1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 4 705

L’automne est sans aucun doute la meilleure période pour planter vos végétaux et en particulier vos rosiers à racines nues. Voici quelques arguments jardiniers pour la plantation des rosiers en Automne :

plantation des rosiers en automne
Le rosier Générosa Ladurée. Un best pour vos massifs ou en isolé. On craque pour sa belle couleur framboise. Crédit DR.

1. Une période plus calme pour la plantation des rosiers

L’automne est la période idéale pendant laquelle le jardinier a le temps de se consacrer à de nouveaux espaces à créer dans son jardin et à ses nouvelles plantations. Il y a tant à faire au printemps entre les tailles, le potager, les traitements naturels préventifs… La plantation des rosiers demande de la préparation si l’on veut le faire dans de bonnes conditions. Un rosier à racines nues ou n’importe quelle plante bien planté assure au végétal une bonne santé et une première floraison dès les beaux jours.

2. Respect du cycle végétatif de la plante

Dès que la température baisse et que la durée du jour diminue, les plantes perçoivent ces signaux et diminuent leur activité. L’énergie du rosier baisse pour se concentrer dans ses racines, juste de quoi puiser de la nourriture, de l’eau et développer des radicelles. Cette période est donc propice à la plantation des rosiers comme à la transplantation. C’est également à cette période que les rosiers de la roseraie Guillot commencent à être arrachés des champs pour être ensuite stockés dans des frigos, puis emballés avec soin et acheminés chez vous.

3. Une terre propice pour la plantation des rosiers

A cette époque, le sol est encore chaud et va profiter des pluies de l’automne. Toutes les conditions sont réunies pour favoriser le développement des racines avant l’arrivée des grands froids. Dès que le gel s’installe, il n’est plus possible de creuser dans la terre gelée. Et avant l’arrivée du froid, les racines ont ainsi le temps de se développer pour affronter l’hiver.

Si le sol est lourd et mal drainé, plantez votre rosier sur une butte. Si votre sol est vraiment trop argileux, attendez la fin des grands froids avant de planter.

Il est recommandé de pailler le pied du rosier qui vient d’être planté pour protéger le point de greffe du froid le premier hiver. Au printemps, ne pas oublier d’enlever le paillage.

4. Du temps pour agir !

Le signal pour débuter la plantation des rosiers est la chute des feuilles (octobre, novembre selon les régions), et la reprise de végétation (fin mars, mi-avril selon le climat). Ce qui laisse beaucoup de temps au jardinier pour planifier ses plantations (toujours hors-gel). Au printemps, le jardinier peut ainsi se consacrer à d’autres tâches dans le jardin.

5. Du temps de gagner !

Au printemps, la plante aura eu plusieurs mois pour s’acclimater à son nouveau terrain et développer de nouvelles racines. Elle est prête pour affronter les aléas de l’été (manque d’eau, chaleur) et assurer une première floraison. Elle a suffisamment développé ses racines pour avoir la force nécessaire de fleurir. En revanche, il est plus difficile pour une plante ou un rosier installé au printemps de développer en même temps ses racines et ses fleurs. La plante favorisera toujours la formation des racines d’où une première floraison souvent insignifiante la première année de plantation des rosiers.

6. Du choix !

Quel plaisir de pouvoir choisir ses rosiers à cette saison ! Les rosiers sont en quantité suffisante et les variétés sont nombreuses. Profitez-en ! Pour vos achats rosiers, consulter notre boutique en ligne. Les variétés de rosiers sont nombreuses car Guillot est le spécialiste des rosiers parfumés et rosiers anciens.

La roseraie Guillot privilégie la vente de rosiers à racines nues, le rosier traditionnellement vendu à cette époque. Ses racines sont protégées avant d’être expédié; praliner les racines jusque avant la plantation des rosiers pour une meilleure reprise.

Èdité par : Roseraie Guillot
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vue : 4 705
0 commentaire
Laisser un commentaire