1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 8 914

La taille des rosiers est très facile dès que l’on a compris comment fonctionne le végétal. Voici quelques principes de base à savoir. 

Taille des rosiers
La taille des rosiers se pratique chaque année en mars pour les rosiers remontants. Crédit photo.

Pourquoi la taille des rosiers ?

La taille est nécessaire car elle favorise la naissance de jeunes pousses sur lesquelles apparaîtront les fleurs. Généralement, on taille au-dessus d’un bourgeon, lequel donne naissance à une tige.

Où et comment tailler les rosiers ?

On s’arrange pour couper au sécateur un demi centimètre au-dessus d’un bourgeon tourné vers l’extérieur pour ne pas favoriser la pousse d’une branche à l’intérieur du rosier. En effet, le cœur du rosier doit toujours être libre pour laisser circuler l’air et la lumière. Le confinement à l’inverse attire les maladies cryptogamiques (dues aux champignons). On taille en biseau – la coupe en biseau est opposée au bourgeon – pour empêcher l’eau de stagner et de faire pourrir la tige ou le bourgeon.

Quand tailler les rosiers ?

Les rosiers remontants (c’est à dire qui fleurissent plusieurs fois du printemps à l’automne) se taillent chaque année à la fin de l’hiver, généralement en mars (avant le départ de végétation) afin de stimuler la floraison. Les rosiers non remontants (qui fleurissent une seule fois, tels les rosiers anciens) se taillent en revanche juste après leur floraison (souvent en juillet).

Avec quel outil tailler le rosier ?

taille des rosiers
Une lame bien affûtée est nécessaire pour réaliser des coupes franches et propres. Crédit photo.

Il est important d’utiliser un sécateur avec une lame bien affûtée pour avoir une coupe nette. Si la coupe n’est pas nette, elle peut être propice aux développement de maladies des rosiers. Certains jardiniers conseillent également de désinfecter les lames du sécateur avec de l’eau javellisée pour ne pas véhiculer les maladies.

Quels rosiers tailler ?

Certains rosiers ne nécessitent pas ou peu de taille: les rosiers couvre-sol, réputés pour leur facilité de culture, les rosiers arbustifs, au port naturel et les rosiers lianes. On se contente de supprimer le bois mort, les roses défleuries et les branches gênantes. Pour les autres (rosiers buissons ou rosiers grandes fleurs, rosiers grimpants), il est conseillé de les tailler chaque année pour favoriser la floraison.

La taille des rosiers buissons

Les rosiers buissons se rabattent à 3 ou 5 yeux en partant de la base. Ceux qui sont plutôt vigoureux doivent être taillés à 5 yeux (taille longue), les plus fables à 3 yeux (taille courte). En effet, plus la taille est courte, plus la montée de sève est puissante et plus la pousse sera importante. Ainsi, c’est une erreur de penser qu’en taillant court un rosier vigoureux, il poussera moins; c’est tout à fait l’inverse qui se passe. Supprimer le bois mort et celles qui encombrent le cœur de la plante.

La taille des rosiers grimpants

Le principe de la taille des rosiers grimpants est de garder 5-6 branches charpentières et de les courber. On les renouvelle tous 2-3-4 ans, de manière à conserver toujours des branches jeunes. Les vieilles branches charpentières sont ainsi supprimées de la base. Supprimer également le bois mort. Les branches secondaires sont quant à elles taillées à 3 ou 5 yeux en fonction de la vigueur de l’arbre (cf principe ci-dessus). Ce sont les branches secondaires qui donneront naissance aux tiges fleuries. Les rosiers grimpants nécessitent d’être taillés et entretenus tous les ans.

 

Èdité par : Roseraie Guillot
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 8 914
8 commentaires
Commentaires
  1. Bonjour je m’apprête à vous faire une commande mais j’hésite sur la plantation en pot ( que j’aimerai faire )/Merci de me conseiller et de m’indiquer quels rosiers sont les plus adaptés, j’orienterai ma commande en fonction de vos indications; Bien cordialement christine Allot-Bouty

    (Répondre)
    1. Bonjour,
      Il n’existe pas de contre indication pour la plantation en avril, cependant il faut être vigilant à apporter suffisamment d’eau la 1ére année et le pralinage est un plus avant de planter en pleine terre votre nouveau rosier.
      Bon jardinage,
      L’équipe Guillot,

      (Répondre)
  2. Je consulte vos réponses en me connectant sur google mais je n’ai pas reçu de mail de votre part. Où se consultent vos réponses??? Merci devotre réponse. Bien cordialement christine Allot-Bouty
    Ps : pour votre première réponse, en me connectant sur le lien, je trouve 436 références de rosiers. J’en déduis que tous les rosiers peuvent convenir… Est ce que je me trompe?

    (Répondre)
  3. bonjour , à force de voir sur des photos , des jardiniers tenir leur sécateur , l’enclume vers le rosier ou l’intérieur , je me pose la question , que m’a enseigné mon prof jardinier en 1974 ; qu’il fallait pour une bonne coupe franche orienter la lame coupante vers la partie qui restera .
    mes amitiés chez vous
    alain

    (Répondre)
  4. Je voulais laisser une appréciation sur le rosier Louis de Funès qui est exceptionnel ! .. Pas trouvé sur votre site.

    QUESTION :

    J’ai acheté 2 rosiers grimpants Le Nôtre et Pierre de Ronsard. Mais depuis leur plantation, ils végètent. Aurais-je dû les rabattre fortement après leur plantation ou en 1ère année ? Ne supportent-ils pas d’avoir été plantés à l’ombre ? (Ils ont environ 1h de soleil par jour, guère plus !)

    Si vous pouviez être plus précis quant à la taille des rosiers grimpants, ce serait super. Le P. de Ronsard, j’ai enlevé les branches frêles pour le dégager de pousses chétives … Je ne peux quand même pas les rabattre au sol ! (?)

    Ces rosiers ont bien sûr bénéficié d’engrais, de fumier lors de leur plantation sous la motte, … Ils sont arrosés régulièrement, et copieusement puisque plantés à Aix en Provence.

    En 2ème année de plantation, ils n’arrivent ni à décoller, ni à produire de boutons de roses. Pourquoi ?

    (Répondre)
    1. Bonjour,
      il me semble que le problème principal vient du faible ensoleillement, même adapté à la mi-ombre, un rosier à besoin de plusieurs heures de soleil.
      Vous avez fait ce qu’il fallait pour les apports et pour la taille, les rabattre au sol est possible mais aura peu d’intérêt ici.
      Déplacez-les au soleil et ils devraient se développer.
      Cordialement

      (Répondre)
Laisser un commentaire