L’entretien des rosiers en hiver

L'hiver arrive et vous ne savez pas comment entretenir votre jardin et surtout vos rosiers ? Suivez les conseils de la roseraie Guillot au sujet de l'entretien de vos rosiers pendant la période hivernale : taille, précautions à prendre pour que vos rosiers passent l'hiver, sélections d'arbustes décoratifs pour un beau jardin d'hiver... Toutes les informations sont là, pour un jardin protégé même sous la neige.
Èdité par : Roseraie Guillot
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 7 667
9 commentaires

Entretenir ses rosiers au quotidien

La roseraie Guillot vous livre tous ses secrets d'entretien des rosiers au quotidien. Arrosage, taille, choix de l'engrais, association avec d'autres vivaces, et autres astuces de jardinage : découvrez les meilleurs conseils pour prendre soin de vos rosiers. TAILLER SES ROSIERS RÉGULIÈREMENT Sachez que si vous taillez régulièrement vos rosiers, en enlevant les fleurs fanées, vous évitez la formation de fruits et de graines. Ceci permet à votre rosier remontant de refleurir de plus belle lors de la seconde floraison. Retour sur la taille de refloraison. TAILLER SES ROSIERS REMONTANTS Cette pratique concerne bien sûr les rosiers remontants qui fleurissent plusieurs fois dans une année. La taille de ces rosiers après leur première floraison printanière va stimuler la formation de boutons pour une seconde floraison, en fin d’été ou en automne. CONSEILS PRATIQUES DE TAILLE DE ROSIERS Taillez vos rosiers remontants, ici le rosier Générosa® Paul Bocuse®, avant la seconde floraison.Cette taille s’effectue après la première floraison, en juillet et en août. Pour ce faire : éliminez les roses fanées en coupant la tige 1/2 centimètre au-dessus du premier groupe de cinq feuilles ; un oeil dormant se trouve normalement à ce niveau de la tige sur les rosiers à fleurs groupées, n’hésitez pas à enlever les premières roses qui se fanent ; ceci soulagera votre rosier éliminez les branches chétives ou desséchées rabattez les branches trop grandes des rosiers vigoureux Arrêtez de tailler début septembre. Vous pourrez ainsi profiter des fruits décoratifs des rosiers plus tard dans l’année. ARROSAGE DES ROSIERS. LE BON ENTRETIEN DES ROSIERS PASSE PAR UN BON ARROSAGE… DU MOINS LES PREMIÈRES ANNÉES. SUIVEZ LE GUIDE POUR NE PAS VOUS RETROUVER LE BEC DANS L’EAU. L’ARROSAGE LES PREMIÈRES ANNÉES DES ROSIERS L’arrosage des rosiers est important durant les deux premières années suivant la plantation. Leur système racinaire n’étant pas assez développé, ils ne peuvent puiser l’eau dans le sol. Surtout par temps sec. Pour ce faire, il est conseillé de creuser une cuvette aux pieds des rosiers, recouverte d’un paillis qui maintient l’humidité. Pensez à arroser vos rosiers. Ici le rosier Générosa® Elodie Gossuin® .Par temps sec, videz un gros arrosoir de 15 litres environ aux pieds des rosiers, tous les 15 jours. Ceci favorise la croissance du rosier et permet une floraison plus abondante. En été, vous pouvez les arroser toutes les semaines, en évitant les feuillages. Sachez qu’on préfère unarrosage copieux et profond à un arrosage continu au goutte-à-goutte. LAISSEZ FAIRE LA NATURE ! Après les deux premières années, l’arrosage des rosiers doit être plus modéré. En effet, les racines des rosiers, à partir de 4 / 5 ans, puisent l’eau en profondeur, ce qui fait qu’ils manquent rarement d’eau. Laissez faire la nature, c’est beaucoup plus écologique ! L'ENTRETIEN DE VOS ROSIERS Vos rosiers sont fraîchement plantés ou ont passé leur période d’hivernage avec succès : c’est une bonne chose. Désormais, il va falloir les bichonner tout au long de la période de floraison afin qu’ils vous apportent entière satisfaction! Lisez notre article suivant pour avoir plus d’idée pour l’entretien rosier. LA TAILLE DE PRINTEMPS Si vous ne l’avez pas encore faite, il faut procéder à la taille de vos rosiers afin de les ‘booster’ pour les futures floraisons ! La Roseraie Guillot vous propose d’ailleurs depuis peu une série de petit outillage pour vous aider dans cette tâche. Par un entretien rosier et une taille raisonnée vous aurez pendant de nombreuses années, des rosiers qui vous le rendront par des floraisons abondantes. Les rosiers de type botanique n’exigent pas une taille d’entretien régulière. Leur floraison se produit sur les rameaux de l’année précédente ainsi que sur les rameaux plus âgés. La taille ne sera que sporadique, espacée de 3 à 5 ans. Elle consistera surtout à éclaircir les touffes devenues trop denses en enlevant entièrement les rameaux épuisés ou en surnombre. Ainsi entretenus, les rosiers se régénèrent sans cesse depuis la souche et peuvent durer des dizaines d’années. Les rosiers arbustifs remontants doivent être considérés comme des arbustes à floraison estivale. Ils seront donc taillés chaque année à la fin de l’hiver en laissant subsister une charpente proportionnée à leur développement (donc pas de taille à 2 ou 3 yeux comme les rosiers nains de jardins ou rosiers modernes). Cette charpente atteindra progressivement 1 m, voire 1,50 une fois la plante taillée, tout comme celle d’un Hibiscus ou d’un Buddleia. On obtiendra de ce fait une bonne végétation annuelle, un plus grand nombre de fleurs et une meilleure répartition de la floraison. RECAPITULATIF Les rosiers botaniques fleurissent sur les rameaux de l’année précédente. La taille est sporadique : elle consiste à enlever les rameaux épuisés pour favoriser le renouvellement de la touffe. Il faut garder tous les rameaux jeunes et ne raccourcir que ceux qui dépassent de la couronne. Les rosiers arbustifs remontants fleurissent au bout des rameaux de l’année. Il faut les tailler comme un Hibiscus ou un Buddleia en gardant une charpente. Le même rosier après la taille. On a éliminé les rameaux divergents, mal placés ou en surnombre. Les branches principales et leur équipement sont raccourcis en veillant à l’équilibre général. ARROSAGE des rosiers Les rosiers sont très résistants à la sécheresse. Néanmoins, si l’on veut de belles floraisons et refloraisons, il est nécessaire de les entretenir et les arroser par temps sec. L’arrosage s’effectue au pied et copieusement ce qui signifie que l’on doit laisser le tuyau couler doucement au pied du rosier jusqu’à ce que la terre n’absorbe plus l’eau. Les rosiers seront ainsi aptes à bénéficier du bienfait de l’eau qui doit atteindre la base des racines. LE TRAITEMENT DES ROSIERS (FACULTATIF POUR LES VARIÉTÉS RÉSISTANTES) Il faut traiter les rosiers suffisamment tôt et avant qu’ils ne soient malades au moyen de produits appropriés à chaque maladie (soufre et cuivre). Il est conseillé d’entretenir son rosier et le traiter dès le début de la végétation en avril ou mai selon la région, 2 fois à 15 jours d’intervalle (2 fois parce que la végétation se développant, le premier traitement ne protège pas les pousses suivantes). Ensuite, une fois par mois suffit. Le produit doit être pulvérisé sur l’ensemble de la plante, ce qui fait 6 traitements par an, sachant que la sensibilité est plus importante au printemps et à l’automne. Correctement veut dire en pulvérisant bien le produit sur les feuilles de bas en haut sans oublier le dessous par lequel la maladie arrive en priorité. On peut rajouter un mouillant qui permet au produit de bien coller aux feuilles en cas de pluie. SUPPRESSION DES FLEURS FANÉES La suppression des fleurs fanées a une action esthétique mais surtout bénéfique : elle stimule l’apparition de nouveaux boutons floraux. En général, il faut couper légèrement au-dessus de la 2ème feuille en partant de la fleur fanée. Si vous le pouvez, pratiquez la coupe en biseau opposé à la feuille restante, ce qui évite à l’eau de s’accumuler. SUPPRESSION DES GOURMANDS Un gourmand est un rejet qui se développe sur le porte-greffe, en dessous du bourrelet de greffe. On les reconnaît facilement : feuilles et épines diffèrent fortement de celles portées par les branches saines. Ces tiges non florifères épuisant la plante, il faut veiller à les supprimer, en les arrachant le plus bas possible dans le sol (ou du tronc, sur les rosiers tiges). Si vous ne parvenez pas à arracher à la main, vous pouvez utiliser un sécateur mais… la probabilité de repousse est alors importante ! Tâchez de suivre ces conseils et astuces pour l’entretien de vos rosiers, n’hésitez pas à poster un commentaire si vous avez des questions ou simplement besoin de précisions sur ces questions. L'ENTRETIEN DES ROSIERS NON-REMONTANTS AU PRINTEMPS LA PARTICULARITÉ DES ROSIERS NON-REMONTANTS ? ILS NE FLEURISSENT QU’UNE SEULE FOIS DANS L’ANNÉE, GÉNÉRALEMENT AU PRINTEMPS. MAIS CE NE DOIT PAS ÊTRE UNE RAISON POUR NE PAS EN PRENDRE SOIN OU POUR NE PAS LES TAILLER… BIEN AU CONTRAIRE. ENTRETIEN DES ROSIERS NON-REMONTANTS, LA TAILLE Une fois la floraison terminée, généralement dans le courant de l’été, les rosiers non-remontants ont besoin d’être rafraîchis et bien taillés. La taille permet à votre rosier de générer de nouveaux rameaux sur lesquels se fera la prochaine floraison. Pour profiter d’une belle floraison au printemps prochain : supprimez toutes les fleurs fanées taillez à l’aide d’un sécateur bien coupant les vieilles branches, celles qui se croisent ou encombre le coeur, et celles qui manquent de robustesse conservez six à sept branches principales : les plus vigoureuses raccourcissez les rameaux latéraux taillez un centimètre en moyenne en dessous des yeux tournés vers l’extérieur si votre rosier est palissé, maintenez ses rameaux à l’horizontale pour une floraison sur l’ensemble du rosier Le rosier ancien May Queen est un rosier non remontant à tailler en été PRENDRE SOIN DE VOS ROSIERS APRÈS LA TAILLE Que ce soit pour la taille des rosiers non-remontants, comme pour celle des rosiers remontants, il est conseillé de pulvériser un fongicide sur les plaies (là où vous avez coupé) pour éviter l’apparition dechampignons. Privilégiez la décoction de prêle, un fongicide naturel. LE PRALINAGE DES RACINES DE ROSIERS FAVORISE LA REPRISE AU MOMENT DE LEUR PLANTATION, LES ROSIERS, LES ARBRES ET LES ARBUSTES ONT BESOIN D’UN PETIT COUP DE POUCE POUR MIEUX REPARTIR ! NOTRE ASTUCE : LE PRALIN, ALLIÉ DE TOUS LES JARDINIERS. L’ART DU PRALINAGE  Le pralinage consiste à enduire les racines des rosiers, arbres et arbustes, de pralin. L’intérêt ? Une fois recouvertes de ce mélange boueux, les racines sont directement en contact avec la terre. La plante profite d’un meilleur enracinement et la reprise est facilitée. Pour bien faire, certains jardiniers l’appliquent sur toutes les plantes à racines nues. TOUT SAVOIR SUR LE PRALIN  Le pralin est avant tout un mélange boueux. Généralement, il se compose de terreau, de terre du jardin et d’eau. Mais pour la recette, tous les jardiniers ont leur petit secret ! Vous pouvez par exemple ajouter de la bouse de vache ou du fumier. L’HEURE EST AU PRALINAGE  L’idéal est de praliner juste après l’acquisition de votre rosier, et surtout avant l’apparition des premiers bourgeons. Pour la technique : Coupez les racines abîmées (ne vous inquiétez pas, le pralin aide à la cicatrisation) Faites-les tremper dans le pralin plusieurs heures afin de bien les enrober de cette mixture Lorsque le pralin est collé aux racines, vous pouvez planter votre rosier ! Le pralinage des racines favorise la reprise de la plante. Ici le rosier Véronique B.2012-10-09 08:46:16 COMMENT PLANTER LES ROSIERS À RACINES NUES? LES ROSIERS À RACINES NUES NÉCESSITENT UN SOIN ET UNE MÉTHODE DE PLANTATION TOUS PARTICULIERS. VOS EFFORTS PAIERONT : UNE BONNE PLANTATION EST LA PROMESSE DE FLORAISONS GÉNÉREUSES D’ANNÉE EN ANNÉE. LES AVANTAGES DES ROSIERS À RACINES NUES Correctement effectuée, la plantation à racines nues donne de beaux rosiers robustes, très fleuris Une période de plantation favorable : à l’automne, les végétaux s’enracinent mieux qu’au printemps. Le prix des rosiers à racines nues est beaucoup plus attractif ! Les rosiers à racines nues, de vrais avantages. Ici, la variété Candelabra. PRÉPARER SON ROSIER À RACINES NUES À LA PLANTATION Il faut d’abord bien hydrater les racines : laissez trempez le rosier dans un seau d’eau pendant une nuit. Les racines des rosiers Guillot n’ont pas besoin d’être retaillées comme il est parfois recommandé dans les ouvrages. Un gage de qualité. Il sont prêts à être plantés, si possible le plus rapidement, pour éviter le dessèchement des racines. METTRE EN PLACE LE ROSIER Ensuite, il faudra praliner les racines, opération qui assure une bonne reprise. Ne négligez pas l’étape de la préparation du trou : votre rosier doit pouvoir s’y installer confortablement sans plier ses racines, tant en largeur qu’en profondeur. préparer si possible le trou à l’avance (50cm en tout sens). ameublissez la terre du fond mélangez la terre du fond avec un bon terreau, du compost mûr, ou un engrais organique de type corne broyée. créez un petit monticule au fond du trou sur lequel reposeront les racines le point de greffe du rosier doit affleurer au niveau du sol Bien planter un rosier à racines nues, c'est l'assurance d'une floraison généreuse. Ici la variété Madame Ernest Calvat. TERMINER LA PLANTATION Rebouchez le trou avec le mélange de terre, tassez-la puis arrosez, même si le temps est froid et humide. Ce n’est qu’à ce moment que vous pourrez enlever les liens qui retiennent les branches entre elles. Si votre rosier est grimpant, c’est le moment de l’attacher !
Èdité par : Roseraie Guillot
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 6 641
0 commentaire

Les rosiers en pot : conseils et entretien

Pour embellir vos fenêtre et vos balcons, décorer votre terrasse, optez pour le rosier en pot. Découvrez tous les conseils et astuces pour entretenir vos potées de rosiers et obtenir des pots bien fleuris tout au long de l'été ! Bon jardinage ! DES ROSIERS POUR DES POTÉES Pour créer les plus belles ambiances sur la terrasse et profiter de fleurs, quels rosiers conviennent aux potées ? Si vous voulez décorer votre terrasse ou votre balcon, optez pour le rosier en pot. Faites tremper les racines de votre rosier dans de l’eau à température ambiante Choisissez un pot de 40 cm de profondeur minimum Recouvrez le trou d’évacuation du pot avec un galet puis disposez 5 cm environ de billes d’argile Remplissez un tiers de votre pot de terreau  Placez votre rosier et complétez avec du terreau Tassez puis arrosez DES ROSIERS EN POT, OUI MAIS LESQUELS ? Le rosier est une plante gourmande aux racines vigoureuses. Privilégiez les rosiers à petit développement qui pourront se plaire dans leur pot. N’oubliez pas de les nourrir régulièrement. Ils n’ont pour seul nourriture que la terre du pot. Evitez les rosiers grimpants, l’effet sera décevant. Quelques exemples rosiers en pot: Manuel Canovas® Elodie Gossuin® Marlène Jobert® Mme Eugène Resal Le rosier Générosa Agnès Schilliger® peut se cultiver en pot pour décorer votre terrasse. NOS CONSEILS D’ENTRETIEN POUR VOTRE ROSIER EN POT Les rosiers en pot se dessèchent plus vite que les rosiers plantés en terre. Pensez donc à les arroser régulièrement. N’hésitez pas à leur apporter un peu d’engrais au printemps pour faciliter leur développement. ROSIERS EN POT: COMMENT LES ENTRETENIR ? Comme tous les végétaux de votre terrasse, l’entretien d’un rosier en pot n’est pas difficile mais demande une certaine rigueur et quelques conseils de base. Rosier couvre-sol Mareva et vivace bleue en potAvant toute chose, il est bon de rappeler que votre pot est la seule réserve de nourriture de votre rosier. Si le substrat s’appauvrit, votre rosier n’aura rien d’autre à manger et il a peu de chance de produire une belle floraison. Affaibli, il est aussi d’avantage propice aux développement de maladies des rosiers. LES ROSIERS AIMENT LES GROS POTS ET L’ENGRAIS A la plantation, il faut prévoir un pot assez grand pour accueillir votre rosier afin que les racines puissent se développer. Avec une couche de gravier au fond (pour bien drainer) et un bon terreau, votre rosier pourra bien s’épanouir. Les terreaux à base de pouzzolane assure un bon drainage. N’hésitez pas sur la qualité de votre terreau. Les terreaux bon marché sont souvent de mauvaise qualité. Prenez un terreau enrichi et si possible un terreau organique qui pourra apporter de la nourriture à votre rosier en plus des apports d’engrais. Les engrais rosiers dits « naturels » (compost, fumier) sont à préférer aux engrais chimiques. Ils ne nuisent pas à l’environnement. Évitez cependant de mettre de l’engrais au contact des racines. Mélangez-le à la terre. Quant au fumier, il doit être composté au moins 1 an avant utilisation. Il existe des terreaux avec de l’engrais à libération lente ce qui peut-être une bonne solution pour votre rosier qui va rester longtemps dans son pot. LES ROSIERS EN POT ONT BESOIN D’EAU L’entretien d’un rosier en pot présente une contrainte majeure : le risque de sécheresse. Les végétaux plantés en pleine terre ont des racines qui peuvent aller puiser l’humidité et les minéraux en profondeur; celles des végétaux en pots ne trouvent que ce que le jardinier veut bien leur donner. Il est donc important d’apporter régulièrement l’arrosage nécessaire, sans avoir la main trop lourde pour ne pas noyer le rosier ! D’où l’importance d’avoir veillé au drainage grâce à des cailloux ou morceaux de pots de fleurs cassés dans le fond du pot. En cas d’absence, vous n’avez pas d’autre choix que d’installer un système d’arrosage automatique adapté aux pots ou d’embaucher votre voisin. CHAQUE ANNÉE, APPORTER DU TERREAU À VOTRE ROSIER EN POT Les potées de rosiers et vivaces son très décoratives au jardin sur la terrasseEn cas de croissance importante de votre rosier, n’hésitez pas à le rempoter dans un pot plus important. Mais l’opération n’est pas toujours facile, voire impossible. Dans ce cas, faites ce que l’on appelle un « terreautage » qui consiste à retirer les premiers centimètres de terre du pot et à les remplacer par une couche de terreau enrichi. N’oubliez pas les apports d’engrais, car l’opération de terreautage ne suffit pas. SUPPRIMEZ LES FLEURS FANÉES DES ROSIERS Un seul rosier est aussi très charmant en potEnfin, pour éviter que le rosier ne s’épuise, supprimer toutes les fleurs fanées avant qu’elles ne se transforment en fruit, ce qui épuise la plante. Une première taille de nettoyage se pratique après la dernière floraison. Puis, comme tous les autres rosiers, n’oubliez pas de tailler le rosier à la sortie de l’hiver, vers mars (ceci est valable pour les rosiers remontants). MARIEZ LES ROSIERS ET LES VIVACES Même en pot, les rosiers se marient parfaitement avec des vivaces. Si le pot est suffisamment grand, il est possible de planter beaucoup de variétés. Oubliez les rosiers grimpants, les rosiers lianes et les rosiers arbustifs, dont le développement est beaucoup trop important et nécessitent d’être en pleine terre. Un peu d’engrais régulièrement et un bon arrosage et votre rosier accompagné des plantes vivaces embelliront votre terrasse ou votre balcon tout l’été !
Èdité par : Roseraie Guillot
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 814
0 commentaire

Disposer un paillage aux pieds des rosiers

Disposer un paillage aux pieds des rosiers
On a tendance à l'oublier mais dans la nature, la terre à l'état brut est inexistante. En matière de jardinage, il faut donc protéger votre terre et vos rosiers grâce à la technique du paillage. Explications...
Èdité par : Roseraie Guillot
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 14 106
9 commentaires