1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 8 828

Le jardinier amateur souhaitant acquérir un rosier se retrouve fréquemment devant cette interrogation : « Qu’est-ce que les rosiers anciens ? »

Les RosierS ancienS : ce qu’il faut savoir

Contrairement aux brocantes et antiquités, il ne s’agit pas d’un vieux rosier planté depuis des décennies mais d’une classification faite dans l’histoire des rosiers et qui permet une première identification du type de rosier. Cette classification les distingue logiquement des rosiers modernes.

Rosier ancien
Rosier Ancien « Baron Girod de l’Ain »

Comme leur nom l’indique, les rosiers anciens ont donc été découverts depuis de nombreuses années : les plus anciennes étant les botaniques telles les sauvages, Gallicas, Damas, etc… Jusqu’à l’apparition des premiers hybrides de thé et polyanthas vers 1869/1875 dont le premier rosier polyantha « Ma Pâquerette », créé par la Roseraie Guillot et révolutionna le monde de la rose. C’est donc à partir de cette époque que les rosiers modernes firent leur apparition avec l’exploitation des ressources génétiques des rosiers et la multiplicité des hybridations.

Un style plus sauvage, un parfum qui rappelle le jardin de nos grands-mères…
Dans sa forme générale, le rosier ancien est un rosier qui produit des grandes fleurs parfumées en rosette ou en coupe, rustique et assez résistant aux maladies. Tous les rosiers anciens ne sont pas remontants et ne fleurissent donc qu’une fois en été.

Rosier ancien
Rosier Ancien « La France »

 

 

Maintenant que vous êtes un connaisseur découvrez vite notre gamme de rosiers anciens !

Èdité par : Roseraie Guillot
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 8 828
1 commentaire
Commentaires
Laisser un commentaire