1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 55 753

Découvrez les différentes astuces de la roseraie Guillot pour protéger vos rosiers contre les différents insectes. Pucerons, acariens, ne pourront désormais plus s’installer dans vos plantations grâce à aux méthodes de jardinage que nous vous délivront dans ces différents articles. Avec la Roseraie Guillot, votre jardin est sous bonne protection !

FAIRE FUIR LES ACARIENS DES ROSIERS

AU JARDIN, TOUS LES INSECTES NE SONT PAS AUXILIAIRES. CERTAINS NUISIBLES S’EN PRENNENT À VOS PLANTES ET VOS ROSIERS DÈS QUE LA SAISON S’Y PRÊTE, C’EST LA LOI DE LA NATURE. HEUREUSEMENT, IL EXISTE DES ASTUCES POUR ÉLOIGNER LES ACARIENS DES ROSIERS ET AUTRES INSECTES PARASITES DE VOTRE JARDIN.

L’EAU, ALLIÉE NATURELLE

Les feuilles de votre rosier jaunissent et sont recouvertes d’un léger voile blanc ? Il y a de fortes chances pour que les acariens des rosiers, autrement appelés araignées jaunes ou araignées rouges, en soient la cause.
Notre astuce pour vous en débarrasser ? Les acariens des rosiers aiment les environnements secs. Pulvérisez simplement de l’eau tiède sur les feuilles du rosier.

A titre préventif, dès que le printemps pointe le bout de son nez, n’hésitez pas à arroser aussi les pieds de vos rosiers, et à maintenir l’humidité grâce à un paillis de lin. Attention de ne pas trop mouiller le feuillage au risque de voir se développer des maladies cryptogamiques (dues à des champignons).

LE PURIN D’ORTIE, DOUBLE OBJECTIF

Le purin est souvent utilisé pour nourrir les rosiers. Sachez qu’il est aussi utile pour éloigner les acariens parasites. Pensez donc à fertiliser de temps en temps vos pieds avec du purin d’ortie. N’en abusez pas ! Car l’ortie est riche en azote et les plante trop azotées attirent les pucerons.

 

PHYTOSELULUS PERSIMILLIS, PRÉDATEUR NATUREL

acariens rosiers

Pour combattre les araignées, armez-vous… d’araignées. Le redoutable prédateur des acariens des rosiers n’est autre qu’un autre acarien, le phytoselulus persimillis. Il se nourrit des œufs, des larves et des araignées rouges adultes. Il est possible de se les procurer dans des magasins spécialisés en lutte intégrée. Sinon, laissez faire la nature : les auxiliaires viendront naturellement à bout des nuisibles. La seule condition à cette solution de facilité : ne pas traiter pour retrouver un jardin en pleine santé.

FAIRE FUIR LES PUCERONS DES ROSIERS

VERTS, NOIRS, CENDRÉS : LES PUCERONS SONT SANS DOUTE LES PIRES ENNEMIS DES ROSIERS. DU PRINTEMPS À L’AUTOMNE, ILS ENVAHISSENT VOS PLANTES ET RALENTISSENT LEUR DÉVELOPPEMENT. LES ROSIERS FINISSENT PAR DÉVELOPPER UN CHAMPIGNON NOIR NOCIF, LA FUMAGINE. HEUREUSEMENT, IL EXISTE DES TAS D’ASTUCES NATURELLES POUR VOUS EN DÉBARRASSER.

LES COCCINELLES ANTI-PUCERONS DES ROSIERS

L’une des solutions les plus efficaces, et les plus connues, pour vous débarrasser des pucerons, ce sont les coccinelles et surtout leurs larves. Friandes de ces insectes ravageurs, elles se font un malin plaisir à savourer tous les pucerons qui envahissent votre jardin. Elles peuvent d’ailleurs en dévorer jusqu’à 150 par jour.

Les larves de coccinelles sont vendues en magasin. Si vous n’en trouvez pas, sachez que les guêpes parasites et les syrphes sont aussi efficaces.

Mais le plus simple étant de laisser faire la nature : dans un jardin sans traitement chimique, les populations d’auxiliaires et de nuisibles s’équilibrent et vous n’avez rien à faire.

Installer une maison à insectes, accueillir des coccinelles au jardin
Un jardin non traité permet d’accueillir des coccinelles au jardin, grandes prédatrice des pucerons.

UN BAIN DE SAVON NOIR

Contre les pucerons, il y a aussi l’eau savonneuse. Savon noir ou savon de Marseille, peu importe. Préparez votre solution, généralement 1 l. d’eau pour 150 g. de savon, et vaporisez-la ensuite sur les plantes et les rosiers infestés par les pucerons.

Certains jardiniers puristes déplorent cette méthode qui englue tous les pucerons mais aussi les bons auxiliaires qui seraient présents au moment du traitement.

UNE PETITE INFUSION

Autre astuce : une infusion à l’ail ou à l’oignon.
Hachez 50 g. d’ail ou 650 g. d’oignon avec les peaux, versez dans de l’eau bouillante puis faites infuser plusieurs heures. Après cela, vaporisez la solution sur les rosiers et les plantes infestées.

LES ODEURS FORTES !

Il semblerait que les pucerons des rosiers ont le nez sensible. Ainsi, pour vous débarrasser de ces nuisibles, vous pouvez planter des plantes à fortes odeurs: pieds de thym, de ciboulette ou de menthe à proximité de vos rosiers.

Ne manquez pas la suite de nos astuces anti-pucerons…

LE MARC DE CAFÉ

Parfois, il ne faut pas chercher plus loin que dans les produits de consommation courante. Une fois votre café passé, il suffit de récupérer le marc pour ensuite le disposer aux pieds des rosiers. C’est un bon répulsif en complément du savon noir et surtout, un excellent engrais naturel !

C’est aussi un engrais organique naturel pour vos rosiers.

Faire fuir les pucerons des rosiers
Faire fuir les pucerons de vos rosiers

LE PURIN D’ORTIE

Même si l’appellation est peu ragoûtante, le purin d’ortie est un moyen très efficace de chasser les pucerons et autres insectes de vos rosiers. Vous pouvez d’ailleurs l’utiliser sur toutes vos plantes (sauf les pommes de terre et les tomates) en traitement préventif (et non curatif). Même si vous pouvez l’acheter en magasin, voici la recette du purin d’orties, également efficace comme engrais naturel :

  • Arracher 1 kg d’orties
  • Les placer dans 20 L d’eau (10 L si vous vous en servez comme engrais uniquement)
  • Laisser macérer 2 semaine en remuant tous les 2 jours
  • Filtrer la solution (seul le liquide est utile)
  • Pulvériser directement sur les plantes

LES PLANTES RÉPULSIVES

Certaines plantes ont la capacité naturelle d’éloigner les indésirables. Pour les pucerons, n’hésitez pas à planter des capucines, du thym, des oeillets d’Inde ou de la menthe aux pieds des rosiers. D’une part, c’est écologique mais en plus, c’est très joli.

L’ADHÉSIF

Étrange solution que d’utiliser de l’adhésif au jardin et pourtant, il représente un véritable piège pour les pucerons ! Au début du printemps, au moment où vos rosiers sont le plus vulnérables, placez de l’adhésif à la base de votre rosier (du sol jusqu’à 60 cm de hauteur). Les pucerons vont s’y coller et n’iront pas bien haut…

INSTALLER UN NICHOIR OISEAU DANS VOTRE JARDIN

UN JARDIN RICHE EN BIODIVERSITÉ EST UN JARDIN EN BONNE SANTÉ.
LES LIEUX DE NIDIFICATION AU JARDIN SONT DE PLUS EN PLUS RARES, SURTOUT EN VILLE. MAIS IL EXISTE DES GESTES SIMPLES POUR DONNER UN COUP DE POUCE À L’ÉCOSYSTÈME, COMME INSTALLER DES NICHOIRS POUR LES OISEAUX.

AIDEZ LES OISEAUX À S’INSTALLER AU PRINTEMPS

Un abri tel que le nichoir aide les oiseaux à se reproduire au printemps, protégés de tout prédateur.

Installez un nichoir oiseau au début de l’automne pour que les oiseaux s’habituent à ce nouvel habitat. Vous pouvez le construire vous-même, en bois naturel, ou l’acheter.
Sachez que de nombreuses espèces s’abritent aussi dans les haies à baies, à la fois refuges et sources de nourriture.

L’INSTALLATION D’UN NICHOIR

Avant de l’installer, vous devez vous intéresser à la vie et aux habitudes des espèces vivant dans votre jardin. Le rouge-gorge ne s’abritera pas dans le même arbre que la chouette par exemple.
Vous devez penser à tout, de la taille de l’ouverture à la hauteur à laquelle le placer pour protéger les oiseaux des prédateurs.

Si vous l’achetez, choisissez-le en bois non peint et non vernis. Si vous le créez vous-même, pensez àpercer des trous pour assurer une bonne ventilation.

LES OISEAUX, AUXILIAIRES PRÉCIEUX DE VOTRE JARDIN

Les oiseaux sont essentiels à votre jardin. En se nourrissant des insectes ravageurs et d’autres parasites tels que les chenilles, ils limitent les maladies de vos plantes et de vos rosiers.

Enfin, pas d’inquiétude si votre nichoir n’est pas occupé par une nichée; il faut parfois plusieurs années avant d’avoir le plaisir d’observer discrètement ses occupants. Derniers conseils, installez-le en hauteur à l’abri des pluies, du passage, du bruit… et du chat !

Favorisez la nidification des oiseaux, et vous augmenterez vos chances de profiter d’un beau jardin ! 

Nichoir à oiseaux
Installez un nichoir dans votre jardin pour aider les oiseaux à se reproduire au printemps. Source : Wikimedia Commons.

POURQUOI INSTALLER UNE MAISON À INSECTES ?

OUBLIEZ LES PESTICIDES. POUR ÉLIMINER LES PARASITES DES ROSIERS, TELS QUE LES PUCERONS, ET FAVORISER LA BIODIVERSITÉ, VOUS POUVEZ ACCUEILLIR LES INSECTES AUXILIAIRES DANS DES REFUGES SPÉCIALEMENT AMÉNAGÉS POUR EUX. OUVREZ LES PORTES D’UN HÔTEL À INSECTES.

LE REFUGE DES INSECTES AUXILIAIRES

Maison pour insectes, hôtel ou encore refuge, les oiseaux ne sont plus les seuls à profiter d’un espace au jardin qui leur est dédié. Les insectes aussi peuvent trouver refuge dans des installations.

L’abri à insectes est constitué de plusieurs compartiments distincts, remplis de matériaux naturels tels que la paille et les bambous. Tous ces compartiments attirent des insectes différents : bûches percées pour les guêpes et les abeilles solitaires, paille pour les perce-oreilles, bois pour les coccinelles, etc.

Rosier ancien parfumé Madame Ernest Calvat
Rosier ancien Mme Ernest Calvat

POURQUOI OUVRIR LES PORTES D’UN REFUGE ?

Les syrphes et les hyménoptères favorisent la pollinisation, les perce-oreilles se nourrissent de pucerons… les insectes auxiliaires éloignent les ennemis de votre jardin, tout en favorisant son bon développement.

En installant un refuge à insectes au jardin, vous protégez cette microfaune utile au jardin, et vous l’aidez à se reproduire au calme.

OÙ PLACER CE LIEU DE VILLÉGIATURE POUR INSECTES ?

Le plus important : le placer dans un lieu calme. Installez-le par exemple à côté d’un massif de plantes ou d’un potager, pour que les insectes soient à proximité de leur garde manger, et à l’abri des vents.

Utilisez toute sorte de matériaux de récupération: tuiles, briques creuses, bois, pots de fleurs, paille… Toutes les cavités serviront de refuge. Aménagez-le selon votre imagination et votre sens du bricolage.
Installez-le en hiver : vous aurez plus de chances de le voir occupé début mars.

Èdité par : Roseraie Guillot
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 55 753
1 commentaire
Commentaires
Laisser un commentaire