1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 2 612

Les rosiers en racines nues se plantent jusqu’à mi-avril. Après cette période, ce seront les rosiers en conteneurs qui prendront le relais. Préparation du trou, engrais et arrosages : quels sont les bons gestes pour réussir vos plantations tardives de rosiers en racines nues ?

Réussir ses plantations TARDIVES DE ROSIERS EN RACINES NUES étape par étape

Les rosiers en racines nues, comme de nombreux arbustes, se plantent jusque mi-avril lorsque la végétation semble encore au repos. Ne tardez pas : dès que vous avez fait l’acquisition de votre rosier en racines nues, plantez-le. Ils sont fragiles et n’apprécient pas attendre avant d’être plantés.
Pour ce faire :

– Un mois avant la plantation de vos rosiers, préparez le trou. Prévoyez-le plus grand que nécessaire.

– Bêchez le sol sur 60 cm de profondeur et cassez grossièrement les mottes de terre.

– Apportez les amendements nécessaires au développement de votre rosier au fond du trou.

– Refermez le trou que vous ouvrirez à nouveau, sur 40 cm environ, au moment de la plantation.

– Inutile de raccourcir les racines de vos rosiers Guillot, ils ont déjà été préparés pour vous.

– Passez ensuite au pralinage des racines et assurer la reprise.

– Placez votre arbuste, les racines étalées sur la terre. Le point de greffe doit affleurer au niveau du sol.

– Refermez le trou en commençant par apporter de la terre entre les racines pour éviter les trous d’air.

– Arrosez abondamment.

Rosier ancien Agnès
Le rosier ancien Agnès, disponible en racines nues.

L’arrosage : geste indispensable

Dernière étape lors de la plantation tardive : l’arrosage. C’est ce qui permettra aux racines nues de votre rosier de mieux adhérer à la terre, et cela atténuera les trous d’air.
Plus vous plantez tard, et plus l’été approche, plus l’arrosage est important. Pensez à apporter à votre rosier environ 10 l. d’eau par semaine toute la saison. 

Èdité par : Roseraie Guillot
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 2 612
0 commentaire
Laisser un commentaire