte tendre qui apporte douceur et une touche de jardin à l’anglaise.

Le rosier grimpant rouge tel rosier grimpant rouge Sénégal, rosier grimpant rouge Stairway to heaven) apporte beaucoup de vivacité mais ne l’employez pas en abondance ou vous vous lasserez.

Comment planter un rosier grimpant?

La plantation des rosiers grimpants est similaire à celle du rosier classique. Si votre rosier est en racines nues, procédez de la même manière que pour n’importe quel rosiers à racines nues. Préparer le trou (40cm en tout sens) et suivez les conseils de plantation des rosiers.

Pour le rosier grimpant, assurez-vous de laisser un espace suffisamment grand entre le rosier et le mur (environ 40cm). Le point de greffe doit toujours affleurer au niveau du sol sauf en hiver où on le recouvre pour le protéger du froid.

La taille du rosier grimpant

Si votre rosier a été correctement planté et nourri, vous pourrez peut-être profiter de fleurs dès la 1ère année.

Les rosiers grimpants non remontant fleurissent tôt. Il ne faut pas les tailler en mars comme de coutume où vous risquez de supprimer tous les bourgeons à fleurs déjà présents. Ils se taillent en fin de floraison, en supprimant les fleurs fanées.

Les rosiers grimpants remontants se taillent quant à eux en mars au moment de la reprise de végétation. On taille à 3 yeux les branches secondaires; c’est à dire celles qui poussent sur les charpentières. Retrouvez nos conseils de taille des rosiers.

Èdité par : Roseraie Guillot
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 83 583
12 commentaires
Commentaires
    1. Bonjour,

      Il faut plusieurs branches charpentières lorsqu’il s’agit d’un rosier grimpant.

      Cordialement,
      L’équipe Guillot

      (Répondre)
    1. Bonjour,

      Le rosier grimpant Albertine sur la photo est semi-persistant. Si l’hiver est doux, il gardera ses feuilles.

      Cordialement,
      L’équipe Guillot.

      (Répondre)
  1. bonjour
    j’ai planter, voila dejà deux ans ,4 rosiers grimpants devant ma maison
    La premiere annee,aucune fleurs. (mavais taillage d’apres le vendeur…un pro )
    la deuxieme,taillage d’un bon connaisseur….AUCUNE FLEUR ni bourgeon
    mais une hauteur de 4/5 metres,plusieures tiges avec beaucoup d’epines
    QUE FAIRE ? en acheter certainement d’autres !!!!
    cdt

    (Répondre)
    1. Bonjour,

      De quelles variétés de rosiers s’agit-il ? Les rosiers sont-ils exposés au soleil ?

      Nous restons à votre disposition.

      Cordialement,
      L’équipe Guillot

      (Répondre)
    1. Bonjour,
      il faudrait quelques précisions pour vous donner une solution: type de terre, engrais, orientation, variété, âge, dernière taille, hauteur, maladies ?
      Si votre rosier ne pousse pas, c’est vraisemblablement un ou plusieurs de ces critères qui sont en causes.
      L’équipe Guillot

      (Répondre)
    1. Bonjour,
      cela dépend de nombreux facteurs dont la variété, le climat, l’exposition au soleil, la terre …
      Nous constatons en moyenne une taille adulte au bout de la 2ème saison, un rosier peut pousser de 1 à 2 m en quelques mois au printemps/été.
      Attention, un rosier grimpant se taille chaque saison afin qu’il produise de nouvelles branches.
      Cordialement
      L’équipe Guillot

      (Répondre)
Laisser un commentaire