1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 45 418

Si le rosier nécessite une préparation minutieuse avant d’être planté, il s’adapte bien dans tous les sols. A condition que ceux-ci ne soient pas trop lourds ou au contraire trop légers. Quelle terre pour les rosiers, à quel endroit du jardin ? Suivez le guide !

Le rosier, véritable tout-terrain

Si le rosier en racines nues ne peut être planté n’importe quand (automne et fin d’hiver seulement), l’endroit du jardin dans lequel vous le planterez importe peu. En effet, le rosier se plait et s’accommode dans tous types de sol, mis à part bien sûr les sol dits « extrêmes » comme l’argile ou le sable pur. Mais la question persiste : Quelle terre pour les rosiers ?

Quelle terre pour les rosiers ?
Avoir un sol de bonne qualité permet d’obtenir de beaux et robustes rosiers. Ici la variété Cardinal de Richelieu.

Dans quel sol planter mon rosier ?

Votre sol aura peut-être besoin de quelques apports pour que votre rosier se développe dans les meilleures conditions possibles.

 

Si votre terrain est lourd (compact, très argileux), apportez un peu de sable, de gravier ou de compost afin de lui donner un peu plus de légèreté et que les racines des rosiers puissent respirer mêmes enfouies dans la terre.

 

Si votre sol est en revanche très sablonneux, il faut que vous l’alourdissiez : ajoutez-y de l’argile, du terreau, du compost afin d’améliorer la structure du sol et sa rétention d’eau.

 

Comment planter mon rosier ?

– Une fois vos roses préparéesbêchez le sol sur environ 60 cm de profondeur.

– Ameublissez la terre du fond et déposez-y un mélange de tourbe, de terre et d’un peu de poudre d’os (un engrais organique à libération lente qui contient du phosphore, des oligo-éléments et de l’azote).

– Placez-y le rosier en laissant tout juste dépasser le collet au niveau du sol

– Rebouchez avec de la terre pour les rosiers, tassez.

– Arrosez copieusement.

– Formez une petite butte de terre autour du collet pour protéger votre rosier du froid auquel il est particulièrement sensible. Au printemps, n’oubliez pas de supprimer la butte.

Èdité par : Roseraie Guillot
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 45 418
15 commentaires
Commentaires
  1. Bonjour,

    Vous pouvez effectivement planter des rosiers sur votre terrain. Cependant, il est difficile de vous préciser avec certitude quel type d’engrais utilisé et à quelle dose, ne connaissant pas le ph de votre sol. Vous pouvez le mesurer et vous tournez vers une jardinerie qui sera vous conseiller sur l’engrais à utiliser.

    N’hésitez pas à nous recontacter pour plus d’informations.
    L’équipe Guillot

    (Répondre)
  2. Bonjour,

    j’avais de très beau rosiers. Par manque de taille et d’entretien il n’y a plus que des rejets et je ne voit aucune autre branche, il n’y a plus de fleurs. Est-ce récupérable ?
    Merci de vos réponses
    Cordialement

    (Répondre)
  3. Bonsoir , j’ai un rosier Jules verne, un rosier grand huit, et un Louis Funès, j’ai l’intention de m’en offrir encore 2 pour les mettre les 5 contre le mur de notre garage qui ai ensoleillée tt la journée , je penser mettre de la lavande devant ces rosier mais koi d autres … merci par avance 😉

    (Répondre)
    1. Bonjour,

      Ajouter des lavandes est une très bonne idée. Vous pouvez également ajouter toute sorte de plantes vivaces, des graminées… Le choix est large :)

      Bien à vous,
      L’équipe Guillot

      (Répondre)
  4. Bonsoir, j’ai de la terre noire sur mon terrain.
    J’ai planté mes rosiers, proche d’un ruisseau, j’ai remarqué que mes rosiers ont l’air un peu fané, flétri, et certains pieds avec des tâches moires sur les feuilles.
    Pouvez-vous m’aider à sauver mes rosiers ?
    Merci

    (Répondre)
    1. Bonjour,
      ce rosier, un hybride de multiflora, n’est pas une création Guillot et je n’ai donc pas toutes les informations sur la qualité de cette variété. Cependant, comme tous les rosiers, il a des besoins (ensoleillement, irrigation, apports, taille). Concernant la taille, un rosier liane (Non remontant) ne se taille pas comme un rosier classique, voici un extrait de notre article sur le sujet : « Il ne faut surtout pas tailler en mars les rosiers non remontants (généralement des rosiers grimpants, ou rosiers lianes) qui ne fleurissent qu’une seule fois. Sinon, vous supprimerez tous les bourgeons en formation et vous ne profiterez pas de votre rosier en fleurs. Les rosiers non remontants se taillent après la floraison. On supprime le bois morts, les rameaux encombrants, on coupe à ras les branches charpentières anciennes et qui seront remplacées par des plus jeunes, et on supprime les rameaux défleuris. »
      Cordialement
      L’équipe Guillot

      (Répondre)
  5. Bonjour j’ai planter un rosier grand huit dans un pot il y trois ans. cette annee il est dépourvu de feuille en bas et une des grandes tiges est tachetée dois je le changer de pot le tailler ou autre merci pour votre réponse

    (Répondre)
    1. Bonjour,
      le rosier a besoin de beaucoup de nutriment et certains porte-greffe n’aime pas trop le pot (ex LAXA). Le votre a pu se développer pendant 3 ans, prenez un pot plus grand et donnez-lui un fertilisant à diffusion lente (comme le Tonnerre d’engrais, bio et très efficace)
      Concernant la taille, le Grand Huit est un rosier buisson qui a besoin d’être taillé à la fin de l’hiver en laissant 30 cm max à partir du point greffe, cela lui permet de refaire de nouvelles branches depuis la base tout en renforçant les autres. Si une branche vous parait malade ou peu productive, coupez-là.

      Cordialement
      L’équipe Guillot

      (Répondre)
    1. Bonjour,
      le terreau de multiplication est un substrat assez riche et équilibré qui ne va pas abîmer votre rosier d’autant qu’il ne s’agit que d’un ajout si je comprends bien, le rosier étant en motte j’imagine.
      L’équipe Guillot

      (Répondre)
  6. Bonjour
    J’ai plante deux rosiers elodie gossuin
    J’ai arrosé et mis de l engrais mais les tiges sont devenues marrons sèches.

    (Répondre)
Laisser un commentaire