1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 3 947

La renommée et le succès de la roseraie Guillot, devenue référence d’élégance, de subtilité et de savoir faire dans le monde entier, se perpétue depuis cinq générations au travers de la passion créatrice de l’obtention des plus belles fleurs qui existent.

logo-guillot-bon-rose-étroit

Le savoir faire Guillot, un trésor culturel vivant

Véritable « Trésor culturel vivant », Guillot est la marque des passionnés à votre service.

Tous les ans, la Roseraie Guillot crée de nouvelles roses, fruits d’une sélection rigoureuse, cultivées dans nos pépinières. La Roseraie Guillot a donc un rôle multiple :

  • celui d’obtenteur qui recherche, crée, sélectionne et multiplie des milliers de roses
  • celui de producteur/distributeur qui cultive tous ces rosiers dans ses pépinières
  • celui d’éditeur qui protège par des brevets (certificats d’obtention végétale) des rosiers créés et les commercialise

Voici un petit glossaire présentant les différents axes des métiers développés depuis 1829 par la Roseraies Guillot :

1. Obtenteur végétal

Le métier d’obtenteur végétal consiste donc à créer de nouveaux végétaux

2. Recherche

La Roseraie Guillot dispose d’un département ‘Recherche’. Chaque année, des croisements sont effectués pour aboutir à une sélection.

3. Hybridation

En botanique, l’hybridation est le croisement de deux espèces de végétaux différents. L’hybride présente un mélange des caractéristiques génétiques des deux parents. Chez les végétaux, on peut créer des hybrides en pratiquant une pollinisation contrôlée.

4. Multiplication

Elle peut s’effectuer par greffage, drageonnage, bouturage, semis et multiplication in vitro. Le semis est incontournable pour la production de nouvelles variétés par hybridation, en revanche, les hybrides sont le plus souvent reproduit par greffage, mode de multiplication végétative qui préserve les caractères phénotypiques (c’est un clonage) et qui permet de choisir un porte-greffe mieux adapté aux conditions de culture ultérieures.
Il existe deux types de multiplication :
Le greffage : la plus souvent utilisée, le greffage à l’écusson se fait sur le collet d’un porte-greffe (rosier sauvage). Le cycle de culture se déroule alors sur 2 ans.
Le bouturage : technique utilisée pour certaines variétés, le bouturage est réalisé sous serre. Le cycle de culture est d’une année.

5. Marque déposée

Les nouvelles variétés sont protégées par des marques déposées, l’origine légale des plants étant garantie par des étiquettes officielles portant le nom de variété déposé et la marque commerciale suivie du signe ®.

Èdité par : Roseraie Guillot
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 3 947
2 commentaires
Commentaires
Laisser un commentaire